IBM va supprimer 400 postes aux USA

Le par  |  0 commentaire(s)
IBM

Des explications à la Brother & BrotherSelon un mémo que s'est procuré Information Week auprès d'un des responsables de la firme américaine et destiné à aider ces derniers dans leurs tentatives d'explications auprès de leurs infortunés employés : " Ces suppressions sont nécessaires afin de préserver le leadership de la société dans un marché très dynamique ce qui passe par des changements en vue d'améliorer l'organisation du développement dans le but de rééquilibrer les compétences, d'éliminer les redondances et d'obtenir une plus grande efficacité d'ordre économique.

Des explications à la Brother & Brother
Selon un mémo que s'est procuré Information Week auprès d'un des responsables de la firme américaine et destiné à aider ces derniers dans leurs tentatives d'explications auprès de leurs infortunés employés : " Ces suppressions sont nécessaires afin de préserver le leadership de la société dans un marché très dynamique ce qui passe par des changements en vue d'améliorer l'organisation du développement dans le but de rééquilibrer les compétences, d'éliminer les redondances et d'obtenir une plus grande efficacité d'ordre économique. "

Des éclaircissements limpides (') qu'apprécieront certainement les quelque 400 ingénieurs concernés qui travaillaient au développement des serveurs BladeCenter, l'un des produits phares de IBM dont le nombre de ventes annuelles a augmenté de 35% selon les données recueillies au deuxième trimestre alors que pour l'ensemble du matériel, la progression n'a été que de 3%.


Deux possibilités
Les ingénieurs touchés par ce rééquilibrage des compétences ont un délai de grâce de 30 jours pour trouver un autre poste au sein du groupe (pour la plupart, ils ont reçu une lettre le 5 octobre) et quant à ceux qui n'auront d'autre choix que de quitter la grande famille IBM,  ils recevront une semaine de salaire pour six mois d'ancienneté.

Une mauvaise nouvelle qui frappe les sites du groupe établis sur le sol américain alors que récemment, IBM a annoncé son intention d'investir 6 milliards de dollars sur trois ans en Inde pour y augmenter sa main d'oeuvre High-Tech.

Bien évidemment, comme à l'accoutumée en pareil cas, aucun dirigeant d'IBM n'a souhaité s'exprimer.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]