In-Stat : L'avenir de Google Android est...en Chine

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Forbes
In-Stat logo

Selon le cabinet d'études In-Stat, la clé du succès de la plate-forme Google Android se trouve en Chine.

In Stat logoSi certains développeurs commencent à se poser des questions sur la politique de Google concernant sa plate-forme mobile Android et se sentent un peu esseulés, le cabinet d'études In-Stat pense avoir trouvé l'élément qui va assurer son succès : le marché chinois.

Le lancement de l' iPhone 3G, avec son million de terminaux écoulés en trois jours, selon la version officielle, dans 21 pays, annonce un beau succès à moyen terme pour Apple. In-Stat estime que la société va écouler 6,2 millions d'unités avant la fin 2008 et 9,5 millions en 2009.

Mais dans le même temps, le cabinet d'études prévoit que les ventes de terminaux Android se porteront à 17,1 millions d'unités en 2009, après un modeste départ estimé à 500.000 unités en 2008. En 2012, l'écart entre Android et iPhone sera de 3:1, à 96,9 millions de terminaux contre 33,4 millions.

Comment cette prévision est-elle justifiée, alors qu' Android n'est encore actuellement rien d'autre qu'un projet, quand Apple a déjà le terminal, des applications et une base d'utiilisateurs solide ? In-Stat voit dans la Chine le facteur différenciant.


La Chine attend son heure
Drapeau ChineBill Hughes, analyste, considère que ce pays, qui correspond au plus grand marché de téléphonie mobile au monde, va jeter son dévolu sur les terminaux Android du fait d'une préférence inhérente pour les systèmes open source.

Linux a toujours été choyé en Chine et a même fait les beaux jours de certains fabricants de téléphones portables ( notamment Motorola, il y a quelques années ) alors que le modèle étroitement contrôlé par Apple de l' iPhone pourrait y être désavantagé.

Bill Hughes évoque également la restructuration du marché chinois des télécommunications en vue de la mise en service de réseaux mobiles 3G. Cette étape, qui vise également à la promotion de la norme 3G chinoise TD-SCDMA, pourrait inciter les opérateurs à préférer des plates-formes sous Linux, plus faciles à personnaliser.

Frances Guan, analyste In-Stat China, note que des fabricants comme LG et Samsung sont prêts à se lancer dans la bataille des smartphones Linux TD-SCDMA, de même que le fabricant chinois ZTE. La plate-forme Android pourrait profiter de cette tendance.


Des arguments de poids
Open Handset Alliance logoAutre argument, moins louable peut-être : Google a accepté les politiques de censure de l'Internet imposée par le gouvernement pour maintenir la présence de son moteur de recherche dans le pays et a donc la " réputation d'une société avec laquelle le gouvernement peut travailler ", et qui pourrait donc voir sa plate-forme Android mise en avant.

Par ailleurs, le principal opérateur, China Mobile, avec ses 376 millions d'abonnés, est un des membres fondateurs de l' Open Handset Alliance, laissant suggérer qu'il mettra en service des terminaux Android dès 2009, alors que les discussions sont toujours en cours avec Apple et pourraient encore prendre un certain temps.

Il faut toutefois rappeler le succès de l' iPhone en Chine, en version débridée. Le même In-Stat rappelait la semaine dernière que plus d'un million d' iPhone étaient utilisés dans le pays, témoignant d'une vraie demande en la matière. D'autre part, une autre plate-forme Linux Mobile, pourrait faire de l'ombre à Android : il s'agit de la LiMo Platform, dont le groupe de promotion est fort d'une quarantaine de membres.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]