Noms de domaine : chamboulement des extensions génériques

Le par  |  7 commentaire(s)
Logo Internet Pro

Jusqu'au 12 avril prochain, l'ICANN ouvre les candidatures à la personnalisation des noms de domaine de premier niveau. Un dépôt de candidature à 185 000 dollars.

Logo Internet ProL'autorité de régulation de l'Internet accepte à partir d'aujourd'hui et jusqu'au 12 avril 2012, les candidatures pour la création de nouveaux noms de domaine de premier niveau. Un véritable bouleversement pour le paysage du Web actuellement formé de sites en .com, .gov, .org et 19 autres extensions génériques dont le tout récent .xxx auxquelles il faut aussi ajouter les près de 250 extensions nationales comme .fr.

Pour l'ICANN ( Internet Corporation for Assigned Names and Numbers ), il s'agit d'une " extension spectaculaire de l'Internet ". Elle pourrait donner naissance à des noms de domaine du type .vin pour par exemple l'industrie viticole, .paris pour une grande ville ou une extension d'une marque ( .apple ? ). Les premiers nouveaux venus sont attendus sur la Toile pour début 2013.

Néanmoins, créer et gérer un nom de domaine de premier niveau n'est pas la même chose qu'enregistrer un nom de domaine. L'ICANN table sur près de 1 500 dossiers avec un ticket d'entrée fixé à 185 000 dollars et d'y ajouter 25 000 dollars par an sur une durée de dix ans. Un candidat doit apporter la preuve d'un projet viable pendant au moins trois ans.

Une procédure estimée suffisamment contraignante afin d'éviter les mauvaises surprises comme le cybersquatting, ce qui n'empêche pas l'inquiétude de certaines marques pour leur propriété intellectuelle. Des organisations à but non lucratif craignent également de devoir dépenser des sommes considérables afin de se défendre contre le cybersquatting.

Début mai, l'ICANN publiera une liste des postulants et prendra en considération les éventuelles réclamations.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #886071
L'ICANN connaît pas la crise... Une vraie mafia du web... Si tu veux protéger ta marque, faut payer. ~270 extensions différentes d'après la news (à des prix variants de 5 à plus de 50€/an), et maintenant le nom de domaine de premier niveau à 25k€/an...
Le #886131
Oui l'ICANN est une société d'intérêts privés qui veut 'toujours plus'.
Le #886281
Suite à cette annonce sur le blog de l'ICANN le 6 janvier, je bosse sur un système de gestion d'association nom de domaine =>adresse IP décentralisé et Libre, pour éviter ce genre d'écueil.

Si le projet vous semble intéressant, je vous invite à me contacter pour en discuter : j'ai ouvert un wiki destiné à formaliser le projet.
Anonyme
Le #886421
@ingnu: pas le temps de m'investir là-dedans, mais tu as regardé du côté de Namecoin?
Le #886591
A l'instant, mais l'idée de devoir payer ou acheter, même avec des bitcoins, n'est pas envisageable. J'estime qu'un nom de domaine doit être gratuit, et le projet sur lequel je travaille résout ce problème.
Anonyme
Le #886681
A vrai dire, je n'ai aucune idée de comment on se procure un nom de domaine sur Namecoin (je trouve que c'est vraiment confus leur "documentation" ), mais je me suis dit que tu y trouverais peut-être des idées technologiques intéressantes.
Le #887671
C'est le même principe que bitcoin : plus tu farme (plus tu laisse tes pc compiler des trucs obscurs) plus t'as de coins. Plus t'as de coins, plus tu peux te payer de noms de domaines.

En tout cas, merci de ta piste, je connaissais le principe de bitcoin mais je ne connaissais pas namecoin <img src="/img/emo/smile.gif" alt="" />
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]