Les journaux japonais s'intéressent aux "Game addicts"

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Mainichi
Joueur invétéré

L'addiction aux jeux vidéo, ici en France, on connait, grâce aux innombrables reportages sur le sujet dont les médias nationaux adorent nous abreuver. Et pas toujours avec pertinence. Mais au Japon, on s'inquiète de certains cas qui sont parfois assez extrêmes.

Joueur invétéréLes jeux online, ou en ligne, car nous sommes Français, ont cette faculté de réunir les gens, qui deviennent donc des joueurs, et ce pour plusieurs raisons. La première est que cela leur permet de partir à l'aventure avec d'autres joueurs bien réels et non contrôlés par la machine, avec lesquels ils peuvent discuter. C'est un point essentiel dans les jeux de ce type. Et ensuite, ils avancent dans l'histoire en se sentant être le personnage principal de l'intrigue. Une implication forte par conséquent, qui peut parfois conduire à de tristes comportements.

Prenons l'exemple de ce jeune de 18 ans qui passait dix heures par jour à jouer, et qui s'est vu contraint de poursuivre ses études une année de plus et de renouveler une demande d'admission à l'université.

"J'ai appris à parler à des gens de différentes générations, et c'était comme avoir une famille. Nous ne nous sommes jamais rencontrés en personne, alors il n'y avait pas de problème et nous pouvions parler franchement l'un avec l'autre."


Les jeux vidéo, oui mais pas que
En d'autres circonstances, il serait convenable de s'intéresser plus en profondeur à des cas qui semblent dépasser le stade de simple addiction au jeu vidéo. Une mère témoigne à propos de son fils :

"Parfois, il va jeter la télécommande sur la télévision, renverser la table à diner, mordre ma main, ou essayer de m'étrangler. C'est suffisant pour que j'arrive à me demander s'il me tuera."

Effrayant, et on demandera à cette maman de ne pas parler trop fort, car les journaux télévisés français pourraient se délecter de raconter cette situation, alors qu'elle n'est, ne nous le cachons pas, absolument pas représentative de l'ensemble des joueurs.

Ce jeune garçon était devenu un "game addict" de MapleStory (un sympathique MMORPG gratuit), qui a fini par ne plus aller à l'école et à développer un comportement violent, ce qui avait conduit ses parents à faire appel à la police par le passé. Son père en particulier pose la question : pourquoi l'industrie permet-elle aux enfants de jouer 24h/24 à des jeux en ligne ?

"Ce sont les enfants pendant leurs importantes années de développement qui sont accros à Internet."

Tant qu'il y aura de l'argent à se faire, on ne se penchera pas plus que ça sur la question, et cette industrie du jeu online tentera plutôt de responsabiliser les parents. Et elle n'aura pas vraiment tort.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]