ISS : de l'eau s'infiltre dans le casque d'un astronaute pendant une sortie dans l'espace

Le par  |  3 commentaire(s)
NASA ISS

Après une première sortie de 6 heures sans encombre dans l'espace le week-end dernier, les astronautes de l'ISS ont détecté une nouvelle anomalie dans leurs combinaisons, au terme d'une nouvelle sortie.

Les deux astronautes Terry Virts et Barry Wilmore ont mené à bien une nouvelle sortie de plus de 6 heures dans l'espace ce mercredi, visant à poursuivre l'installation d'un réseau de câblages et d'adaptateurs permettant aux prochains modules de SpaceX et Boeing de s'amarrer à la station.

Terry Virts C'est en rentrant dans la chambre de décompression de la station que les astronautes ont découvert que de l'eau s'était infiltrée sur le côté droit du casque de Terry Virts.

L'infiltration n'est pas sans rappeler l'incident qui était intervenu en 2013 avec l'astronaute italien Luca Parmitano, qui avait dû interrompre sa mission suite à une importante fuite d'eau dans son scaphandre.

Déjà samedi dernier, la première mission des astronautes avait été lancée après plusieurs reports suite à des doutes de la NASA quant à la conformité des combinaisons.

L'agence spatiale américaine a indiqué que la vie de Terry Virts n'a été à aucun moment en danger pendant les 6h43 de mission. L'astronaute avait toutefois déjà fait part de la présence d'eau dans son casque et ses gants lors de fréquentes inspections.

Des modifications avaient déjà été réalisées sur son équipement, mais il semblerait que la NASA n'a pas véritablement réussi à localiser le problème.

Cet incident pourrait remettre en cause la troisième et dernière mission prévue ce dimanche, qui visera à boucler l'installation du nouveau système d'amarrage à l'ISS.

La mission vise à permettre aux USA de se détacher totalement de sa dépendance vis-à-vis de la Russie pour l'acheminement d'hommes vers l'ISS. Le module permettra aux capsules habitées de SpaceX et de Boeing de s'amarrer directement à la station.

Le prochain vaisseau de Boeing, le CST-100 permettra d'embarquer 7 membres d'équipage et sera la première capsule privée habitée à s'amarrer à la station en 2017. Le module sera suivi de la capsule Dragon V2 de Space X qui affiche la même capacité de transport.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1834012
Ah, mais même les combardes ils les font faire en Chine !!!???
Le #1834057
Ca serait quand même con de mourir noyé dans l'espace
Le #1834067
Y'a de l'eau dans le gaz !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]