Grooveshark : plus aucune major du disque à bord

Le par  |  5 commentaire(s) Source : BBC News
Grooveshark

Le divorce semble consommé entre Grooveshark et les majors du disque. EMI Music vient de mettre fin à contrat avec le service de streaming musical.

Grooveshark est l'un des rares sites de streaming musical à proposer une écoute gratuite sans imposer de limitations. Mais désormais, toutes les majors du disque lui tournent le dos.

Contrairement aux autres plateformes du genre, Grooveshark permet aux utilisateurs de mettre en ligne et de partager leurs propres fichiers musicaux. Une façon de faire qui n'a pas plu à Universal Music, Sony Music et Warner Music qui l'ont poursuivi pour violation de copyright.

Via un accord de licence, Grooveshark avait néanmoins toujours l'appui d'EMI Music. Le site s'engageait à reverser des royalties pour toute musique présente et appartenant à EMI. Un accord qui n'existe plus.

GroovesharkCette annulation de contrat intervient trois mois après la décision d'EMI de poursuivre Grooveshark en justice pour le non-paiement de redevances. A priori, Grooveshark va donc devoir retirer tous les titres appartenant à EMI.

Dans un communiqué, Grooveshark a répondu avoir déjà payé plus de 2,6 millions de dollars à EMI. Le site pointe du doigt les redevances trop importantes demandées et considère au passage que la fusion d'EMI avec Universal Music viole les lois antitrust.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #936621
Ces gens des majors sont vraiment entrain de détruire tout ce que l'abus qu'ils font de l'interprétation de la loi les autorise à détruire. En contrepartie, ils ne proposent strictement rien. Ah si, écouter 40 fois par jour sur les ondes la même bouse de l'été.
Le #936671
Qu'a cela ne tienne, n'achetons plus RIEN a ces majors, téléchargeons un maximum leur "œuvres". Quand ils n'auront plus d'argent pour emmerder le monde ils disparaitrons.
Ces gens sont une nuisance totale, car non content de promouvoir de la musique de merde, ils veulent nous en faire manger de grandes cuillères et en plus nous faire payer un maximum.
Ils me font penser a Orange sfr et consort qui se sont engraissé sur notre dos pendant des années .
Qu'il crèvent
Anonyme
Le #936681
Cette mafia continue à croire que la création de l'esprit est privatisable.
Elle finira un jour par accepter que c'est un non-sens, tout comme d'autres en leurs temps ont accepté que la terre est ronde et tourne autour du soleil.
Le #936981
Le pire c'est cela devient de plus en severe pour surtout proteger des produit maketing plutot que des artistes

rare sont les artistes dit de scène qui porte plainte donc ceux qui ce font de la tune par les concerts ce qui un peu le but d'un musicien....

Ce sont les major et leur artiste sous cellophane créer de toute pièce par les millions $ de pub (le pire c'est que ça marche)

S'il vous plais ht plus ou presque rien comme cd encoder et les fait les tourner entre avec vos mains et pas vos connexion
Anonyme
Le #937001
Je crois que c'est ce mois-ci que Megaupload devait sortir son site de téléchargement légal avec un taux rémunérateur de 90 % pour les artistes.
Cette mafia ne veut surtout pas que les artistes soient rémunéré plus que les 4 % environs.

Je rappels que plutôt qu'acheter les produits de ces esclavagistes, allez dans les médiathèques de vos villes, la copie privé y est légal.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]