IBM se désengage encore de Lenovo et se porte bien

Le par  |  1 commentaire(s)
Logo Lenovo

Après avoir vendu sa division ordinateur grand public à Lenovo fin 2004, IBM, qui avait acquis un sixième de la société, continue de vendre des parts du capital du troisième constructeur mondial. Une transaction réussie puisqu'en 2008, Big Blue multiplie les bons résultats et ses perspectives restent alléchantes.

Logo LenovoLenovo et IBM sont étroitement liés depuis fin 2004, date à laquelle les deux géants ont annoncé avoir passé un accord. IBM avait en effet décidé de céder sa division PCD - Personal Computer - au constructeur chinois. En 2005, Lenovo devient le troisième constructeur d'ordinateurs personnels, derrière Dell et HP. Aujourd'hui, l'entreprise chinoise reste quatrième mondiale, ayant cédé sa place à Acer. La vente, estimée à environ 1,25 milliards de dollars, plus 500 millions de dettes à éponger, avait été conclue avec difficulté à cause des autorités américaines, pas franchement d'accord de prime abord. IBM en avait alors profité pour entrer dans le capital de la société à hauteur d'environ 15 %.

Le géant américain s'est depuis progressivement détaché du constructeur chinois, vendant petit à petit ses parts. Une nouvelle transaction vient d'intervenir puisqu'IBM a cédé 1,3 % du capital de la société, pour environ 116 millions de dollars. Aujourd'hui, le fondeur américain ne détient plus que 4,7 % de Lenovo. Bonne affaire pour IBM ? Certains analystes tablent en effet sur un ralentissement pour le marché chinois.


Des résultats et un avenir encourageants
IBMIBM se porte bien. Récemment, nous vous parlions de son architecture POWER 7, qui promet de faire des malheurs. Ses résultats pour le second semestre, publiés il y a quelques semaines, annonçaient également plusieurs bonnes nouvelles pour le constructeur : 26,8 milliards de dollars de revenus pour le second semestre et 2,8 milliards de bénéfice, soit respectivement 13 % et 22 % de plus que l'année dernière. Rappelons qu'IBM vend des services aux entreprises et des logiciels.

De plus, un tiers de son activité provient du matériel qu'il fabrique. Nous avons parlé juste au dessus de ses processeurs et de l'architecture POWER7 mais IBM s'occupe également de concevoir les ordinateurs les plus puissants au monde. La société commercialise également des serveurs haut ou très haut de gamme. Il y a deux semaines, le cabinet Gartner rendait une étude selon laquelle la firme avait réussi à devenir premier fournisseur mondial de serveurs, juste devant Hewlett Packard. IBM aurait ainsi engrangé 29,4 % du chiffre d'affaires mondial sur le secteur, contre 28,3 % pour HP au premier trimestre 2008.

Si IBM devrait rester pour encore quelques années parmi les firmes incontournables du haut de gamme et des supercalculateurs, le constructeur fabrique toujours des processeurs pour le grand public, à travers les trois consoles de salon qui font l'actualité de notre section jeux vidéo. S'il n'est pas prévu qu'IBM décide de vendre ses processeurs dans le monde des PC, il reste permis d'y songer.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #286171
@ >> S'il n'est pas prévu qu'IBM décide de vendre ses processeurs dans le monde des PC, il reste permis d'y songer.

Ce serait bien ... cela arrivera sans doute lorsque Linux s'imposera sur le poste de travail puisque ce dernier n'est pas lié à Intel
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]