Test : iPhone 6 Plus

Le par  |  3 commentaire(s)

Au premier regard, on est plus qu’agréablement surpris par la qualité d’affichage de l’écran de l’iPhone 6 Plus. Les contrastes sont au rendez-vous tout comme la chaleur des couleurs. Ça flatte la rétine et on croirait presque avoir affaire à un écran AMOLED. Apple a opté pour une dalle PLS de 5.5 pouces affichant une définition Full HD (soit 1920 par 1080 pixels). Cela se traduit par une résolution de 401 ppp (pixels par pouce).

Autre point fort de cette dalle : sa forte luminosité qui permet de l’utiliser plus facilement à l’extérieur, même en conditions ensoleillées.

Pour rappel, la technologie PLS (Plane-to-Line Switching) a été mise au point par Samsung afin de rehausser la qualité des écrans IPS (In-plane switching) à un niveau avoisinant celle des écrans AMOLED. Il en résulte un plus grand angle de vision, une luminosité améliorée de 10%, une amélioration de la qualité globale d’affichage, une flexibilité de la dalle et un moindre coût.

On notera qu’Apple s’est « contenté » d’une définition Full HD alors que d’autres constructeurs ont opté pour de la QHD (2560x1440 pixels). C’est notamment le cas de LG avec le LG G3 (au prix, comme nous l’avions constaté dans notre test du LG G3 (lire notre test du LG G3), d’un certain manque de réactivité et de performances moindres) ou encore de Samsung avec le Galaxy Note 4 (lire notre test du Galaxy Note 4).

iPhone_6_Plus_m iPhone_6_Plus_l 

Ce choix d’Apple est loin d’être anodin puisqu’en passant de la Full HD à la QHD, il faut gérer 1.61 millions de pixels en plus (soit près de 78% en plus). Les performances s’en ressentent forcément, tout comme l’autonomie du smartphone, l’écran étant le premier poste de la consommation électrique d’un terminal mobile.

Mais, au final, il est bien difficile de distinguer les pixels ou de déceler le moindre crénelage sur une diagonale. Non, rien de tout cela. La finesse d’affichage est bien au rendez-vous. La densité de pixels de 401 ppp de l’iPhone 6 Plus est largement suffisante, même si c’est bien moins que les 538 de l’écran du LG G3 ou que les 515 de celui du Galaxy Note 4.

On retrouve bien ici une spécificité d’Apple : ne pas faire plus que nécessaire, alors que certains constructeurs n’hésitent pas à jouer de l’effet marketing, quitte à aller au-delà du raisonnable. Ceci étant dit, ce qui est déraisonnable aujourd’hui ne le sera pas forcément demain. On connaît le refrain : tout le monde s’accordait à dire qu’une définition Full HD sur un smartphone (avec écran de moins de 6 pouces) était inutile, le 720p suffisant largement. Tout le monde apprécie désormais de disposer d’un écran défini en Full HD, surtout lorsqu’il s’agit d’une phablette.

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1835775
Et concernant le fameux pliage de l'iPhone 6, est-ce que le plus est capable de plus plier encore? Jusqu'où vous avez réussi à le plier ? Sur les photos on le voit toujours droit...
Le #1836336
Tu crois qu'il n'y a que l'IPhone 6 qui plie ? Regarde le Samsung s6 edge la vitre est déjà pliée des deux côtés......Alors c'est pas mieux.
Le #1843621
Et s'il était un peu moins cher ce serait 150 millions de ventes par trimestre !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]