Test Jawbone UP : faut-il craquer ?

Le par  |  3 commentaire(s)

Qu'on ne s'y trompe pas, malgré son apparence dépouillé, le Jawbone UP est bardé de technologies. Il ne s'agit pas simplement d'un bracelet intégrant un accéléromètre mais d'un appareil sophistiqué doté également d'un processeur et de mémoire. La miniaturisation est donc poussée à son extrême puisque son aspect extérieur ne laisse rien présager de tout cela. Difficile en effet de deviner que le Jawbone UP intègre également une batterie Li-Po, un accéléromètre qui mesure la vitesse et la direction suivant 3 axes, deux LED, un bouton très discret, un moteur vibrant pour les notifications…

Les concepteurs du bracelet ont dû également se plier aux exigences relatives à un accessoire tel qu'un bracelet. L’UP se doit d'être étanche, d'être souple dans une certaine mesure et d'être tendance.

La société met en avant une armada de brevets qui sont implémentés dans le Jawbone UP. C'est ce qui permet au bracelet d'être bien plus qu'un capteur intégré dans du plastique mais d'utiliser les données récoltées pour alimenter des algorithmes sophistiqués. Malheureusement en contrepartie, comme pour le FuelBand, le fonctionnement exact du bracelet est empreint d'une certaine nébuleuse. On ne sait ainsi pas précisément comment il arrive avec certitude à différencier les différentes phases de sommeil et si les algorithmes employés sont basés sur de réelles études scientifiques.

A quoi sert-il ?
Bardé de technologies, soit, fonctionnement avec différentes applis mobiles, soit, conçu pour résister à l'eau, aux chutes et aux chocs, soit… Mais à quoi peut donc bien servir ce bracelet "intelligent" ?

Le Jawbone UP suit votre sommeil sur la base des mouvements que l'on effectue lorsqu'on dort. Il identifie jusqu'aux différentes phases de sommeil grâce à l'examen précis des mouvements et des micromouvements effectués. Il est ainsi en mesure de vous renseigner sur :

  • la durée du sommeil
  • le temps pour s'endormir
  • le temps passé en sommeil léger
  • le temps passé en sommeil profond
  • le nombre de fois où vous vous êtes réveillé

Tout le détail de votre sommeil peut être observé sur votre smartphone via l'appli UP sous forme de graphique. Toutefois, on regrettera de ne pas pouvoir y accéder depuis un ordinateur.

pile_de_Jawbone_UPCes informations ne sont pas à négliger sachant que la méforme, la fatigue générale, la dépression s'ancrent souvent dans un mauvais sommeil ou bien un sommeil trop court. Libre à vous bien entendu de prendre en compte ces informations distillées par le Jawbone UP et d'essayer de vous coucher plus tôt en changeant par exemple l'heure du coucher par pas de 15 minutes afin de trouver la plage qui vous convient le mieux pour vous endormir rapidement.

Le Jawbone UP tire également profit de cet examen précis des phases de sommeil afin de vous réveiller au "meilleur" moment durant votre sommeil. Jawbone parle de "smart alarm" ("alarme intelligente").

Via l'interface mobile UP, vous précisez l'heure à laquelle vous désirez vous réveiller et le bracelet se mettra alors à vibrer au moment le plus propice proche de l'heure précisée. Concrètement, si vous définissez une alarme à 7h, il va se mettre à sonner entre 6h30 et 7h (ou bien 6h40 et 7h ou encore 7h50 et 7h suivant la plage que vous aurez précisée ou encore à 7h précise si vous le désirez) au moment estimé le plus propice dans votre phase de sommeil.

Le UP peut également utiliser les données de sommeil récentes afin de vous proposer une durée de sieste optimale (entre 27 et 40 minutes), une façon de compléter une nuit trop courte par exemple.

La fonctionnalité est pertinente. Toutefois, lors de l'essai, on a pu constater que la vibration du bracelet n'était pas toujours suffisante. Bien entendu, cela varie d'un individu à un autre. On a également pu noter que cette alarme fonctionne d'autant mieux que le bracelet est plus serré au poignet. Ainsi, porté au poignet droit plus "fort", le bracelet plus serré s'est révélé plus efficace pour ce réveil en douceur. Ce point est à prendre en compte lors de l'achat du bracelet qui est décliné en trois tailles. S'il est choisi trop large, il ne sera guère efficace pour vous sortir des bras de Morphée.

Jawbones_UP_mode 

Ennemi du sédentaire ou plus exactement des comportements sédentaires, le Jawbone UP va enregistrer votre activité quotidienne. Il peut également se mettre à vibrer lorsque vous êtes resté trop longuement inactif (durée à définir).

Pour faire simple, le bracelet fonctionne suivant deux modes : nuit et jour. On passe de l'un à l'autre et il suit et enregistre alors les paramètres idoines. En mode jour, ce sont les pas qui sont enregistrés à l'instar d'un podomètre (on peut d'ailleurs effectuer un étalonnage pour une plus grande précision). Il en déduit les calories brûlées (suivant la méthode MET (Metabolic Equivalent of Task)) en prenant en compte votre morphologie (poids et taille) que vous aurez au préalable précisée.

Bien entendu, ce ne sont pas vos pas qui sont mesurés mais les mouvements du bras auquel il est porté. Cela est de nature à altérer les mesures suivant votre manière de courir ou de marcher par exemple et il devient également inutile pour une activité physique telle que le vélo.

L'étalonnage est fortement recommandé pour améliorer sa précision. Dans le cadre de ce test, il a été fait lors de séances de course à pied grâce à l'utilisation simultanée d'une montre GPS (Suunto Ambit).

Jawbone_Up_portŽ_avec_Suunto_Ambit_2 

Si celle-ci introduit une erreur de mesure qui lui est propre, elle reste très précise (d'autant plus que l'échantillonnage se fait à une fréquence élevée). Il aura fallu effectuer cet échantillonnage lors de 6 séances d'entraînement pour que les distances mesurées du UP soient ensuite systématiquement très proches de celles mesurées avec la montre GPS. L'étalonnage consiste à définir manuellement la distance parcourue lors d'une séance chronométrée par le bracelet.

L'autonomie annoncée est de 10 jours et il faut une heure pour le charger. Nos tests confirment effectivement cela.

Jawbone_Up_charge_5 Jawbone_Up_charge_8 

Une composante sociale existe également puisqu'il est possible de partager des données sur internet. La section "Equipe" de l’application est également là pour mettre en relation des utilisateurs du bracelet.

Le UP permet de garder facilement le suivi de ce que tvous mangez. La fonctionnalité s'avère plutôt gadget mais pourra toutefois être mise en rapport avec le suivi de votre poids.

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1462382
"disponible que sur les plates-formes mobiles iOS et Android. Impossible (pour l'heure) d'utiliser le bracelet Up avec un Windows Phone ou un BlackBerry ou encore avec Windows 8 ou Mac OS X (ou toute autre distribution de Linux)."

Euh... C'est une erreur de formulation ou vous êtes réellement persuadés que Mac OS est une distribution de GNU/Linux ? Quoi qu'il arrive, c'est toujours marrant de voir Linux entre parenthèses mais jamais Windows ou Mac OS !
Le #1465822
WTF ?!! ça fout la trouille ce truc !
Le #1606142
est il possible de brancher 2 bracelets sur le même telephone
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]