Project MoonShot : plate-forme ARM pour serveurs par HP

Le par  |  0 commentaire(s)
HP RedStone ARM logo pro

Le groupe HP dévoile son Project MoonShot, initiative de grande ampleur destinée à créer de nouvelles générations de serveurs basse consommation pour les applications Web et le cloud computing. Au coeur du projet, la plate-forme RedStone...sous architecture ARM.

HP RedStone ARML'information avait été avancée la semaine dernière, sans confirmation officielle : HP préparerait une plate-forme pour serveurs reposant sur une architecture ARM, en vue de profiter de ses qualités inhérentes de faible consommation d'énergie pour servir de nouveaux usages.

Avec l'officialisation du jeu d'instruction ARMv8 qui introduit pour la première fois une infrastructure 64 bits destinée aux processeurs ARM, HP a officialisé son projet de serveurs ARM. Il est intégré au sein d'une initiative globale baptisée Project MoonShot visant à préparer de nouvelles génération de serveurs basse consommation et tournée vers des usages Web ou de cloud, et plus généralement de traitement de vastes quantités de données à travers des opérations simples, ne nécessitant pas forcément une grande puissance de calcul.

HP se propose ainsi de répondre à plusieurs problématiques des datacenters en proposant une réduction de 89% de la consommation d'énergie et de 94% de l'encombrement, tout en réduisant les coûts de 63% par rapport à des serveurs traditionnels.


Vers de nouvelles familles de serveurs
Cette révolution ne concerne pas tous les types de serveurs mais elle touche une fraction grandissante de ceux-ci, liée à l'explosion des usages Web, des requêtes répétées de millions d'appareils mobiles ou nomades et du développement des services en cloud. Elle peut également intéresser à terme les institutions financières et les instituts de recherche.

Au coeur du Project MoonShot, on trouve la plate-forme de développement serveurs HP RedStone, exploitant des processeurs ARM Cortex EnergyCore de la société Caldexa et capable de relier et de tester jusqu'à 2800 serveurs sur un seul rack, réduisant grandement la complexité du câblage, des connexions aux périphériques et des problèmes d'encombrement.

Au-delà des optimisations apportées par Caldexa, il s'agit de la même architecture processeur que celle présente dans les smartphones et tablettes du marché, permettant à ARM d'élargir sa présence vers de nouveaux secteurs.

HP prévoit d'en livrer les premiers échantillons à ses clients d'ici le premier semestre 2012. La plate-forme RedStone n'est cependant pas uniquement conçue pour accueillir des processeurs ARM. Maintenant les liens avec son partenaire Intel dans les serveurs, de futures déclinaisons embarqueront aussi des processeurs Atom, le fondeur américain travaillant sur des processeurs basse consommation pour ces nouveaux usages dans les serveurs.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]