Le pirate Guccifer écope de 52 mois de prison... la version 2.0 court toujours

Le par  |  4 commentaire(s)
Hacker

Le " hacker " connu sous le pseudonyme de Guccifer vient d'être condamné à plus de 4 ans de prison aux États-Unis. Il est devenu célèbre après avoir piraté les anciens présidents Bush et mis au jour les errances d'Hillary Clinton en matière de sécurité.

La sanction de la justice américaine est tombée pour Marcel Lehel Lazar alias Guccifer. Extradé de Roumanie, l'homme âgé de 44 ans - et chauffeur de taxi de son état - avait plaidé coupable en mai dernier. Il purgera une peine de prison de 52 mois (4 ans et 3 mois) pour accès non autorisé à un ordinateur protégé et vol aggravé d'identité.

justicePour de précédents faits de piratage informatique, Guccifer purgeait déjà une peine de 7 ans de prison en Roumanie (MàJ : il devra d'abord retourner en Roumanie y finir sa peine avant d'être renvoyé sur le sol américain). Entre décembre 2012 et janvier 2014, la justice américaine l'a accusé d'avoir piraté les comptes de messagerie et sur les réseaux sociaux d'une centaine d'Américains. Il avait publié des données personnelles de ses victimes.

Adepte des théories du complot, Guccifer a fait sa notoriété en raison de son tableau de chasse comptant un membre de la famille des deux anciens présidents américains Bush et en divulguant des documents très privés, l'ancien secrétaire d'État Colin Powel, un conseiller politique en lien avec Hilary Clinton.

Si Guccifer s'était vanté d'avoir piraté la messagerie privée d'Hilary Clinton, il avait en fait menti à ce sujet. Néanmoins, ses actions ont mis au jour le fait qu'elle avait pu utiliser une messagerie privée plutôt que la messagerie sécurisée fournie par l'administration américaine lorsqu'elle était secrétaire d'État.

Marcel Lehel Lazar est loin d'être un hacker d'élite. Il avait reconnu n'avoir aucune compétence particulière en informatique, ni de matériel spécifique à sa disposition. La justice roumaine avait dressé de lui le portrait d'un individu intelligent très patient et persévérant, dont pour deviner des mots de passe en glanant des informations sur le Web.

Se présentant sous l'identité de Guccifer 2.0, un autre individu a piraté le réseau informatique du Comité national démocrate et a fait fuiter des emails. Sauf que pour certains, Guccifer 2.0 serait d'un tout autre calibre que la version 1.0 et pourrait être un hacker soutenu par un État. Le parti démocrate américain suspecte la Russie. Classique...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1920394
Les "vrais" juges étaient en vacances, il est tombé sur un stagiaire...

Sinon, il aurait pris 153 piges...
Le #1920402
lebonga a écrit :

Les "vrais" juges étaient en vacances, il est tombé sur un stagiaire...

Sinon, il aurait pris 153 piges...



Le #1920426
J'comprends pas ?!
Le gars est Roumain, et il se retrouve extradé vers les Etats-Unis ...???
D'ordinaire, un pays n'extrade pas ses ressortissants
Ou on lui a fait signer des documents avant son extradition en le bernant, ou alors, faut qu'il change d'avocat
https://en.wikipedia.org/wiki/Guccifer
Le #1920455
DeepBlueOcean a écrit :

J'comprends pas ?!
Le gars est Roumain, et il se retrouve extradé vers les Etats-Unis ...???
D'ordinaire, un pays n'extrade pas ses ressortissants
Ou on lui a fait signer des documents avant son extradition en le bernant, ou alors, faut qu'il change d'avocat
https://en.wikipedia.org/wiki/Guccifer


En effet... Bizarre qu'il se soit rendu de lui-même là-bas...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]