Intel : gravure 22 nm et transistors 3D Tri-Gate bientôt dans les smartphones

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Wall Street Journal
Intel Tri Gate 01

Les premiers processeurs Intel pour smartphones et tablettes sont gravés en 32 nm mais le fondeur compte passer au 22 nm dès 2013 en exploitant la technologie de transistors 3D Tri-Gate.

Le fondeur Intel est entré cette année sur le segment des processeurs pour appareils mobiles avec Atom Medfield pour les smartphones et Atom Clover Trail pour les tablettes. Ces deux plates-formes sont gravées en 32 nm mais la prochaine étape devrait passer par l'utilisation de sa technologie de transistors 3D Tri-Gate, annoncée en 2011, qui permettra de passer au noeud 22 nm ( on évoque déjà une plate-forme Bay Trail gravée en 22 nm pour succéder à Clover Trail ).

Dans de nouveaux documents publiés, le groupe affirme que cette transition permettra d'obtenir un gain de vitesse de 22% à 65% par rapport à ses processeurs 32 nm actuels, tout en réduisant le problème des courants de fuite grâce à l'apport de Tri-Gate qui permet des transitions d'état des transistors plus efficaces par rapport aux transistors planaires classiques.

Et face aux critiques suggérant que ces structures ne seraient pas adaptées à des SoC ( System on Chip ) comme on peut en trouver dans les appareils mobiles, Intel balaie ces remarques et suggère que les premiers processeurs pour appareils mobiles gravés en 22 nm et avec transistors Tri-Gate devraient leur apparition d'ici le second semestre 2013.

Intel Tri Gate 01

à gauche : transistor plan 32 nm ; à droite : transistor 3D Tri-Gate en 22 nm
 

La transition vers le 22 nm apportera-t-elle réellement un saut de performances pour le consommateur ? Certains observateurs continuent d'en douter et suggèrent que la réduction de consommation d'énergie, élément stratégique pour les processeurs mobiles, est peu significative entre la génération 32 nm et celle à venir en 22 nm, ce qui ne permettra pas de faire beaucoup d'ombre aux processeurs ARM sur ce point.

L'autre critique porte sur le prix des chipsets Intel qui reste élevé par rapport aux SoC ARM du marché et qui ne devrait pas se réduire avec l'introduction de processeurs Intel 22 nm et restera un vrai frein à l'adoption des Soc Intel. Là encore, si les prouesses techniques du fondeur sont reconnues, sont-elles pour autant économiquement compatibles avec les particularités de l'industrie mobile ?

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]