Human Rights Watch critique l'attitude des entreprises du web occidentales en Chine

Le par  |  0 commentaire(s)

Google, Microsoft, Yahoo, Skype.

Google, Microsoft, Yahoo, Skype...ces sociétés dont Mobigeeks et les autres vous parlent à longueur de journée sont la cible de vives critiques de la part de l'organisation Human Rights Watch (HRW) concernant leur collusion avec le gouvernement chinois en matière de censure du Net.

Pour pouvoir occuper le marché chinois, ces sociétés pratiquent des coupes "arbitraires, opaques et inexplicables" dans leurs moteurs de recherche et font de la censure à outrance, parfois même au-delà des demandes du gouvernement chinois, tout en se prévalant par ailleurs d'une image de défenseurs de la liberté d'information et d'expression.

Yahoo est particulièrement visée, car accusée d'avoir fourni aux autorités des informations permettant d'arrêter des personnes suspectées de crime politique. En outre, la censure pratiquée sur son moteur de recherche est l'une des plus vigoureuses.

Les entreprises se défendent en expliquant qu'elles préfèrent être présentes, même de façon limitée et limitante, sur ce marché, plutôt que carrément absentes.
HRW, de son côté, appelle à résister, par tous les moyens légaux, aux pressions de censure du gouvernement chinois, et surtout d'informer les utilisateurs sur les pratiques de censure et de refuser toute demande non dûment justifiée de la part des autorités.

Entre business et éthique, il va falloir choisir le juste équilibre, pour ne pas voir entamées crédibilité et cote de popularité.

  • Reuters
  • Le rapport de Human Rights Watch
  • Complément d'information

    Vos commentaires

    Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
    Suivre les commentaires
    Poster un commentaire
    Anonyme
    :) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
    :andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]