Ambassade virtuelle des États-Unis bloquée en Iran

Le par  |  4 commentaire(s)
Iran-ambassade-virtuelle-usa

À peine ouverte, l'Iran ferme à ses internautes les portes de l'ambassade virtuelle des États-Unis.

Iran-ambassade-virtuelle-usaMardi, le département d'État des USA a ouvert une ambassade virtuelle en Iran, décrite par la secrétaire d'État Hillary Clinton comme une plateforme pour des discussions " ouvertes et sans peur " avec les Iraniens à propos des États-Unis, de ses politiques et du peuple américain.

Cette ambassade virtuelle est disponible en anglais et en farsi. Elle s'adresse tout particulièrement aux jeunes Iraniens avec notamment des informations sur les possibilités d'étudier aux États-Unis. Depuis 1979 et la révolution islamique, les États-Unis n'entretiennent plus de relations diplomatiques avec l'Iran et n'ont plus d'ambassade physique à Téhéran.

L'ambassade virtuelle n'est toutefois pas présentée comme une mission diplomatique formelle, ni une réelle ambassade US accréditée par le gouvernement iranien. " Mais, en l'absence de contact direct, cela peut être un pont entre le peuple américain et iranien ", peut-on lire sur le site.

Un pont que l'Iran ne veut pas. Sans véritable surprise, l'Iran a décidé de bloquer l'ambassade virtuelle. Les internautes iraniens qui tentent de consulter iran.usembassy.gov ont droit à un message les avertissant qu'en vertu de la loi sur le cybercrime, l'accès aux site est impossible.

Tout comme pour accéder à Facebook par exemple, les internautes iraniens sont alors contraints d'avoir par exemple recours à un système VPN ( virtual private network ).

La Maison Blanche a condamné ce blocage :

" Le gouvernement iranien a une nouvelle fois démontré son engagement à dresser un rideau électronique de surveillance et de censure autour de son peuple.  Ses efforts systématiques pour refuser l'information à ses citoyens sont voués à l'échec dans un 21e siècle où la technologie donne des pouvoirs aux citoyens du monde entier. "

Complément d'information
  • L' Apple Store supprime et bloque les applications venues d'Iran
    Une grande partie des applications d'origine iranienne auraient été bannies de l'App Store depuis quelques jours, un blocage intervenant auprès des applis soumises par les développeurs originaires d'Iran.
  • Orange souhaite mettre un pied en Iran
    Orange souhaite être un des premiers opérateurs occidentaux à profiter de la levée des sanctions économiques qui pesaient sur l'Iran, et a annoncé avoir entamé des négociations avec le premier opérateur mobile national.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #870531
ils devraient pourtant les laisser voir ce que les Etat-Unis pensent d'eux, ils sont un peu con là
Le #870631
Bah non, comment ils vont manipulés les jeunes sinon ?
Le #870651
Les manipuler dans quel sens ?

Les priver du rêve américain ?

Ah ça, c'est le rêve en ce moment aux states.

De toute manière les jeunes se partagent des vidéos, que ce soit les manifestant ricains qui se font gazer et taper dessus, ou les infos concernant les grandes croisades de la bande à barack(ouda)
Le #870671
Pour croire au rêve Américain, il faut être endormi.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]