L'Internet à 320 Km/h et en WiFi dans les TGV

Le par  |  0 commentaire(s)
Pourquoi un tel service ?

Tout d'abord pour répondre à une demande des clients. Dans les enquêtes réalisées préalablement, 58% des voyageurs déclarent posséder un accès personnel à Internet et pour 94% d'entre-eux d'un accès en haut débit. D'autre part, 25% disposent d'un accès WiFi et 50% ont un ordinateur portable.

C'est pour permettre aux voyageurs qui le désirent de retrouver une expérience similaire à bord des TGV que la connectivité WiFi a été privilégiée. Les enquêtes montrent également que 75% des personnes interrogées sont favorables à l'idée d'un accès à Internet ou à leur intranet dans le train.

C'est là qu'intervient la liaison satellite, à la fois pour mettre à jour les contenus du portail, qui seront diffusés en local, et pour assurer l'accès à Internet de façon continue et transparente pour l'utilisateur.

Mais il existe un autre enjeu de taille : à partir de 2010, les lignes de chemin de fer seront ouvertes à d'autres prestataires que la SNCF. Il faudra alors se démarquer pour continuer d'attirer la clientèle. Ce projet technique apporte la possibilité d'offrir des services assurant cette différenciation par rapport à de futurs concurrents et permettant de mettre en avant la qualité de la marque TGV.

Comment ça marche ?

ANTENNE VOYAGEUR1L'infrastructure du réseau sans fil à bord du TGV est relativement complexe. L'accès au portail se fera depuis les ordinateurs portables des voyageurs, par l'intermédiaire de bornes WiFi placées dans le faux plafond des wagons. Les données transitent de wagon en wagon via un pont radio jusqu'au wagon porteur de l'antenne satellite et des baies serveurs, correspondant au wagon 3 ou 13.

Dans le cadre de ce projet, c'est en effet un lien satellite qui a été choisi. Des essais ont été menés à partir de réseaux de téléphonie mobile mais les résultats n'ont pas été concluants en terme de stabilité de la connexion et de couverture réseau.

Le choix du satellite a toutefois comporté son lot de difficultés techniques. Comme l'a expliqué Jean-François Frémaux, directeur du développement Marchés et Produits d'Eutelsat, il a fallu adapter les technologies pour répondre au cahier des charges.

Antenne satellite_1Et c'est là l'un des points forts du projet. La parabole satellite placée sur le toit a été optimisée pour offrir les mêmes performances qu'une antenne de grande taille mais avec des dimensions compatibles avec les contraintes liées à la hauteur des rames.

Le projet étant né après la conception de ces dernières, l'antenne ne peut être intégrée à la structure et se trouve donc placée sur le toit. Elle doit être suffisamment réduite pour passer sous les caténaires et  dans les tunnels et être capable d'assurer la transmission d'un important volume de données dans les deux sens.

Atlantic Bird 2D'autre part, pour s'accommoder de la grande vitesse de déplacement, l'antenne satellite est dotée de servo-moteurs lui permettant de rester pointée en permanence vers le satellite géostationnaire ( Atlantic Bird 2 ) qui sert de lien avec un centre au sol.

Et dans les tunnels, lorsque les signaux satellite deviennent inaccessibles, Orange Business Services a disposé des bornes WiFi assurant un relais temporaire. La transition est réalisée à la manière des réseaux cellulaires : à l'approche du tunnel, le réseau bascule du satellite au WiFi au sol de façon transparente pour l'utilisateur ( handover ), tandis qu'en sortie, la transmission repasse par le satellite, l'antenne étant capable de pointer à nouveau vers son satellite très rapidement, en moins de quatre secondes en moyenne.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]