x86 : Intel veut combattre ARM en s'associant aux fabricants de puces chinois

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Digitimes
Android x86

Après un partenariat de co-développement d'un SoC mobile avec le chinois RockChip, Intel pourrait en initier un autre avec Spreadtrum qui l'amènerait à concevoir des processeurs mobiles x86.

La forteresse ARM est si solidement ancrée au sein de l'industrie mobile que même un géant comme le groupe Intel peine à se faire une place dans le secteur, malgré une architecture x86 qui profite des dernières avancées en matière de technologies de gravure des composants électroniques.

L'entrée du groupe américain dans le monde mobile se fait difficilement et par la bande, par l'intermédiaire de fabricants de smartphones sur les marchés émergents et de quelques marques internationales comme Asus qui ont accepté de jouer le jeu malgré l'offre dense de processeurs mobiles ARM.

Intel Atom Z3480 Pouvant difficilement rivaliser avec le leader Qualcomm sur le milieu / haut de gamme sur les marchés établis, c'est logiquement vers la Chine qu'Intel fonde ses espoirs de conquête du marché en tentant d'inciter les fabricants d'appareils mobiles de choisir ses plates-formes matérielles pour tablettes mais aussi pour smartphones.

Le fondeur a déjà annoncé un partenariat avec le chinois RockChip pour co-développer un processeur d'entrée de gamme quadcore sous architecture x86 et entrant dans le cadre de sa plate-forme SoFIA. Selon le site Digitimes Research, il pourrait aussi essayer de convaincre un autre groupe chinois, Spreadtrum, de se tourner directement vers la conception de processeurs x86.

Ce serait la raison pour laquelle Spreadtrum a stoppé le développement de ses puces mobiles ARM et la collaboration entre les deux groupes conduirait le groupe chinois à concevoir des puces x86 qui seraient ensuite produites dans les usines d'Intel avec les dernières technologies de gravure, spéculent les analystes.

Intel Atom Bay Trail Pour Intel, ce serait le moyen d'alimenter ses coûteux sites de production et pour Spreadtrum, c'est la possibilité de sortir du marché d'entrée de gamme pour attaquer de nouveaux segments plus rentables tout en offrant une différenciation qui serait beaucoup plus difficile à générer sur une base ARM.

De plus, notent les analystes, les capacités de production des grands fondeurs sur le versant ARM sont déjà très largement prises et un passage à x86 ouvrirait des débouchés et une assurance de volume pour le chinois Spreadtrum.

La faiblesse de cette stratégie reste que l'architecture x86 est peu présente dans l'industrie mobile mais il faut noter qu'Intel fait de gros efforts pour renforcer la cohérence du couple Android / x86 afin de le rendre plus attractif.

Pour Intel, collaborer avec RockChip et Spreadtrum serait un moyen d'appuyer deux concepteurs de processeurs qui peuvent espérer prendre des parts de marché à court et moyen terme et renforcer la présence de l'architecture x86 sur le marché mobile, tout en remplissant les carnets de commandes de ses usines qui ne peuvent accueillir les productions de puces ARM du fait de procédés de fabrication différents par rapport aux puces x86.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]