Internautes américains et dépendance au Web

Le par  |  5 commentaire(s)
Internet 1 @

Un groupe de chercheurs de l'université de médecine de Stanford, ville de la Californie, a mené une étude sur les internautes américains.

Internet 1Un groupe de chercheurs de l'université de médecine de Stanford, ville de la Californie, a mené une étude sur les internautes américains.

Publiée ce mardi, dans la revue médicale en ligne CNS Spectrums: The International Journal of Neuropsychiatric Medicine, le rapport se base sur les analyses réalisées d'après une enquête menée au cours de l'été 2004, auprès de 2.513 individus interrogés par téléphone.


Une personne sur huit est dépendante
Les résultats de l'étude révèlent que 68,9 % des individus interrogés sont des internautes réguliers et que 13,7 % s'avèrent en être dépendants du fait qu'ils peuvent difficilement s'en passer plusieurs jours d'affilée.


Le profil de l'internaute dépendant :
Le profil de la personne considérée comme accroc à Internet définit un adulte de sexe masculin de couleur blanche qui a effectué des études supérieures. Il consacrerait 30 heures de son temps libre par semaine à l'usage Internet.


Origines, excès et influences sur les relations sociales

L'étude révèle aussi que l'usage excessif d'Internet est pour certains individus une manière d'échapper aux soucis de la vie réelle, mais que c'est aussi une chose qu'ils veulent cacher à leur entourage et qui peut aussi nuire à leurs relations sociales.
  • 12,4 % restent souvent en ligne plus longtemps que prévu
  • 12 % pensent qu'il est nécessaire de décrocher
  • 5,9 % s'en servent comme échappatoire, lorsqu'ils ont des soucis ou lorsqu'ils sont de mauvaise humeur
  • 8,7 % tentent de dissimuler à leur famille, amis et employeur, le temps passé inutilement sur Internet
  • 5,9 % estiment que leur usage d'Internet à un impact négatif sur leurs relations personnelles

Relativisons toutefois la fait que l'étude porte sur des données de 2004 et qu'Internet n'est pas uniquement un moyen de surfer sur la toile, télécharger, converser et jouer en ligne, mais aussi un outil de travail pour un certain nombre d'individus aujourd'hui.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #137495
Maintenant, un PC remplace la radio, la télé, les journaux/magazines et les consoles de jeux en plus de permettre de travailler... Il est donc normal d'y passer beaucoup de temps...
Le #137569
lebonga>ouais tout à fait raison.
Et comme la radio, la télé, les journaux/magazines et les consoles de jeux, le travail sont autant de drogues, il est tout à fait normal qu'énormément de monde devienne accro au net...

Bon en attendant c'est peut être normal, mais ca reste une drogue, je suis un drogué...A quand les patch pour lutter contre l'addiction'
Le #137629
+ 1 pour Lebonga
Et avec la messagerie instantannée, on vient sur le PC pour surfer et on reste 10 x plus lgtps cpq on est entrecoupé de dialogue ... argh

Sinon, je suis net addict, clraiement et je pense que la proportion de ce type de pathologie risque d'augmenter FORTEMENT d'ici les annees a venir

On fera des retraites non-eclectroniques
Dreamer
Le #137725
"Relativisons toutefois la fait que l'étude porte sur des données de 2004 et qu'Internet n'est pas uniquement un moyen de surfer sur la toile, télécharger, converser et jouer en ligne, mais aussi un outil de travail pour un certain nombre d'individus aujourd'hui. "


Ouais, je crois surtout quand 2006, on, peut revoir ces chiffres à la hausse !!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]