Première application commerciale de l'e-Paper d'iRex

Le par  |  8 commentaire(s)
Livre électronique iLiad par iRex et MyScript de VisionObjects

iRex présente sa première interprétation commerciale du livre électronique, et s'appuie sur Linux pour en assurer le fonctionnement.

iRex présente sa première interprétation commerciale du livre électronique, et s'appuie sur Linux pour en assurer le fonctionnement.


Cartable miniature
Même s'il reste plus encombrant qu'un classique bloc-note en papier, le livre électronique d'iRex est tout à fait opérationnel, et s'adresse davantage au monde de l'entreprise ou de l'éducation qu'à un usage strictement privé. D'ailleurs, son prix, fixé au lancement à 650 euros, en refroidira plus d'un. Surnommé iLiad, ce livre électronique a pour vocation de remplacer tous les livres et manuels que nos chères têtes blondes sont obligées de transbahuter avec elles sur le chemin de l'école. En clair, iLiad est un cartable entier à lui tout seul. Doté d'un écran tactile, il peut également servir à la prise de notes, et reconnaît l'écriture manuscrite, pour peu qu'elle n'émane pas d'un médecin... Le logiciel MyScript de VisionObjects peut d'ailleurs être livré avec l'appareil. Il permet, entre autres choses, de remplir à la main des formulaires avant de les expédier par voie électronique à leur destinataire.

Livre electronique iliad par irex myscript visionobjects

iLiad reconnaît les formats PDF, XHTML, TXT, APABI (caractères chinois), OEB (Open eBook) et MP3, entre autres. D'autres formats peuvent être inclus à la demande, dans un effort de personnalisation. Sous sa coque de 217 mm de long sur 155 mm de large (16 mm d'épaisseur), on retrouve un processeur XScale cadencé à 400MHz, 64Mo de RAM pour les opérations courantes, et 128Mo de mémoire Flash pour le stockage. De quoi, si l'on en croit iRex, contenir les éditions de votre quotidien préféré pendant un mois, ou une trentaine de livres de taille moyenne. iLiad pèse 390 grammes, ce qui n'en fait pas vraiment un poids plume, mais son écran monochromatique SVGA (16 nuances de gris, en 160 dpi) affiche une résolution de 1024 x 768 pixels, pour des dimensions d'environ 15 cm sur 12,5 cm.


Un contenu... à la page !
Livre electronique iliad par irex myscript visionobjectsSont également conviés à la fête : un connecteur USB type A pour augmenter la capacité de stockage ; un logement de type CF II ; un emplacement pour carte mémoire MMC ; un prise casque de 3,5 mm (jack) ; une connexion WiFi 802.11g ; et un port Ethernet 10/100. La partie logicielle repose, on l'a dit, sur Linux (noyau 2.4), tandis que la batterie est sensée autoriser le fonctionnement optimal de l'appareil pendant une semaine sans recharge, à raison de trois heures d'utilisation par jour.

iRex commercialise son iLiad directement depuis son site, contre 650 euros environ, rappelons-le, en supposant que vous ne craquiez pas pour l'un ou l'autre accessoire. Le logiciel MyScript de VisionObjects coûte quant à lui 60 euros supplémentaires.

Pour la rentrée des classes, cette année, c'est peut-être un peu tard, mais pour l'année prochaine, qui sait..

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #126790
Qd je vois le poids des cartables des gosses de maintenant, ca ne peut etre que benefique.
Le #126805
Salam,

Exact Topper. Je crois bien que l'avenir sera au cartable numérique. C'est bien plus intéressant que le papier et ça limite la déforestation. Comme mon père me disait "A notre époque, on écrivait avec des plumes", nous on dira certainement "A notre époque on écrivait sur du papier"
Le #126807
je reste à ce jour terrifié par les autonomies des batteries des appareils mobiles (laptop, phone, psp ...) et si ce dernier obstacle est franchi je dirai un grand OUI à ce livre.

(mon tel tient qqs heures en appel, mon laptop 2 heures en dvd, alors que mon pda tient une semaine facile).

Je veux pas me retrouver sur un banc en train de lire ou dans le train, et plus de batterie.
Le #126812
Le livre papier est le coupable idéal de la déforestation, mais son impact est en fait mineur.

La déforestation est due à plusieurs facteurs ; parmi ceux-ci l'exploitation forestière est en fait assez faible.
Et sur cette exploitation, la majeure partie va au bois de chauffage, bois de construction et ameublement...

Alors bon accuser le livre n'est pas très significatif. Par contre je serais curieux de connaître le coût pollution de fabrication et de traitement des livres électroniques
Le #126815
en fait, qu est ce qu il ne fait pas compare a un portable ' la couleur '

21h d autonomie c est bcp qd meme !!
Le #126832
Je vois le scénario d'içi...

"Madame ! Je peu pas travailler, mon e-paper, a plus de batterie !"
Le #126835
iLiad ... oulah, ben ce serait étonnant qu'il sorte sous ce nom en France après la cabanle aux "annu" ...
Le #126876
Mais attendez vous voyez ça comme le futur, et vous avez quasiment tord! Ce n'est pas le futur, c'est déjà le présent, et cela depuis un certain temps, dans quelques pays.
Au japon et à quelque endroit aux USA où on emmenne simplement son laptop (ordi portable) en cours. Je ne saurai par contre pas vous dire à partir de quel niveau scolaire.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]