Ils ont modulé la vitesse de la lumière !

Le par  |  23 commentaire(s) Source : ScienceBlog
Einstein

Une équipe de scientifiques est parvenu à moduler la vitesse de la lumière.

Une équipe de scientifiques est parvenu à moduler la vitesse de la lumière.

Einstein    Une équipe de scientifiques de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), en Suisse, est parvenu à moduler la vitesse de la lumière. Dans un passé récent, les expériences se sont multipliées pour parvenir à faire ralentir la lumière; dans les faits, y compris dans un environnement naturel, la lumière peut connaître des modifications de son allure, par exemple lorsqu'elle traverse une couche d'eau. La diminution de sa vitesse est marginale, mais peut être mesurée.

Jusqu'à présent, toutes les expériences avaient été réalisées dans des conditions optimales, en laboratoire, et avaient nécessité l'emploi de matériels et matériaux coûteux (gaz inertes, cristaux spéciaux, etc...).

Les scientifiques de l'EPFL sont quant à eux parvenus à diminuer, mais aussi augmenter la vitesse de la lumière (environ 300 000 kilomètres par seconde dans le vide absolu) en utilisant des composants simples et peu onéreux.

Cette expérience pourrait dans un avenir proche avoir des conséquences sur notre vie de tous les jours: les compagnies de télécommunications ont depuis longtemps déjà atteint les limites proposées par les infrastructures classiques (téléphonie filaire et transfert par ondes hertziennes), et se sont tournées très tôt vers la fibre optique. Grâce à cette dernière, il est possible de faire transiter des quantités phénoménales de données à travers une fibre de très faible diamètre, dans d'acceptables conditions de sécurité et de fiabilité.

Le hic, c'est qu'une fois parvenues à leur destinataire, ces données voyagent toujours à la vitesse de la lumière, et lorsqu'elles arrivent à l'entrée d'un dispositif de routage classique, elles doivent être converties en impulsions électriques, beaucoup plus lentes à se propager que les photons.

Qui plus est, les fibres optiques actuelles ont une plage de fonctionnement optimal très réduite en matière de longueur d'onde: tout le spectre lumineux ne peut pas transiter via de la fibre optique avec les mêmes résultats.

Notre équipe helvétique (en fait pluri-nationale), composée de Luc Thévenaz, Miguel Gonzalès et Kwang-Yong Song, est parvenue à contourner ces obstacles, ralentissant la lumière de façon assez sensible et durable pour constituer une véritable mémoire-tampon lumineuse; ces scientifiques ont même réussi dans certaines longueurs d'onde, à accélérer la vitesse instantanée de la lumière au delà des fameux 300 000 kilomètres par seconde décrits par Einstein au début du siècle dernier.

Les implications de cette expérience dans notre vie quotidienne commencent à peine à être quantifiées. On pourrait, au cours des prochaines années, améliorer considérablement les performances des antennes-relais de téléphonie mobile, ou des transmissions par satellite.

Le meilleur est à venir...

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #56217
Que de mélanges dans cette news !!!
Il ne faut pas confondre porteuse, fréquence, vitesse de propagation et modulation !.
Dans une transmission optique la modulation est en gigabit/s la fréquence de la porteuses est en TeraHertz et la vitesse de propagation est sans importance car le plus gros problème c'est le temps de dispertion de groupe à savoir que pour une vitesse donnée le haut et le bas de la bande passante n'arrive pas ensemble à l'extrêmité écat le l'ordre d'1/4 de période mais qu'il faut corriger pour décoder correctement l'information.
Le #56218
Salut!

Je crois que tu te méprends: le terme "modulation", ici, n'a rien à voir avec la fréquence, la longueur d'onde et la porteuse que tu mentionnes...

Cette équipe de scientifiques s'est attachée à rendre le transfert de données par fibre optique plus efficace, en faisant un pas de plus dans la direction d'un véritable routage optique.

De plus, contrairement aux expériences précédentes, celle-ci a été réalisée à l'aide de matériels peu coûteux, et devrait donc être plus facilement reproductible, voire industrialisable.

Il ne fait aucun doute que tu connais ton sujet, mais je crois que tu te méprends sur le sujet, et le contenu de cette news: il ne s'agit pas d'un innovation présentée par un acteur économique du monde de l'IT, mais de recherche fondamentale.


Le #56221
Nous en l'an 2500, on maitrise la modulation de la vitesse de la lumiere afin de pouvoir ralentir le flux de donnees entrant dans la teleportation quantique et reaccelerer le flux à la sortie effectivement c'est assez pratique

oui je sais on dirait du Star Trek
( desole pour la rigueur scientifique c'est un simple delire )


pour la teleportation quantique je vous invite a lire quand meme cette page serieuse : http://www.ufocom.org/pages/v_fr/m_news/quantum_teleportation.htm
Le #56223
news tres interessante qui laisse reveur.
au meme titre que ton lien ytreza.
ytreza> cette phrase de l'article que tu proposes: "Il faut ajouter que ceci n?est pas une ?vraie? téléportation mais la destruction d?un objet et sa reconstruction à un autre endroit, ce qui n?est pas acceptable pour la téléportation d?êtres humains."
est super interessante!!!!
si on detruit un humain (atomiquement parlant) mais qu'on le "recopie" integralement au meme moment à un autre endroit, peut on considerer que la "personne de depart" est morte'
la "personne d'arrivée" est elle la meme personne que celle de depart''
en tout cas elle aura le meme aspect physique, les meme molecules qui le constituent, idem pour le cerveau, donc les meme souvenirs etc...

rahh!!! un bon sujet de philo
Le #56226
La personne à l'arrivée est exactement la même, physiquement parlant. Mais se pose le problème de faire repartir le cycle moléculaire de l'individu, qui n'est pas une masse inerte mais un être vivant.

Actuellement si la téléportation existait on aurait donc un individu strictement identique à l'arrivée (un clone parfait) mais mort... En passant, c'est le même problème qui se pose pour la cryogénisation.
Le #56229
BharatHope, petit précision, la téléportation existe. Des scientifiques l'année passé, u voilà 2 ans, ont été capable de téléporter des molécule et les recréé plus loin. On est loin de la téléportation de startreck mais bon. C'est comme le clonage, faut commencer quelques part
Le #56230
Oui je suis au courant que la téléportation existe, mais elle est encore primaire. Je parlais d'une téléportation au sens où celle-ci permettrait de téléporter des milliards de molécules toutes différentes, comme celles qui composent un être humain. Mais certes il faut bien commencer un jour, c'est pourquoi j'ai précisé "actuellement"
Le #56233
"environ 300 000 kilomètres par seconde dans le vide absolu"....ET DANS L'AIR.... à très peu de chose près
Le #56238
Salut

""Actuellement si la téléportation existait on aurait donc un individu strictement identique à l'arrivée (un clone parfait) mais mort...""

Je ne suis pas d'accord! Si on transporte atome par atome et electron par electron à un instant T donné et que tout à l'arrivée retrouve les même coordonnées spatiales que au départ
L'atome de départ possède la même réactivité chimique que l'atome d'arrivé, c'est le même (ou un autre dans le même état)! il en est de même pour l'ensemble des atomes! (on dirat aussi que l'on ransporte les electrons et qu'ils sont aussi dans le même état à l'arrivé que au départ. L'instant T est transposé juste d'un point dans l'espace à un autre.
à l'instant T, une réaction chimique en cours se trouvera donc déplacée dans l'espace mais pas dans le temps... à l'arrivée la réaction chimique se terminera là où elle avait commencée...
Ce qui caractérise le vivant,ce sont les réactions chimique qui s'y déroulent..

L'individu d'arrivé sera mort si et seulement si la température d'arrivée est de -373°c, c'est à dire le zéro absolu pour lequel, il n'y a plus aucun mouvement! Sinon les molécules continueront à réagir selon leur propriétés chimique...
Le #56239
a metathesus
petite rectification le zero absolu est de -273°C
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]