Jeux mobiles : un marché de 10 milliards de dollars en 2009

Le par  |  1 commentaire(s)
Juniper Research logo

Selon Juniper Research, le marché du jeu sur mobile devrait afficher une belle croissance ces prochaines années mais doit prendre en compte certains facteurs pour ne pas freiner l'intérêt du public.

Juniper research logoSelon le cabinet d'études Juniper Research, le marché des jeux sur mobiles va représenter 10 milliards de dollars en 2009, grâce à une combinaison faite de la popularité du jeu occasionnel et de la puissance croissante des terminaux mobiles.

La communauté des joueurs mobiles devrait représenter 460 millions de personnes en 2009, soit plus du double par rapport à la situation actuelle. Toutefois c'est encore du côté des marchés émergents que l'on trouvera les plus hauts niveaux de croissance, et notamment en Inde où le nombre d'amateurs de jeux sur mobile va passer de 10 millions en 2007 à 40 millions en 2009.

Pour Windsor Holden, auteur du rapport, " les téléchargements de jeux mobiles ont dépassé ceux des sonneries sur plusieurs marchés européens, tandis que les téléphones portables sont devenus l'équivalent de consoles de jeu portables dans les pays émergents. "


De la croissance mais des difficultés à écarter d'abord
Toutefois, il reste des écueils à éviter si l'on ne veut pas voir cette croissance freinée. Tout d'abord, Juniper Research avertit que le coût élevé d'accès aux réseaux haut débit mobiles et l'opacité des grilles tarifaires sur les services et les contenus peuvent décourager les nouveaux joueurs potentiels.

Ensuite, il est nécessaire d'élargir le spectre des titres pour attirer une base d'utilisateurs plus large. Juniper Research note que les efforts vont dans le bon sens, avec par exemple de plus en plus de titres orientés vers un public féminin. La diversité des genres ( voir notre dossier ) doit permettre d'attirer un maximum de joueurs occasionnels.

Pour les attirer, rien de mieux que des offres d'essai gratuit des titres, comme se propose de le faire Nokia avec sa plate-forme de distribution N-Gage qui permettra d'essayer les jeux avant de les acheter. Comme sur les autres plates-formes ludiques, il faudra s'attendre à voir la publicité in-game prendre de l'ampleur. Ce marché devrait passer d'un petit 90 millions de dollars en 2007 à plus d'un milliard de dollars en 2012.


2007-2008 : période difficile ?
Si le tableau des prochaines années est encourageant, la situation actuelle du marché du jeu sur mobile l'est moins. Celui-ci a enregistré une régression de 9% au deuxième trimestre 2007, due à une demande ralentie.

Ce coup d'arrêt est vu par les analystes de la firme iSuppli comme un camouflet pour un secteur qui progressait très vite ces derniers trimestres, même s'il est encore tôt pour savoir s'il s'agit d'un événement exceptionnel ou d'une situation qui s'installe.

Si Gameloft tire son épingle du jeu, trois autres éditeurs, Glu Mobile, EA Mobile et THQ Wireless, ont annoncé des résultats mitigés ou prévoient une baisse de revenus dans les prochains trimestres.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #190085
Pourquoi utilise-t-on toujours un champ lexical négatif, quand un marché fonctionne mal ? On se place toujours du côté de l'économie capitaliste, qui considère quelque chose comme "bon", dès qu'il engendre un maximum de consommation. Peut être qu'il faudrait voir les choses autrement : si le marché du jeu sur mobile ne démarre pas, ce n'est pas forcément une mauvaise chose !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]