Processeurs Haswell : Intel veut frapper un grand coup

Le par  |  6 commentaire(s) Source : Digitimes
logo-intel

Avec ses prochains processeurs Haswell, Intel souhaite frapper un grand coup. Il a ainsi décidé de mobiliser ses principaux partenaires.

Face à la montée en puissance des processeurs ARM dans le domaine de la mobilité, à la demande moins importante que prévu pour ses processeurs Ivy Bridge lancés il y a quelques mois et à la complexité de ses processeurs Haswell attendus l’année prochaine, Intel a décidé de mobiliser ses partenaires. Il s'agirait de préparer au mieux ses processeurs Haswell et, par ricochet, d'assurer un avenir aux ultrabooks.

Le groupe californien aurait ainsi fait appel aux six plus importants fabricants d’ordinateurs, dont Acer, Dell, HP et Lenovo. Celui-ci souhaiterait mettre en place une stratégie commune.

De cette manière, le géant de Santa-Clara entend frapper un grand coup lorsqu’interviendra le lancement des CPU Haswell, en avril 2013 normalement. L’accent sera mis notamment sur la consommation énergétique, afin de rattraper le retard face aux processeurs ARM, et la partie graphique, afin d’offrir la première solution digne de ce nom.

logo-intel

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #996031
Des ordinateurs qui valent souvent plus de 1000 euros avec un carte graphique qui peine à faire tourner des jeux qui datent de 5 ans et intel s'étonne que ça ne se vende pas si bien ?
Pour le prix d'un ultrabook on peut monter 2 PC 3 fois plus puissants !
À 500 euros ils en vendraient sans doute pas mal mais le grand public n'a plus envie de mettre autant d'argent dans des configs qui servent dans 90% des cas à aller sur facebook (et même là ça rame parfois).
Le #996131
je suis tout à fait d"accord avec toi sur ce point. Mais s'il fait cela c'est pour verrouiller le marcher du pc portable comme il y quelles années quand il y avait entente avec les constructeurs pour bloquer AMD, maintenant il s'en prend à ARM.
Le #996181
spamnco a écrit :

Des ordinateurs qui valent souvent plus de 1000 euros avec un carte graphique qui peine à faire tourner des jeux qui datent de 5 ans et intel s'étonne que ça ne se vende pas si bien ?>Pour le prix d'un ultrabook on peut monter 2 PC 3 fois plus puissants !>À 500 euros ils en vendraient sans doute pas mal mais le grand public n'a plus envie de mettre autant d'argent dans des configs qui servent dans 90% des cas à aller sur facebook (et même là ça rame parfois).


l'ordinateur à 500€ que tu decris, je superpose 2 à 3 ultrabook pour atteindre son épaisseur et son poids. Non merci
Le #996241
Intel est sur le déclin.
Il y a eu la concurrence d'AMD, maintenant il y a celle d'ARM.
Comme toujours il y a une bataille sur les prix, et Intel a du mal à suivre, parce que c'est un dinosaure qui a beaucoup trop d'employés, et qui paye beaucoup trop ses cadres supérieurs.
Le #996331
@billgatesanonym
Sur le déclin, le mot est peut être un peu fort non ?
Même s'il est vrai qu'ils sont en retard sur la mobilité, ils sont quand même bien devant face à AMD sur les laptops/fixes/serveurs il me semble.

D'autant plus que (autant que je sache), ARM ne fait que du proco mobile pour l'instant et AMD n'est que très légèrement plus avancé qu'Intel dans le domaine de la mobilité donc ils n'empiètent pas vraiment sur le terrain des autres.
Le #997871
On se demande bien pourquoi Intel ne produit pas un processeur supportant nativement le jeu d'instruction ARM. Le marché est là et bien installé.

Et l'architecture ARM est ouverte à TOUS les constructeurs puisqu'elle est disponible sous forme de licence ouverte (il y a a déjà des tas de fondeurs viers qui emploie la techno ARM dans des processeurs très divers intégrant toutes sortes d'extensions dans la même puce, avec une grande facilité). AMD a déjà fait le choix de supporter aussi l'ARM et les fondeurs de puces graphique aussi.

La licence ARM est très peu chère comparée aux coûts de développement et de publicité d'Intel.

Les fondeurs chinois l'ont bien compris et c'et de Chine que viendra les menaces sérieuses sur l'omniprésence du x86 (même revisité par Intel qui pendant un temps a voulu développer IA-64 désormais mort, depuis qu'AMD a créé le mode x86-64 qui s'est imposé sans nécessité de refaire un nouveau jeu d'instructions, et qui a permis de développer le traitement multicoeur.

L'avenir c'est un processeur dépouillé faisant tourner des machines virtuelles où cohabitent des émulateurs x86-64 et ARM-64, voire plus tard aussi nativement le jeu d'instructions IML de .Net ou celui de Java, le tout sous un hyperviseur où les cores coopérent dans un réseau rapide étendu dépassant largement la taille de la puce qui intégrera divers autres coeurs ARM pour des taches diverses de communication, compression de données, codecs audio/vidéo, compilateurs/optimiseurs locaux de code, et aussi l'unification avec les jeux d'instructions ultraparallélisables pour les GPU...

Cette future puce sera 128 bits, exécutera des centaines de threads à la demande, pour les applications locales comme pour répondre à la demande à des exécutions d'applications pour des tiers, et des objets de code virtuels qui s'échangeront directement au lieu de seulement s'échanger des données à traiter. Cette puce travaillera directement comme membre d'un cloud en peer-to-peer.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]