Le marché de la publicité In-Game grandit

Le par  |  1 commentaire(s)
Publicité In-Game - Image 1 (Small)

L'idée d'inclure massivement de la publicité dans les jeux-vidéo ne date pas d'hier, puisque des softs comme Doom ou Duke Nukem en étaient déjà équipé il y a quelques années.

Publicite in game image 1 smallL'idée d'inclure massivement de la publicité dans les jeux-vidéo ne date pas d'hier, puisque des softs comme Doom ou Duke Nukem en étaient déjà équipé il y a quelques années. Cependant, les développeurs tentent de faire croitre ces évènements anecdotiques pour en arriver à une action systématique dans un avenir proche. Dans la majeure partie des explications données par les firmes, le fait des coûts de développement entrave fortement à la finition des projets.


Les poches percées '
DollarsLe président de Namco Bandaï, Takeo Takasu, montrait du doigt les énormes coûts que généraient le développement sur les consoles nouvelle génération, la PlayStation 3 notamment. Selon ses dires, un titre sur la dernière console de Sony coûterait en moyenne 8,6 millions de dollars à la production, 500.000 exemplaires seraient nécessaires pour rentabiliser le projet. En partant de cette analyse, il serait quasiment impossible pour les boites de développement indépendantes d'effectuer des projets de grande envergure sur les consoles next-gen...


Une solution intelligente '
Publicite in game image 2 smallAlison Waston, responsable de la société Bunnyfoot (firme réalisant des études sur les habitudes et agissements des consommateurs face à la publicité afin de les diffuser à ses différents clients professionnels), estime que la quasi-majorité des publicités apparaissant dans un jeu-vidéo sont inefficaces, dans la mesure où l'attention du joueur est captée par le jeu en lui-même. Elle affirme que "les gens ne regardent pas aux mêmes endroits lors d'un match de football à la télé que dans un jeu de football. C'est pourquoi les pubs présentes sur les côtés n'ont pas d'impact. Les marques placées sur le bord des pistes dans un jeu de course peuvent être associées à une émotion négative. Effectivement, le seul moment où le joueur regarde une marque inscrite sur un mur pendant dix secondes, c'est lorsqu'il rentre dedans après avoir raté son virage. Une marque veut-elle vraiment être associée à un tel niveau de frustration '"

Afin de palier à cette finalité, la société Bunnyfoot dispose d'un outil qui s'avère capable de prédire le niveau de réceptivité du joueur type en fonction de l'emplacement de la publicité dans un jeu.

Une étude menée par Game Initiative il y a un an annonçait une gigantesque augmentation de la publicité "In-Game" avoisinant les 760% sur une échelle de cinq années. La solution "d'avenir" pourrait-elle mener à une incompréhension du consommateur, menant au boycott des produits concernés ' Nous le saurons bien assez tôt...
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #145924
Y a pas que les jeux de foot et de voiture dans la vie.
Dans un jeux d'enquête, un jeux genre GTA, certains FPS et un certain nombre d'autres types de jeux ... il est possible d'insérer des pubs que le joueur regardera et ce sans apprioris négatif. Evidement, c'est aux marques de ne pas accepter n'importe quoi et aux développeurs de ne pas les mettre n'importe où et qu'elles ne génent pas le plaisir pris dans le jeux.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]