La GSMA encourage l'adoption de la bande 900 MHz pour la 3G

Le par  |  0 commentaire(s)
GSMA logo

La GSMA appelle les régulateurs à ouvrir la bande de fréquence 900 MHz aux réseaux 3G.

Gsma logoL'ouverture de la bande 900 MHz aux réseaux 3G, en plus de l'utilisation de la bande 2100 MHz, pourrait permettre de toucher 300 millions de personnes de plus sur les continents asiatique, européen et africain d'ici 2012, rapporte une étude réalisée par Ovum pour le compte de la GSMA, une puissante association regroupant des opérateurs mobiles du monde entier.

La bande 900 MHz est actuellement réservée à la 2G, même si plusieurs pays, en Europe du Nord et en Australie, par exemple, disposent déjà de dérogations pour exploiter cette portion de fréquence dans le cadre de réseaux 3G.

Capable de porter l'information plus loin (40% de couverture en plus) et dotée d'une meilleure pénétration dans les bâtiments que la bande de fréquence 2100 MHz actuellement employée, la bande 900 MHz fait l'objet d'un lobbying de la part des opérateurs mobiles qui y voient un moyen d'accroître rapidement leur couverture réseau à moindres frais.


Une utilisation déjà à l'étude
Des expérimentations ont été réalisées pour tester des équipements permettant d'assurer ce rôle et l' Arcep, le régulateur télécom français, a lancé une consultation publique sur l'intérêt d'utiliser les bandes 900 et 1800 MHz pour la 3G. Il s'agit de prévoir une réserve de bandes de fréquences pour pallier le risque de saturation des bandes existantes.

Cependant, il faut d'abord passer par une harmonisation de l'utilisation des spectres de fréquences au niveau de tous les pays afin que les équipementiers et les fournisseurs de terminaux puissent fabriquer leur matériel en masse et réaliser des économies d'échelle, condition indispensable pour produire à un prix abordable.

Car qui dit 3G dit possibilité de passer en mode HSPA ( High Speed Data Packet ). Réussir à diffuser des réseaux 3G/HSPA en bande 900 MHz accélèrerait fortement l'équipement et l'accès à Internet des marchés émergents. Dans ces pays, le téléphone portable est souvent le seul moyen possible d'accès aux informations du Net.


Une opportunité de développement à saisir
Dans son étude, Ovum envisage également l'utilisation de la 3G sur la bande 900 MHz dans les zones urbaines denses pour lesquelles la bande 2100 MHz est à la limite de l'engorgement. Bien maîtrisée, l'utilisation des bandes 900 et 1200 MHz pour la 3G permettraient de couvrir 450 millions de personnes dans la zone Asie-Pacifique d'ici 2012, contre à peine 200 millions si l'on en reste à la bande 2100 MHz seule.

La GSMA en appelle donc à tous les régulateurs télécom pour repenser les utilisations des bandes 900 / 1800 MHz et aux fabricants de terminaux pour préparer des téléphones compatibles. La bande 1800 MHz est à l'étude pour équilibrer les risques de distortions de la concurrence entre les opérateurs ayant accès à la bande 900 MHz et les autres. En Amérique du Nord et latine, une même incitation à l'ouverture sera proposée pour la bande 850 MHz employée sur ce continent.

" Tout en demandant moins d'investissements que la 3G / HSDPA en 2100 MHz, la bande 900 MHz offre pour la 3G un moindre coût et une meilleure gestion des signaux voix et données que pour la 2G ", explique Stewart Anderton, analyste chez Ovum. " Mais la bande 900 MHz est l'une des plus utilisées au monde et les régulateurs doivent s'assurer qu'aucune interférence avec les services GSM conventionnels n'empêchent le déploiement. "

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]