Kazaa balance des noms

Le par  |  0 commentaire(s)

Un juge fédéral américain, John Bates, a ordonné à Verizon Communications, géniteur de KaZaA, de révéler l'identité d'un utilisateur de ce logiciel de peer-to-peer.

Un juge fédéral américain, John Bates, a ordonné à Verizon Communications, géniteur de KaZaA, de révéler l'identité d'un utilisateur de ce logiciel de peer-to-peer.

L'utilisateur, un américain aurait sur sa machine 600 mp3. Le juge fait appel à la contestable loi DMCA pour obliger Verizon Communications a donner nom, prénom, ip, ...

Si le tribunal accepte la demande du juge, et don de l'industrie du spectacle, il y a une paie d'utilisateur de KaZaA qui peuvent commencer à trembler !

Complément d'information
  • KaZaA n'est plus P2P mais streaming
    KaZaA renaît aux États-Unis en laissant de côté le P2P au profit du streaming musical.
  • KaZaA et Napster ont aidé la musique
    Désormais impliqué avec son comparse de toujours Janus Friis, dans la réalisation d'un projet de plate-forme de télévision en Peer To Peer (The Venice Project, voir notre actualité), Niklas ...

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]