Test Kane & Lynch 2 Dog Days

Le par  |  0 commentaire(s)

Si l'on a l'impression de liberté lors des premiers pas dans l'aventure, on se rendra vite compte que le jeu est construit sur un itinéraire bien délimité. Aussi, la progression « en couloir » est très présente et ce, en dépit de quelques zones de jeu proposant des espaces faussement plus ouverts (l'aéroport notamment). Comme l'histoire laisse régulièrement place à l'action, nous nous retrouvons dans tous les cas dans des fusillades effrénées d'une rue à l'autre, d'un magasin à l'autre, d'un niveau à l'autre. Une fois un endroit nettoyé, il faudra effectuer une action contextuelle pour ouvrir un portail et autres portes, afin de passer à la zone dangereuse suivante. On mitraille, on court, on mitraille, on court, voilà ce qui pourrait résumer la campagne solo de Kane & Lynch 2. Io Interactive s'est focalisé sur l'immersion totale du joueur dans les phases de gunfight au plein cœur de Shanghai, et il faut avouer qu'ils ont réussi leur coup. Cependant, la lassitude se fera cruellement ressentir après quelques heures de jeu.



Gros point noir du premier volet, la prise en main de cette suite a-t-elle été améliorée ? Malheureusement, on déplorera un manque d'innovation générale, bien que certains ajustements ont été apportés, notamment au niveau du système de couverture à l'aide des décors. Cette fois-ci plus simple à mettre en œuvre, le fait de se mettre à couvert est un élément primordial à la bonne marche de l'aventure. Tout comme n'importe quel TPS, il suffira d'appuyer sur la gâchette de visée pour tirer sur les ennemis depuis votre abri de fortune. Toutefois, les soucis de collision du premier épisode sont toujours très présents, voire clairement handicapants dans une majeure partie de l'aventure. Cela se ressent surtout au corps-à-corps avec d'autres personnages. Il suffit de bousculer un civil pour que ce dernier glisse sur le sol, au lieu d'enclencher une animation de déséquilibre. Lorsqu'on joue à deux joueurs, cela pose ainsi un réel souci de déplacement, ce qui vous oblige à ne pas trop vous coller. À ceci s'ajoutent des déplacements toujours très rigides voire particulièrement approximatifs, ce qui ne joue pas réellement en la faveur de l'intérêt. Les sensations de tir ne sont pas réellement convaincantes, en raison d'une impression d'imprécision totale de nombreuses armes. Il faudra attendre d'acquérir certaines mitrailleuses et les fusils à pompe pour que ce constat se fasse moins ressentir.

Kane & Lynch 2 : Dog Days - 11 Kane & Lynch 2 : Dog Days - 6

Nous regrettons également le réel manque d'évolution de l'intelligence artificielle. Cette dernière n'a pas changé depuis le premier épisode, nous confrontant à des réactions très scriptées en fonction de votre position. Les ennemis se contentent de rester en couverture et se relever régulièrement pour vous tirer dessus. Si certains d'entre-eux se déplacent parfois d'un endroit à l'autre dans l'optique de se rapprocher de vous, il suffira de se placer légèrement en retrait pour les descendre sans qu'il ne s'en aperçoivent. Cette impression se révèle tout aussi bien dans les quatre modes de difficulté (le dernier étant une véritable torture). Autre petite subtilité de cette suite, la possibilité de prendre un ennemi comme otage offre une petite nouveauté appréciable afin d'exterminer les malfrats sans risque avant qu'il ne se fasse descendre ou que vous décidiez de l'abattre. Malheureusement, les déplacements se veulent très lents pendant cette phase, ce qui réduit fortement l'intérêt d'opter pour cette méthode, sauf dans les quelques cas de figure qui nous incitent à le faire.



Vous l'aurez compris, cette suite s'est montrée relativement paresseuse au niveau des améliorations de prise en main, ces dernières étant pourtant nécessaires pour produire une suite digne de ce nom. Au lieu de cela, Io Interactive s'est focalisé sur l'enchaînement de missions sauvages et globalement très répétitives ; les seules excentricités relèveront d'une courte escorte, une fusillade à bord d'un hélicoptère, ou encore un chapitre à parcourir à poil. Au vu du faible nombre de missions et du rythme soutenu, il ne faudra pas plus de cinq heures pour se frotter au générique final. Pour la partie solo, nous avons ainsi l'impression d'avoir descendu des hordes d'ennemis dans un univers crasseux mais immersif, appuyé par une mise en scène plus travaillée que dans le premier opus, mais au scénario bien plus anecdotique.

Kane & Lynch 2 : Dog Days - 3 Kane & Lynch 2 : Dog Days - 2

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Questions / Réponses high-tech
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]