La batterie du MIT : rapide et durable

Le par  |  11 commentaire(s)
Logo MIT

Les appareils embarquent toujours plus de technologies et consomment par conséquent toujours plus d'énergie.

Logo mitLes appareils embarquent toujours plus de technologies et consomment par conséquent toujours plus d'énergie. Les batteries semblent donc un peu en retrait. En effet, les progrès de ce côté sont sensiblement moins rapides. Ils ne sont pas pourtant inexistants. Ainsi, les chercheurs de l'institut MIT ( Massachusetts Institut of Technology ) travaillent actuellement sur un type de batterie très prometteur.


La batterie dont nous avons tous rêvé
L'équipe menée par Joel Schindall s'est en effet tournée vers un composant inventé par Ewald Georg von Kleistil en octobre 1745,  il y a presque 300 ans, le condensateur.

Condensateur
Un condensateur de 100 µF

Schindall explique : " Nous sommes partis du constat que nous pourrions peut-être prendre un vieux produit, un condensateur, et employer une nouvelle technologie, la nanotechnologie, pour fabriquer ce vieux produit d'une nouvelle manière. "

L'avantage de ce composant électronique est qu'il se charge très vite et qu'il peut le faire un très grand nombre de fois. Malheureusement, il ne peut pas emmagasiner une grande quantité d'énergie, contrairement aux piles jetables ou rechargeables. Toutefois, à leur avantage, les piles jetables ou rechargeables emploient une réaction chimique pour produire l'énergie " qui est une manière efficace de stocker une grande quantité d'énergie, mais le problème vient du fait que la batterie perd progressivement sa capacité à tel point que l'utilisateur doit ensuite la jeter ". Les condensateurs quant à eux gardent l'énergie sous forme de champ électrique de particules créé entre deux électrodes en métal. Ils se chargent très rapidement, mais le problème est que la capacité de stockage est proportionnelle à la superficie des électrodes. Par conséquent, les condensateurs les plus puissants à l'heure actuelle contiennent vingt-cinq fois moins d'énergie que les batteries chimiques du marché de taille identique.

Pour compenser cela, les chercheurs du MIT ont couvert les électrodes avec des millions de filaments, des nanotubes. Chacun d'eux est 30.000 fois plus fin qu'un cheveu humain. Comme une serviette de bain épaisse qui garde plus d'eau qu'un drap mince et plat, les nanotubes augmentent la superficie des électrodes et permettent au condensateur de stocker plus d'énergie.

Joel Schindall précise : " Il ( ndlr : le condensateur ) pourrait être rechargé beaucoup de fois, des centaines de milliers de fois, et être rechargé très rapidement - en quelques secondes-  plutôt que en quelques heures ", et continue sur un autre avantage, à savoir la durée de vie : " Il a une durée de vie bien supérieure à celle de l'équipement auquel il est associé".


Les applications possibles et pour quand '
Joel Schindall parle d'applications possibles dans différents domaines tels que: les prothèses auditives ou l'industrie automobile. Concernant cette dernière, nous pouvons y voir un réel plus pour l'environnement, le manque d'autonomie et le temps de charge des batteries étant justement ce qui est à améliorer ici et ce qui freine l'utilisation des voitures électriques.

Selon Joel Schindall, la finalisation du prototype ne devrait demander que quelques mois encore. Quant à la commercialisation de ces batteries, le chercheur espère qu'elle débutera d'ici cinq ans.


Plus d'informations et une vidéo ici.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #113095
Il ya des bouleversements à prévoir également du côté de l'électronique : plus grande capacité sous un plus faible volume =>plus de laxisme dans la conception des alim et autre classe B d'ampli '
db
Le #113113
"pourrait être rechargé beaucoup de fois, des centaines de fois, peut-être des milliers de fois,"

étant issu de:

"It could be recharged many, many times perhaps hundreds of thousands of times, and ..."

"hundreds of thousands", c'est "centaines de milliers" pas "des centaines de fois, peut-être des milliers de fois".

Sinon ce genre d'optimisation ouvre de nouvelles perspectives a de nombreux niveau en terme de gestion d'energie. vivement le futur
Le #113121
Vivement !!!!!!!!!!!!!!!!
Le #113130
OK je vais paraître tâtillon, mais quand même : "...pourrait être rechargé beaucoup de fois,..." on pourrait pas traduire par "souvent" ou "très souvent" '
Plus french dans le texte...
Je sais c'est dur de traduire de l'anglais vers le français.

A part ça, vivement qu'elle arrive dans nos poches cette batteire !
Le #113135
Et en pls ca reglerais un autre probleme : l'élimination des metaux lourds contenus dans nos accus/batteries ! Qui a dit qu'on ferais d'une pierre deux coups !
Le #113157
pour les applications ils ont pensé qu'aux prothèses auditives ou industrie automobile''' <img src="/img/emo/confused.gif" alt=":'" /> <img src="/img/emo/confused.gif" alt=":'" /> <img src="/img/emo/confused.gif" alt=":'" /> <img src="/img/emo/confused.gif" alt=":'" />

etrange
Le #113211
On pensera juste à ne pas le recharger trop vite pour nos dijoncteurs différentiels alors!'
Le #113230
nemorensis --->Que vient faireun disjoncteur différentiel ici ' Un disjoncteur différentiel calcul en permanance la quantité de courant qui rentre et qui sort ! Si la différence est trop grande (20 ou 30 mAh sur les installations recentes), c'ets que y a une fuite, et ca coupe !

Je suppose que tu voulais parler du disjoncteur EDF, qui coup le courant quand on entire trop (par exemple si on veux tirer 60 A sur un abo 50 A).

Mais ce devrait pas arriver, nos batteries font 2000 a 5000 mAh, soit 2 a 5 Ah, il suffit juste de ralentir le charge sur quelques secondes, et c'est bon !
Le #113237
Oui, c'est ça. Sauf que sur une installation, tu te dois d'avoir un dijoncteur pour les sauts de tension (la foudre..) et un dijoncteur différentiel pour détecter les courts-circuits. Ca évite de griller totalement quand tu fais tomber ton sèche-cheveux dans la baignoire! lol!

Dans le cas d'une charge extrêmement rapide d'une batterie-condensateur, je suppose que le courant demandé sera conséquent, par conséquent, il faudra éviter de le charger en trop peu de temps car cela sera assimilé à un court-circuit.

Je soulève un faux problème de toute façon!
Le #113264
@tuxthepenguin ->Essaye donc de charger un condensateur de 2 farad (j'ai bien 2 FARADS) sans resistance serie...Tu fait tout sauter, c'est imparable.
A T0, un consensateur n'est rien d'autre qu'un court-circuit !!!! Donc, tout ce qui se trouve sur le circuit (fusible, disjoncteur differenciel ou non, saute).
Et pour ton information un disjoncteur differenciel ne calcul pas en permanence ce qui rentrer et ce qui sort. Il evalue la difference qu'il y a entre un courant et sa reference. Si il y a une difference (30 ou 50mA), il disjoncte. De plus, chaque charge peut avoir un ou plusieur type: capacitif, resistif ou inductif. chacun de ces type se comporte differement a la mise sous tension, a l'extinction et en fonctionnement. ils ne sont pas tous egaux devant les disjoncteurs...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]