IPv6 : mangez-en pour les performances Web

Le par  |  7 commentaire(s)
IPV6-2

Le passage à IPv6 aurait aussi des vertus en matière d'amélioration des performances Web.

Actuellement, le passage à IPv6 est essentiellement légitimé par la pénurie d'adresses en IPv4. Avec un codage sur 32 bits, les possibilités de IPv4 sont de 4,3 milliards d'adresses, ce qui n'est en réalité plus grand-chose au regard de l'explosion du nombre d'appareils connectés qui va se poursuivre avec l'Internet des objets.

Cisco-InternetPlusieurs organismes en charge de la gestion et de l'attribution des adresses IP ont déjà tiré la sonnette d'alarme, dont dernièrement le registre régional d'adresses IP pour le continent asiatique et les pays du Pacifique.

À travers le monde, l'heure est au rationnement pour les adresses IPv4. Face à ce problème, la solution prônée de longue date, mais dont le déploiement est encore timide, est IPv6. Avec un codage sur 128 bits, IPv6 offre un nombre quasi infini d'adresses, soit 3,4 x 10^38 ou 340 sextillions de possibilités.

IPv6 peut en outre apporter plus de sécurité dans la mesure où avec beaucoup plus d'adresses, les cybercriminels auront plus de mal à cibler des victimes. Le support d'IPSec - utilisé pour authentifier l'origine d'un paquet IP - permet lui de s'assurer de la légitimité de messages.

A priori, IPv6 n'apporte pas d'améliorations pour les performances Web mais dans un billet sur le blog de la communauté ARIN, le registre régional d'adresses IP pour l'Amérique du Nord, Blake Crosby estime que cela est bel et bien le cas.

L'expert, qui travaille chez l'opérateur de CDN Fastly, liste une série d'arguments qui plaident en ce sens. Il évoque ainsi le fait que IPv6 ne fragmente pas les paquets ( datagrammes ) et donc un bénéfice en temps de calcul pour les routeurs qui pourront l'utiliser afin de faire transiter les paquets plus rapidement sur le réseau. De même, les routeurs ont une charge en moins en n'ayant pas besoin de passer du temps à vérifier l'intégrité de l'en-tête IPv6 pour les paquets TCP.

Blake Crosby souligne également moins de calcul pour les routeurs dans la mesure où l'en-tête d'un paquet IPv6 est beaucoup plus simple que celui pour IPv4. " Cela rend beaucoup plus facile de traiter ces paquets qui circulent à travers l'équipement de routage. "

Un autre argument est l'option jumbogram pour IPv6 qui permet de porter la taille maximale d'un paquet à 4 096 Mo ( au lieu de 64 ko ). " Cela va permettre de réduire le nombre d'allers-retours nécessaires pour télécharger les données. "

Sans le besoin d'avoir recours au routage triangulaire, l'expert ajoute aussi que IPv6 aura un impact significatif sur les performances avec le Web mobile. " Les paquets ne doivent pas être acheminés par un home agent ( ndlr : un agent personnel est un routeur sur un nœud mobile d'un réseau qui enregistre l'information sur la localisation d'un appareil ). "

D'après le rapport de l'opérateur de CDN Akamai sur l'État des lieux de l'Internet au premier trimestre de l'année, la France était dans le Top 10 des pays pour le trafic en IPv6 avec 4,5 % de son trafic Internet en IPv6. Le leader mondial est la Belgique avec 14 %.

Akamai-trafic-IPv6-T1-2014

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1787872
"avec beaucoup plus d'adresses, les cybercriminels auront plus de mal à cibler des victimes" la logique la plus élémentaire fait plutôt penser le contraire.
Le #1787922
penseurodin a écrit :

"avec beaucoup plus d'adresses, les cybercriminels auront plus de mal à cibler des victimes" la logique la plus élémentaire fait plutôt penser le contraire.


Je pense qu'il voulait dire "avec plus d'adresses disponibles". Parce qu'encore faut-il que les cybercriminels identifient les victimes potentielles avant de les attaquer. Pour ça il leur faudra récupérer des adresses IP valides. Il est donc évident que ce sera plus dur (plus long tout du moins) en IPv6.
Le #1788052
Utiliser uniquement l'IPv6, oui, je veux bien que ce soit plus performant.

Mais utiliser l'IPv6 ET l'IPv4, non, c'est moins performant.

Je sais que c'est nécessaire pour migrer, mais vu la lenteur des migrations... je préfère rester encore en IPv4 puisque j'ai encore le choix de choisir.

Pour l'instant pas assez de personne ne se sentent obligées de migrer en IPv6. Il faut du temps, donc de l'argent, et vu qu'ils n'ont pas le couteau sous le gorge, ils ne se pressent pas. C'est dommage mais financièrement parlant, je ferai pareil.

Depuis les années que l'on nous dit qu'il n'y a plus (ou presque) d'adresses IPv4, ça sent l'histoire du "bientôt, y'a plus d'pétrole"
Le #1788182
Sicyons a écrit :

penseurodin a écrit :

"avec beaucoup plus d'adresses, les cybercriminels auront plus de mal à cibler des victimes" la logique la plus élémentaire fait plutôt penser le contraire.


Je pense qu'il voulait dire "avec plus d'adresses disponibles". Parce qu'encore faut-il que les cybercriminels identifient les victimes potentielles avant de les attaquer. Pour ça il leur faudra récupérer des adresses IP valides. Il est donc évident que ce sera plus dur (plus long tout du moins) en IPv6.


Ipv4 ou IPv6, les cybercriminel ne compte probablement pas uniquement sur le hasard. En plus, si on prend les gadgets connectés, ils passent par un smartphone. Donc si le smartphone fait office de serveur DHCP, il est possible de contrôler la connexion, s'ils ont leur adresse fixe IPv6 on peut bien plus facilement te suivre à la trace. IPv6 a été fait pour le flicage et maintenant la NSA et ses copains cherchent un moyen de faire avaler la pilule.
Le #1788412
Pour ma part, je viens de tester sur ma box SFR, j'ai activé l'IPv6 et c'est bien écrit "IPv6: Opérationnel" dans l'interface de la box.

Par contre, si je vais sur un site de test comme celui ci:
http://test-ipv6.com

Tout est ok sauf: "Test si le serveur DNS de votre FAI utilise IPv6: échec"
"Votre serveur DNS (qui peut être chez votre FAI) ne semble pas avoir un accès IPv6 à Internet, ou il n'est pas configuré pour l'utiliser. Cela pourra, dans le futur, affecter votre possibilité d'atteindre des sites disponibles uniquement en IPv6."

Donc je veux bien activer l'IPv6 mais si mon FAI ne suit pas, je ne vois pas pourquoi le faire du coup.
Le #1788512
penseurodin a écrit :

Sicyons a écrit :

penseurodin a écrit :

"avec beaucoup plus d'adresses, les cybercriminels auront plus de mal à cibler des victimes" la logique la plus élémentaire fait plutôt penser le contraire.


Je pense qu'il voulait dire "avec plus d'adresses disponibles". Parce qu'encore faut-il que les cybercriminels identifient les victimes potentielles avant de les attaquer. Pour ça il leur faudra récupérer des adresses IP valides. Il est donc évident que ce sera plus dur (plus long tout du moins) en IPv6.


Ipv4 ou IPv6, les cybercriminel ne compte probablement pas uniquement sur le hasard. En plus, si on prend les gadgets connectés, ils passent par un smartphone. Donc si le smartphone fait office de serveur DHCP, il est possible de contrôler la connexion, s'ils ont leur adresse fixe IPv6 on peut bien plus facilement te suivre à la trace. IPv6 a été fait pour le flicage et maintenant la NSA et ses copains cherchent un moyen de faire avaler la pilule.


Bon. J'ai fais l'erreur de tomber dans ton troll habituel. Mea Culpa.
Le #1788942
Sicyons a écrit :

penseurodin a écrit :

Sicyons a écrit :

penseurodin a écrit :

"avec beaucoup plus d'adresses, les cybercriminels auront plus de mal à cibler des victimes" la logique la plus élémentaire fait plutôt penser le contraire.


Je pense qu'il voulait dire "avec plus d'adresses disponibles". Parce qu'encore faut-il que les cybercriminels identifient les victimes potentielles avant de les attaquer. Pour ça il leur faudra récupérer des adresses IP valides. Il est donc évident que ce sera plus dur (plus long tout du moins) en IPv6.


Ipv4 ou IPv6, les cybercriminel ne compte probablement pas uniquement sur le hasard. En plus, si on prend les gadgets connectés, ils passent par un smartphone. Donc si le smartphone fait office de serveur DHCP, il est possible de contrôler la connexion, s'ils ont leur adresse fixe IPv6 on peut bien plus facilement te suivre à la trace. IPv6 a été fait pour le flicage et maintenant la NSA et ses copains cherchent un moyen de faire avaler la pilule.


Bon. J'ai fais l'erreur de tomber dans ton troll habituel. Mea Culpa.


La genèse d'IPv6 est connu et n'a rien à voir avec cette histoire de pénurie d'adresses qui n'est qu'une invention de communicants. Les objets connectés seraient censés imposer le passage vers IPv6, ce qui techniquement faut, mais qui correspond exactement à la raison d'être d'IPv6, qui est le flicage. Je ne vois pas de troll la dedans. On n'est pas forcer de gober n'importe quoi sous prétexte que ça serait moderne ou juste nouveau.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]