Jeux : iOS et Android devant la PSP et la DS en revenus

Le par  |  2 commentaire(s) Source : Flurry
Flurry logo

De minoritaires en 2009 face aux consoles portables, iOS et Android génèrent désormais plus de revenus dans la sphère des jeux mobiles / portables que les deux consoles portables dédiées, selon les données compilées par Flurry.

Flurry logoLe modèle économique des jeux mobiles apporté par les smartphones est-il en train de tuer celui des consoles portables ? La société Flurry, spécialisée dans le suivi des applications mobiles, fournit des chiffres qui semblent le confirmer.

Avec son offre pléthorique proposée à des prix largement inférieurs à ceux des jeux console, avec son modèle de distribution Web opposé à la distribution physique des cartouches de jeux, forcément plus limitée, avec ses smartphones embarquant maintenant des processeurs double coeur surpuissants accompagnés de processeurs graphiques, et demain des processeurs quadcore, ou enfin la possibilité d'afficher les jeux sur grand écran via un port HDMI, l'industrie des jeux mobiles a durablement secoué le secteur.

Flurry fait ainsi un état des lieux du marché US en valeur sur les trois dernières années. La société note qu'en 2009, les revenus générés par les jeux sur iOS et Android représentaient 19% d'un marché sur lequel la Nintendo DS en représentait 70% et la Sony PSP 11%.

Un an plus tard, iOS et Android représentaient 34% de l'ensemble des revenus, faisant fortement reculer les revenus générés par la Nintendo DS. Pour 2011, l'estimation de Flurry est que les plates-formes mobiles vont représenter près de 60% des revenus générés, la part de la Nintendo DS étant réduite à 36% et celle de la PSP à 6%, pour un marché global de 3,3 milliards de dollars ( contre 2,5 milliards de dollars en 2010 ).

Flurry jeu mobile portable revenus

La société note la force du modèle du freemium qui laisse les utilisateurs tester tout ou partie d'une application  et la quantité de jeux à 0,99 dollar ( 0,79 € en Europe ) qui rendent l'achat d'une cartouche de jeu console à plusieurs dizaines de dollars / euros beaucoup moins attractive, même si le titre proposé peut être plus abouti. La souplesse des systèmes de promotion et ristournes, qui fait varier le prix des applications mobiles durant un temps limité, participe aussi à un intérêt toujours renouvelé pour les catalogues.


Remise en question des modèles

Nintendo, toujours réticent à se tourner vers les jeux mobiles, s'attend à affronter la première perte annuelle de son histoire, accentuée par un yen qui reste trop fort par rapport au dollar. Pire, la menace ne s'arrête à la confrontation entre jeux mobiles et jeux pour consoles portables.

Avec l'arrivée des TV connectées, les catalogues d'applications des smartphones peuvent être dérivés et concurrencer les jeux pour console de salon. Les exigences ludiques ne sont pas les mêmes, mais entre des jeux proposés à quelques dollars / euros et des cartouches dépassant les 70 €, l'effet de masse ne joue pas en faveur du modèle économique des consoles de salon.

Il y a sans doute des modèles économiques à réinventer et l'apport du cloud computing sera sans doute déterminant pour les fabricants de console. Ils pourront cependant difficilement continuer de snober le jeu mobile et ses dérivés, à moins de vouloir persister sur un marché réduit à l'état de niche.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #858111
Ils sont sérieux Flurry? Bizarre de ne pas prendre en compte la 3DS (ou alors de la compter comme une DS)...
Le #858481
EDIT: Bon j'ai lu leurs sources et manière de calculer les valeurs à partir des chiffres de ventes fournis par les organismes.
Hey bé non les boulets ils ont oublié qu'en mars 2011 était sortie la remplaçante de la DS, certes peu brillante à son prix de départ mais qui a depuis rattrapé son retard puisqu'elle est mieux vendue que la DS sur la même période suivant la sortie...
Ou comment un analyste qui ne comprends rien au jeux vidéo pond une analyse sur le jeu nomade aux US (en sus largement pas représentatif du monde je rappelle puisque là-bas c'est 1/4-3/4 la proportion portable-salon) et qui s'étonne même dans son article qu'entre 2010 et 2011 les chiffres aient autant bougé!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]