iPhone : Apple s'explique par rapport à Google Voice

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Reuters
Google Voice

Apple dément avoir refusé l'accès de l'application Google Voice à son App Store pour iPhone et nuance le rôle de l'opérateur AT&T dans sa décision de ne pas l'approuver dans sa forme actuelle.

Google VoiceFin juillet, Le service de téléphonie IP Google Voice se voyait refuser l'entrée de l' App Store, le portail de téléchargement d'applications mobiles pour l' iPhone et l' iPod Touch. Ce refus d'intégration au sein du portail intervenait quelques jours après la transformation d'un autre service de Google, Latitude, en service Web, relativement peu pratique au vu des fonctionnalités qu'il est censé apporter.

Ces refus successifs sont arrivés au moment même où Eric Schmidt, président de Google, a dû quitter le conseil d'administration d' Apple, les activités des deux sociétés étant devenues trop proches et faisant l'objet d'une enquête de la part de la FTC ( Federal Trade Commission ).

L'histoire d'amour entre Google et Apple se serait-elle terminée ? l'autorité de régulation des télécommunications américaine, la FCC ( Federal Communication Commission ), a également décidé d'ouvrir une enquête pour connaître les raisons du rejet de Google Voice par Apple, le soupçon d'une action en sous-main de l'opérateur AT&T étant suspectée, ce dernier n'étant pas pressé de voir débouler des services VoIP incontrôlés sur son réseau cellulaire.


Le problème de la VoIP sur réseau mobile en filigrane
Apple a donc répondu aux requêtes de la FCC et expliqué sa position. Tout d'abord, la société réfute le rejet définitif de l'application Google Voice et indique qu'elle continue d'étudier la possibilité de son intégration dans l' App Store.

Pourtant, le logiciel, dans sa forme actuelle, se substituerait aux fonctionnalités de téléphonie, de SMS et de messagerie visuelle présentes par défaut sur l' iPhone. Or Apple est plutôt chatouilleuse concernant les applications cherchant à décliner des fonctions déjà existantes sur son terminal.

Concernant le rôle présumé d' AT&T dans le refus de Google Voice, un porte-parole de l'opérateur a souligné que celui-ci n'était intervenu à aucun moment. Cependant, la partie VoIP semble bien être au coeur du problème.

Apple a déjà validé des applications VoIP, comme Skype, mais seulement dans la mesure où celles-ci ne passent que par le WiFi ( et donc le réseau fixe de l'utilisateur ou par des points d'accès WiFi publics ), et pas par le réseau cellulaire de l'opérateur. La société s'est engagée envers AT&T  à ne pas laisser passer d'applications de VoIP sur réseau mobile sans l'accord de l'opérateur.

Ce dernier se dit ouvert à la possibilité d'autoriser l'usage de la VoIP sur son réseau cellulaire mais vraisemblablement dans la mesure où cela reste sous son contrôle, via une application dédiée, par exemple.

L'affaire Google Voice est donc  loin d'être une simple tension entre Apple et Google mais soulève des problématiques bien connues des opérateurs, notamment celles de l'usage VoIP, qui leur fait tellement craindre de perdre le contrôle des communications sur leur propre réseau.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]