Interdire des logiciels libres en France '

Le par  |  118 commentaire(s) Source : Silicon
Linux logo

En effet, un amendement pourrait bientôt interdire les logiciels libres en France.

En effet, un amendement pourrait bientôt interdire les logiciels libres en France...

Linux logo

Voilà une nouvelle qui va faire grincer quelques dents et en faire rugir plus d'un parmi vous. En effet, un amendement sur le projet de loi DADVSI ( Droit d'Auteur et Droits Voisins dans la Société de l'Information ) met en péril le logiciel libre. Ce projet avait pour but de mettre en application les travaux de la Commission Sirinelli, créée en 2004, sur les aspects juridiques des oeuvres sur Internet.

L'amendement en question, initié par Vivendi Universal, le "  VU / SACEM / BSA / FT Division Contenus ", rendrait tout logiciel participant à la mise à disposition de contenu protégé par les droits d'auteurs et n'intégrant pas un dispositif de contrôle et de pistage à cet effet, hors-la-lois et accusable de " délit de contrefaçon ". Le code ne pourrait alors plus être ouvert, ceci afin de pouvoir conserver les protections adéquates.

Sont visés en particulier les logiciels libres de type P2P, FTP, SSH, HTTP, ou encore les messagerie instantanée. Et tant qu'on y est pourquoi ne pas interdire Windows Vista qui intégrera aussi un système de type Peer to Peer '.

Bref, ce ne sont pas seulement les logiciels libres qui sont menacés mais une bonne partie des logiciels du marché, et également la liberté d'échange qui est remise en cause. Certaines industries puissantes semblent en effet confondre les échanges illicites via ces technologies, que nous désaprouvons, et l'utilisation d'une technologie qui participe à l'accessibilité de la culture à tous.

Plus concrètement, assimiler la technologie du réseau P2P au piratage nous semble un raccourci trop rapide, ou du moins trop facile à faire par certains qui y trouveront certainement des intérêts...


Ce qu'en pense Christophe Espern, co-fondateur de EUCD.info, émanation de la Fondation pour le logiciel libre :

" Le loup est sorti du bois. Comment des personnes peuvent-elles à la fois prétendre défendre la culture et vouloir faire interdire les seuls logiciels permettant à tous d'y accéder ' À mon sens, la contradiction n'est qu'apparente : leurs intentions visent le contrôle du public. La culture n'est qu'un prétexte! "


Des phrases plutôt interpellantes auraient été prononcées ce 25 novembre, lors de la réunion au Ministère de la culture :

" Vous allez changer vos licences. " ( SNEP et la SCPP )
" Vous allez arrêter de publier vos logiciels. " ( SACEM )


Le refus des brevets logiciels n'a donc pas empêché les industriels de chercher d'autres pistes afin de poursuivre leur repression, ne se souciant guère de la pagaille qu'un tel amendement pourrait mettre et des conséquences évidente sur un domaine entier des logiciels libres.


Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 12

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #71952
A force la prochaine guerre mondiale va se faire sur le net.
les majors contre le reste du monde.
Le #71953
<img src="/img/emo/confused.gif" alt=":'" />
ça devient du n'importe quoi...
Je sais pas où ils veulent en venir, mais ça sent mauvais...
Le #71954
Ben... J'ai compris le but de l'article, mais pas du tout l'explication donnée en haut... Ou alors c'est l'effet lundi matin, je dois manquer de sommeil...

<quote>L'amendement en question, initié par vivendi Universal, le " VU / SACEM / BSA / FT Division Contenus ", rendrait tout logiciel participant à la mise à disposition de contenu protégé par les droits d'auteurs et n'intégrant pas un dispositif de contrôle et de pistage à cet effet, hors-la-lois et accusable de " délit de contrefaçon ". Le code ne pourrait alors plus être ouvert, ceci afin de pouvoir conserver les protections adéquates.</quote>
Le #71956
On a du potentiel : tout ceux qui se sont battu contre le brevêt logiciel. C'est un peu le même combat. Interdire l'accès aux sources. Interdire le travail collaboratif ! quelle absurdité ! Y'a là une atteinte à des droits fondammentaux.

Autand interdire la lecture aux enfants !
Le #71957
meme plus envi de commenter
Le #71958
@ not_win +1

idem...



Le #71961
+1 et meme + 10

société pourrie !!!!!!


Le #71962
Ca rime vraiment a rien...
J ai mal au monde
Le #71963
Enfin un beau monde capitaliste, comme j'en revais de puis longtemp avec personne pour se plaindre que son beau iPod capitaliste marche pas sur son os GP aile y hein communiste de merde.
Le #71964
Le japon nous rattrape ou nous devenons comme eux , meme a moscou ils sont plus libres que nous <img src="/img/emo/cool.gif" alt="8:" /> .Le bagne approche a quand les travaux forcés remarquez on y est ! non ' <img src="/img/emo/confused.gif" alt=":'" />
Donc nous n'aurons plus le droit de rever cela ne rapporte rien.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]