Intel "Yonah": qui a dit "faible conso"'

Le par  |  0 commentaire(s) Source : CNET News
Intel logo

Intel dévoile peu à peu ses projets pour les deux années à venir, mais semble revenir sur sa promesse de limiter la consommation électrique de ses produits.

Intel dévoile peu à peu ses projets pour les deux années à venir, mais semble revenir sur sa promesse de limiter la consommation électrique de ses produits.

Intel logoComme nous vous l'avons déjà annoncé, le fondeur américain Intel aimerait déplacer la comparaison avec son rival de toujours, son voisin Advanced Micro Devices, sur le terrain du rendement (le rapport vitesse d'horloge/consommation électrique), et non plus sur celui de la performance pure. La course au gigahertz, nous promettait-on à Santa Clara, appartenait au passé. Soit.

Pourtant, des indiscrétions laissent entendre que ces promesses ne seront pas suivies d'effet; encore plus gênant: les puces les plus gourmandes --et dégageant le plus de chaleur-- seront installées dans des PC portables, plus sensibles à ces nuisances que les ordinateurs de bureau.

Intel yonah digestLe tableau ci-contre est éloquent: la gamme des processeurs de la famille "Yonah", dédiée aux portables, s'étoffe sensiblement; ainsi, une version à 2,16GHz (bus à 667MHz) fait son apparition, alors qu'on pensait que 2GHz533MHz) serait un point culminant, comme dans le cas des actuels Pentium M. Il se murmure même qu'une version à 2,33GHz serait dans les cartons...

En fait, cette augmentation de performances serait une bénédiction, si elle ne s'accompagnait d'une hausse sensible de la consommation électrique: on parle désormais de 25 à 49 watts pour la Série T (la plus puissante), soit bien plus que le plus glouton des Pentium M, qui se "contente" de 27 watts.

Ajoutez à cela le fait que la production d'Intel possède un plafond thermique traditionnellement plus bas que son homologue de chez AMD, et vous comprendrez que cela s'annonce mal.

Bien sûr, la Série L offrira une consommation mieux maîtrisée, de l'ordre de 15 à 24 watts (contre 17 watts aujourd'hui), et la Série U (pour Ultra Low Voltage) ne dépassera pas 14 watts. A rapprocher toutefois des 5,5 watts des Pentium M équivalents...

Plus fort encore, même si Intel se refuse à le confirmer: une Série E pourrait voir le jour, avec des pics de consommations supérieurs à 50 watts!

Une consolation tout de même dans ce concert de reproches: les prix, qui restent stables d'une génération à l'autre, malgré des performances en indéniable hausse.

Bien entendu, la sortie, fin 2006, des puces de génération "Merom", changera sans doute la donne, question tarifs, mais elle proposera d'office 4Mo de mémoire cache. Et puis, c'est encore loin, fin 2006...


Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]