IBM et Fuji ressuscitent la bande magnétique

Le par  |  9 commentaire(s) Source : CNET News
IBM

IBM et Fuji Photo présentent un nouveau type de bande magnétique de sauvegarde capable d'accueillir quinze fois plus de données que les modèles actuels.

IBM et Fuji Photo présentent un nouveau type de bande magnétique de sauvegarde capable d'accueillir quinze fois plus de données que les modèles actuels. Comme quoi, la bonne vieille cassette a encore de beaux jours devant elle...


IbmPour les professionnels, seulement...
Avant d'aller plus loin, clarifions un point : il y a gros à parier pour que les inconditionnels de l'enregistrement audio/vidéo sur cassette ne voient jamais la couleur de ces nouvelles unités de sauvegarde, car elles se destinent avant tout à la conservation de données informatiques, et non à l'enrichissement de l'audiothèque ou de la vidéothèque des particuliers.

Fuji logoOn croyait la sauvegarde sur bandes obsolète, et vouée à une disparition prochaine, mais c'était compter sans l'ingéniosité--et le sens des affaires--d'IBM et Fuji Photo, qui croient dur comme fer en l'avenir de cette méthode de mise à l'abri des données informatiques. Il faut dire que par rapport aux stockages sur disques durs, fussent-ils de capacités gigantesques, la sauvegarde sur bandes conserve un certain attrait : elle consomme beaucoup moins d'électricité lors de sa mise en oeuvre, et les industriels ne s'y trompent pas, puisqu'en 2005, le marché des bandes magnétiques a représenté 4,82 milliards de dollars US de chiffre d'affaires pour les entreprises qui vendent de telles solutions.


Verrou technologique
Les limites des bandes magnétiques n'en sont pas moins réelles : on ne peut, à encombrement égal, stocker autant de données sur une bande que sur un disque dur, surtout depuis l'avènement de la technologie "perpendiculaire", et à l'avenir, le stockage holographique devrait représenter une menace tout aussi conséquente. Il fallait donc augmenter la capacité d'accueil des bandes magnétiques, sans nécessairement imposer un changement de matériel. C'est dans cette optique qu'ont travaillé IBM et Fuji Photo.

Il suffisait d'y penser, me direz-vous : jusqu'ici, on ne stockait des données que sur l'une des deux faces de la bande magnétique en question. En utilisant les deux côtés du ruban, on devait pouvoir doubler son contenu. C'est peu ou prou ce qu'ont réussi à faire nos compères, sur la base d'une bande conçu par Fuji. Sur un support en matière synthétique moins sensible à la chaleur qu'avant, la firme nippone a déposé une fine couche de ferrite de barium (BaO·6Fe2O3 pour les initiés), plus stable dans le temps et moins sensible à la corrosion que les applications chimiques précédentes.

IBM, de son côté, s'est attelé à faire évoluer les têtes de lecture/écriture avec lesquelles ces bandes vont fonctionner. Par de savants calculs, le laboratoire de recherche d'IBM à Zürich, en Suisse, est parvenu réduire de 90% ( ! ) la largeur des pistes de stockage.


Du coffre, et de l'avenir
Au final, chacune des mini-cassettes qui habillent ces bandes peut stocker 1,07 milliards de bits de données par centimètre carré, soit 15 fois plus que les unités actuelles, de quoi accueillir l'équivalent de huit millions de livres. Pour concurrencer une telle capacité, il faudrait à une bibliothèque 91 kilomètres d'étagères.

A ceux qui se demandent pourquoi investir des sommes certainement considérables dans la recherche de solutions pour améliorer un medium de stockage aussi archaïque, IBM et Fuji Photo répondront que le marché des bandes de sauvegarde devrait croître de 8% d'ici 2011, et que les récents aménagements à la loi américaine Sarbanes-Oxley vont renforcer le besoin de recourir à des solutions de conservation de données de plus en plus conséquentes.


Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #107032
En bref, la bande magnétique à de l'avenir !
Très intéressant (qui l'aurait cru) !

Je verrais bien ces perfectionnements investir le marché des caméscopes, pour les professionnels d'abord, puis les particuliers par la suite. Ça constituerait une réponse efficace aux nouveaux besoins de stockage d'images 1080p des nouveaux camescopes HD.
Anonyme
Le #107040
Cela peut etre un tres bonne chose pour l'audio-visuel puisque tout ce fait encore sur bandes magnétiques
Le #107043
mais c'est pas archaïque ! Y'en a plein qui l'utilisent =)
C'est une technologie comme une autre
Le #107044
Aujourd'hui meme si la sauvegarde sur disque devient courante un bon archivage sur bande à l'abri des intempéries est plus que nécessaire.

Avec les capacités des disques qui ne cessent de grossir (messagerie, double archivage de docs etc...) Il était temps que les constructeurs de sauvegarde réagissent car le LTO2 est un pas en avant mais du chemin reste à parcourrir
Le #107059
Heureusement que tu as trouvé cet article, Ange Gabriel !

J'allais enterré les miennes ! Le RAMDAC à de l'avenir !!! Je rachéte un IBM 34 !

Incroyable que l'on fasse la promotion d'un support à accés séquentiel, même avec une nouvelle poudre (provenant de Colombie)et des têtes dérivés des recherche sur les HDD d'il y 10 ans.

Ces conglomérats américains essorent vraiment les tréfonds de leur caves pour en sortir quelque cents de bénéfices (malgré les milliards déjà réalisé)au détriment des gens qui n'ont pas le temps d s'informer ou trop crédules !

Tu vois, se réveiller avec une telle info me fait éclater de rire et me met de bonne hummeur pour la journée !

Merci !
Le #107075
"...conservation de données de plus en plus conséquentes..."

Ben ouhai, va falloir stocker les logs de tous les échanges P2P (et plus......)
Le #107113
Ericle, je crois que tu confonds outil de travail et outil de stockage/archivage!

La bande ne remplace pas un DD pour le travail, mais par contre pour archiver des données, y'a pas mieux en rapport prix/capacité. Voilà le sens des recherches actuelles de Fuji/IBM.

UNe bande soigneusement entreposée, n'a jamais de panne mécanique (contrairement au DD) peu éventuellement se recopier rapidement si necessaire (duplication) et niveu conservation va relativement loin (les dernières techno devraient dépasser le CD/DVD).

Maintenant cela reste du sequentiel, donc n'a aucun intérêt en production.
Le #107139
pour des backup, les bande magnétique fonctione à merveille. Ça stoque beaucoup et on peut avoir plusieurs cassette. Faut juste penser à changer les cassettes à tout les jours, ce qui est chiant
Le #107260
waxime
pour changer de bande il faut un robot.
de plus dans ce monde pro il y a des prioritées à l'acces aux données.bien des grands clients d'ibm et autres utilisent des cartouches allant de 200mb à 500gb dans leur production 'donc un fichier de travail ou le résultat d'un traitement random sur disk se retrouve sur k7'.
c'est la vie de tout les jours dans ces grands comptes informatiques avec une nouvelle avec une nouvelle appelation ILM, fais une recherche sur google.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]