Affaire Hewlett-Packard : espionnage, bourse et démission(s)

Le par  |  9 commentaire(s)
HP invent logo

Depuis le 6 septembre dernier, une affaire ne cesse de faire parler d'elle, où il était question d'écoutes téléphoniques illégales de neuf journalistes et d'usurpations d'identités, dans le cadre d'une enquête ayant pour but de découvrir la source de plusieurs fuites au sujet d'informations confidentielles.

Hp invent logoDepuis le 6 septembre dernier, une affaire ne cesse de faire parler d'elle, où il était question d'écoutes téléphoniques illégales de neuf journalistes et d'usurpations d'identités, dans le cadre d'une enquête ayant pour but de découvrir la source de plusieurs fuites au sujet d'informations confidentielles.

La personne qui était à l'origine de ces indiscrétions avait finalement été démasquée. Il s'agirait de George Keyworth, membre du conseil d'administration évincé depuis. Comme nous l'indiquions dans une autre actualité à ce propos, la personne à l'initiative de cette enquête, Patricia Dunn, 53 ans, alors à la tête du conseil d'administration de HP, avait annoncé qu'elle quitterait son poste. Sauf qu'elle l'a fait plus tôt que prévu. Sera-t-elle toutefois la seule tête à tomber dans cette histoire '


Le PDG du groupe également sur la sellette
Mark Hurd, PDG du groupe Hewlett-Packard, pourrait plonger à son tour. En effet, dans son édition de jeudi, le Washington Post a publié le contenu d'un courrier électronique datant du 23 février dernier et mettant en cause Mark Hurd. Il aurait été au courant de l'enquête.

Mark hurdCet échange électronique entre Kevin Hunsacker, l'homme chargé de l'enquête par Patricia Dunn, et cette dernière disait : " Je viens de parler à Mark il y a quelques minutes et il est d'accord avec l'idée et le contenu. "

Ce jeudi, Mark Hurd déclarait : " Ce qui était au départ un effort pour empêcher la fuite d'informations confidentielles du conseil d'administration de HP a pris des directions qui n'étaient pas prévues. HP s'efforce de déterminer exactement ce qui s'est passé et quand. ".

Ce qu'en pense James Post, professeur à l'université de Boston spécialisé dans la gouvernance des entreprises : " La crédibilité qu'il s'est forgée auprès du conseil d'administration et de la communauté des investisseurs va s'évaporer plus vite que vous ne le pensez face à ces pratiques contraires à l'éthique. "

Ajoutant : " Le conseil d'administration demeure l'entité qui doit agir pour lancer les mesures correctives. Ce sont eux qui sont responsables devant les actionnaires. "

Deborah Rhode, professeur de droit à l'université de Stanford, indique : " Ce n'est pas Enron, ce n'est pas pour de l'argent. Il s'agit d'extraordinaires erreurs de jugement."

Ajoutant : " Il est évident que le groupe traverse une zone de turbulences. Ce qui a commencé comme une simple enquête qui part de travers est aujourd'hui sanctionné bien plus en amont de la chaîne de commandement. "

Ce jeudi, Bart Stupak, député démocrate membre de la Commission de l'énergie et du commerce à la Chambre des Représentants, a demandé que Mark Hurd soit auditionné au Congrès dans le courant de la semaine prochaine.

Ryan Donovan, porte-parole de Hewlett-Packard déclarait à la presse : " Mark souhaite être aussi transparent que possible, il compte présenter publiquement ses excuses et discuter des moyens de garantir que ces événements ne se reproduiront pas. "

Ainsi, lors d'une conférence de presse qui s'est tenue vendredi soir, Mark Hurd présentait ses plates excuses : " Au nom de Hewlett-Packard, j'exprime de sincères excuses aux journalistes concernés et à toutes les personnes qui ont pu être affectées. Nous pensons que ce sont des cas isolés qui ne reflètent pas notre manière d'agir à Hewlett-Packard. "


Ejectée sur le champ
Patricia dunnAfin de préserver le groupe, le conseil d'administration a décidé que la démission de Patricia Dunn, initialement prévue pour le 18 janvier prochain, soit immédiate. Elle sera remplacée par Mark Hurd, l'actuel PDG du groupe.

Vendredi, dans son communique, le conseil indiquait : " Pour aller de l'avant, nous estimons qu'il est de l'intérêt de la société qu'elle ( ndlr : Patricia Dunn ) s'efface, compte tenu de la perturbation que sa présence à notre conseil continuer de créer. "

A aussi été annoncé, en remplacement de George Keyworth au conseil d'administration, la nomination de Richard Hackborn.


La bourse suit le mouvement
Toutes ses annonces successives dans la presse ont un impact à la bourse. Le titre du groupe américain a clôturé à 35.02 dollars, après avoir reculé de 5,2 % ce vendredi, pour atteindre 34,87 dollars, soit son plus bas niveau au cours de ces deux dernières années.

Shaw Wu, analyste à l'American Technology Research : " Avant, les investisseurs ne se sentaient pas vraiment concernés, maintenant c'est différent. "

En revanche, suite à l'annonce de la démission immédiate de Patricia Dunn, après avoir gagné 1 % vendredi soir, le titre Hewlett-Packard a fini à + 0,69 % pour terminer à 35,11 dollars.


Pour l'heure, deux enquêtes ont été ouvertes respectivement par la justice californienne et la justice fédérale. L'affaire semble donc bien loin d'être terminée.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #132074
Dallas laLALAALlaALlaLAlaLaa

c'est bien, ça change des histoires de pétrole.
Le #132079
Le prochain sur la liste ->Bush
Le #132090
La mafia à coté de ça ce sont des boyscouts
Le #132091
Elle devrait faire de la pub pour l'oréal elle le vaut bien la patricia !
Le #132164
Ca me fait drôlement penser à un certain "Sexe, pognon et apparence"!
Le #132186
Agressif avec leurs employé, agressif avec la concurrence, j'espere sincerement que cette histoire fera partir en fumé les bénéfices qu'ils éspèraient tiré du licenciement des personnes qui n'etaient que des lignes comptables les empechant d'être encore plus rentable (mais dans le sens le plus idiot du terme).
15 300 personnes dont 1240 en France sont surement en train de se dire que vraiment HP est une société pourrie...
Le #132188
On a pas encore découvert de mort '

Mais que fait la police il dois suffire d'ouvrir les placard
Le #132190
Wadzar>

Pas de gros mots siouplé !


Le #132222
@sliced : exactement. Mais c'est pas fini entre eux et moi. Ca va se finir aux prud'hommes et là ils auront l'air malin à tenter de faire les gens propres et honnetes ...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]