IDC : le marché des PDAs non communicants en crise

Le par  |  0 commentaire(s)
logo IDC

Le monde des PDAs est en pleine évolution et s'il y a à peine plus de deux ans, les terminaux non communicants étaient dominants, les ventes d'appareils possédant une fonction téléphonie intégrée n'ont cessé de progresser au point de devenir majoritaires.

Logo idcLe monde des PDAs est en pleine évolution et s'il y a à peine plus de deux ans, les terminaux non communicants étaient dominants, les ventes d'appareils possédant une fonction téléphonie intégrée n'ont cessé de progresser au point de devenir majoritaires.

Le PDA basique, doté de fonctions de gestion des données personnelles, de possibilités multimédia et d'une connectivité Bluetooth, semble donc être un genre en voie de disparition, comme le soulignent les résultats fournis par les analystes d'IDC. En effet, ceux-ci indiquent que 5.5 millions de PDAs non communicants se sont vendus en 2006, en régression de 28.5% par rapport aux 7.6 millions d'unités écoulées en 2005.

Ramon LLamas, spécialiste IDC des appareils mobiles, explique cette situation s'explique par le fait que les fonctionnalités propres aux PDAs se retrouvent maintenant dans de nombreux smartphones, et que la multiplication des connectivités sans fil WiFi et Bluetooth dans les ordinateurs portables permettent de rester connecté tout le temps et partout, réduisant la demande pour les PDAs.

Enfin, la progression spectaculaire des ventes de systèmes autonomes de navigation GPS a également porté un coup aux PDAs, qui avaient littéralement ouvert la voie de la navigation GPS grand public. Les acteurs du marché ont donc fait porter leurs efforts de développement sur les terminaux convergents et cette tendance se poursuivra tout au long de 2007.


Un marché en recul global

Les fabricants traditionnels de PDAs ont connu un recul des ventes massif de 20 à 50%, sauf Mio Technology, en quatrième place mondiale, qui a connu une croissance de près de 30% grâce à des modèles intégrant une fonction GPS.

Palm Inc. reste en tête des ventes des PDAs non communicants mais a connu une chute de 28% par rapport à 2005, passant de 2.7 millions d'unités vendues à moins de 2 millions. Hewlett-Packard reste bon deuxième mais a vendu 30% d'appareils mobiles de moins que l'année passée. Sa part de marché reste cependant stable autour de 22%.

Dell conserve de justesse sa troisième place mondiale grâce à sa série Axim X51v, mais l'absence d'une relève indique son désengagement du marché des PDAS. Acer, enfin, qui avait connu une belle année 2005, a subi un net recul en 2006, sous la menace d'autres fabricants comme Eten et Sharp au Japon.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]