François Hollande : le post-Hadopi

Le par  |  19 commentaire(s)
François-Hollande

En charge du projet numérique et culturel du candidat socialiste à la présidentielle de 2012, Fleur Pellerin et Aurélie Filippetti apportent des éclaircissements sur la fin souhaitée de la Hadopi.

Au journal Libération ( via Ecrans.fr de Libération ), Fleur Pellerin et Aurélie Filippetti ont tenté l'explication de texte. Si François Hollande est élu, l'abrogation de la Hadopi aura bien lieu. La Haute Autorité en prend d'ailleurs pour son grade, qualifiée " d'instance qui ne sert à rien et qui coûte de l'argent ".

Pour l'après-Hadopi, trois axes sont mis en avant : lutte contre la contrefaçon commerciale, développement de l'offre légale, nouvelles sources de financement.

Plus question d'envoyer de coûteux emails d'avertissement aux internautes pour du téléchargement illégal. Une autre approche " pédagogique " est néanmoins prévue mais sous une forme différente. " Il faut expliquer aux jeunes qu'une œuvre, même gratuite sur Internet, a coûté de l'argent, du talent et du temps ".

Les échanges non marchands ne seraient pas sanctionnés. " Il y aura toujours une petite part d'échanges non marchands entre individus, qui sera limitée, marginale, face à laquelle il n'y a pas à avoir de démarche répressive ".

François-HollandeLe but affiché est de " réconcilier les internautes et le monde de la culture ". Par contre, pas de clémence pour les sites et individus qui tirent profit du téléchargement illégal. " Il faut concentrer la politique pénale de lutte contre la contrefaçon vers les contrefacteurs commerciaux, les sites qui se font de l'argent ".

" Ce qui nous importe, c'est de faire en sorte que les plateformes deviennent attractives pour les gens sans avoir à les surveiller de manière généralisée ". Et de reconnaître que dans le domaine de la vidéo par exemple, les producteurs doivent faire un effort pour ouvrir leurs catalogues.

L'idée d'une licence globale est écartée. Pour le financement de la culture, des taxes pour les fournisseurs d'accès à Internet, plateformes du type Google ou Amazon et pour les fabricants de matériel sont par contre bien envisagées. De même, l'extension de la rémunération pour copie privée au flux, sous-entendu la prise en compte du cloud. " On essaie de faire en sorte que ça soit équilibré, que ça ne retombe pas sur le consommateur de manière indue ou trop substantielle ".

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #913601
Haha ! j'adore la dernière phrase

Comme je l'ai dit dans un autre poste , le consommateur paye une (ou plusieurs) taxes sur les supports (CD , DVD , disques durs ect...) mais c'est toujours illégale!

Tu payes , mais tu n'a pas le droit !

Si c'est pas entuber le consommateur ça... (de toute façon , c'est le même son de cloche , que sa soit n'importe quel parti au pouvoir , ils ne demanderont jamais à ce que les majors se remettent en cause....)
Le #913611
A Montigny :
je suis pas d'accord avec toi.

1) La dernière phrase dit qu'on va essayer de pas trop faire payer le consommateur, ce qui en fait ---pourrait ---être un vrai sujet de discussion, non ?
au sens où celui qui consomme plus pourrait accepter de payer un peu plus ??

2) A l'inverse la phrase qui suit, est assez hallucinante.
Pour info, je suis totalement opposé à Hadopi, mais comment rassurer les professionnels des produits culturels avec ça :

Les échanges non marchands ne seraient pas sanctionnés. " Il y aura toujours une petite part d'échanges non marchands entre individus, qui sera limitée, marginale, face à laquelle il n'y a pas à avoir de démarche répressive ".

Chouette ; ça représente combien les échanges non marchands en matière d'échange de fichiers multimédia ( films, séries, musique) : 95%, au bas mot, non ?

Bref, les majors n'ont pas fini d'en chier !!!

Anonyme
Le #913641
« les majors n'ont pas fini d'en chier »

Ils ont jamais gagnés autant alors que les artistes gagnent de moins en moins !
Anonyme
Le #913661
Vous êtes intéressés pour François Hollande ?
Le #913671
Monsieur Hollande, sachez que Marine Lepen nous a déjà tenu ce genre de discours pour séduire l'électorat. Comme on dit : "elle était trop facile celle-là !". Ne vous inquiétez pas de ce genre de problème, nous sommes suffisamment intelligents pour trouver les parades qui vont contourner ces lois liberticides. Occupez-vous plutôt de maintenir le pouvoir d'achat du Citoyen qui ne cesse de tendre vers zéro. Nous contrôlons Internet, à vous de contrôler la hausse scandaleuse des prix. Occupez-vous plutôt du "Post-Crise" et non du "Post-Hadopi".
patheticcockroach Hors ligne VIP 7663 points
Le #913681
"Pour le financement de la culture, des taxes pour les fournisseurs d'accès à Internet, plateformes du type Google ou Amazon et pour les fabricants de matériel sont par contre bien envisagées."
=>Youpi, tournée de taxes pour tout le monde! Autant pour Google qui pratique l'évasion fiscale via l'Irlande, et Amazon qui bypasse les tarifs règlementés du livre en offrant les frais de port pourquoi pas, autant pour les FAI et le matos, qui payent déjà la TVA, les impôts sur les sociétés (en tout cas côté vendeur de matériel, les fabricants non mais c'est pas vraiment les seuls produits qu'on importe via dumping social...), etc, c'est peut-être pas la peine d'en rajouter une couche...
Je me demande si je préfère pas Hadopi, au final, car après tout, dans son état actuel il n'y a ni filtrage (filtrage il y a, mais hors champ du copyright et de Hadopi... pour l'instant en tout cas...) ni DPI, juste surveillance de certaines "oeuvres", pour un coût certes non nul et relativement excessif, mais dans l'absolu pas non plus exorbitant. (probablement moins exorbitant qu'un PS qui taxe pour arroser les ayant-droit)

@Ulysse2K: le "pouvoir d'achat" c'est juste un mot magique pour attirer les électeurs. Mondialisation + dumping social dans certains pays = tendance forte et peu évitable à l'homogénéisation. En bonus la France qui se prend pour l'hôpital du monde + qui fait des sacrifices pour l'écologie mondiale là où d'autres pays sacrifient cette même écologie en faveur de leur performance économique = tendance encore plus accentuée et plus inévitable.
Le #913711
Pas de licence globale mais une taxe sur les FAI
Celle-ci sera bien sûr répercutée sur les abonnés ce qui correspond à une licence globale forcée pour tous.
Malin n'est-ce pas ?
Le #913721
Aspect constructif

De fait le "problème" nécessite un aspect constructif, et non uniquement légaliste ou fiscal, dans la définition d'un nouveau rôle et séparation des rôles.

Pour la mise en place d'un environnement atawad (any time, any where, any device) non monopolistique ou se résumant à deux ou trois monstres de publications gratuites ou pas et achat à l'acte:
http://iiscn.wordpress.com/2011/05/15/concepts-economie-numerique-draft/
Et c'est cela qui permettrait vraie plus value "expérience utilisateur" à acheter, vrais nouveaux entrants, rééquilibrages pourcentage, baisses prix, réductions jeunes étudiants ou autre, sans oublier le fait d'éviter 2 ou 3 monstres "majors hightech" sur le légal.

Et par ailleurs exactement le même rôle et organisations associées nécessaires pour la problématique "identité" sur le net (bataille rangée actuelle autour de l'utilisation profil facebook, twittr, g+ etc pour se loguer sur quasi tous les sites/services, même si surtout presse actuellement, et problématique données personnelles associées) :
http://iiscn.wordpress.com/2011/06/29/idenum-une-mauvaise-idee/
problématique ou rappelons le, aucune nécessité d'identifiant unique par personne partagé entre les acteurs, pour que les choses fonctionnent "sans friction".

Quant à la licence globale :
http://iiscn.wordpress.com/2011/07/03/licence-globale/

Et piratage :
http://iiscn.wordpress.com/2011/05/15/piratage-hadopi-etc/
Le #913731
@patheticcockroach

En accord avec toi. Disons que le "pouvoir d'achat" est le montant total du peu qui nous reste en poche lorsque toutes ces soustractions ont été effectuées. De toute manière il ne faut pas être dupe, tous les candidats prônent le changement mais rien ne changera tant qu'on ne fera pas un garrot bien serré sur ces hémorragies économiques et financières. Notre avenir si rien ne bouge vraiment ? Celui de la Grèce ! Alors cela me fait bien rire (jaune) lorsqu'on tient un discours de campagne sur Hadopi ou tout autre futilité du genre.
patheticcockroach Hors ligne VIP 7663 points
Le #913761
C'est clair qu'à défaut de pouvoir faire quelque chose pour notre niveau de vie, ils pourraient au moins faire un effort pour empêcher la France de faire faillite, parce que ça ça risque de pas l'arranger, le niveau de vie... Seulement "augmentation du pouvoir d'achat" c'est bien plus vendeur que "réduction de la dette"... Dommage effectivement que si peu de gens voient en la Grèce le futur proche de la France, ça paraît pourrait assez évident, sauf qu'on a la Tour Effeil à la place de l'Acropole, quoi...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]