La publicité sur Internet régulée

Le par  |  1 commentaire(s)
Google Desktop Search (408x314)

La publicité sur Internet, comme les liens sponsorisés (messages cliquables redirigeant vers des pages commerciales), connaît une très forte progression, mais que les professionnels veulent encadrer afin de prévenir d'éventuels litiges.

La publicité sur Internet, comme les liens sponsorisés (messages cliquables redirigeant vers des pages commerciales), connaît une très forte progression, mais que les professionnels veulent encadrer afin de prévenir d'éventuels litiges.


Google desktop search 408x314

  • Des détails '

Avec un chiffre d'affaires de 471 millions d'euros de janvier à juin (+72,4% sur un an), Internet a définitivement pris sa place dans la stratégie des annonceurs publicitaires selon les dires du président de la section française de l'Interactive Advertising Bureau (IAB), Frédéric Joseph.

Créé en 1996 aux USA, l'IAB est représenté en France depuis 1998. La branche française regroupe 70 sociétés, représentant les différents métiers de la communication en ligne (éditeurs, régies, agences, annonceurs et instituts d'études).
M. Frédéric Joseph s'exprimait lors d'une table ronde, organisée à l'initiative du Forum des droits sur l'Internet réunissant lundi les principaux acteurs du marché sur le thème "Pub en ligne: la ruée vers l'or, les règles du jeu".

  • Que se passe-t-il '

Ce montant ne comprend pas le chiffre d'affaires généré par les liens commerciaux, ces liens qui s'affichent en marge des contenus proprement dits lorsque l'on recherche des sujets par mots-clés. Ces liens, générés quand les internautes tapent des mots-clés achetés par les entreprises, sont accompagnés d'un titre, d'un descriptif et d'une adresse Internet, qui aboutit sur leurs sites commerciaux. N’importe qui peut donc acheter des mots-clefs afin de promouvoir son site. Google et Yahoo, principaux acteurs du secteur, gardent secret le montant généré par ces liens.

  • Déclarations du directeur général (Europe du sud) d'Overture, Christophe Parcot :

(Notons qu’Overture, leader mondial de la vente de mots-clefs, est aujourd'hui une filiale de Yahoo.)

"La croissance d'Internet est fortement stimulée par les liens sponsorisés qui représentent plus de 30% du total des investissements."

  • Déclaration de Mats Carduner, directeur général de Google France :

Il s’est engagé à modifier les pages du moteur de recherche pour signaler les marques protégées et dresser des listes noires de mots-clefs.

  • Des chiffres fournis par le cabinet d’études Forrester Research :

- le chiffre d'affaires des liens commerciaux du marché européen avoisinait 1,5 milliard d’euro en 2004
-  en France, il est estimé à 267,5 millions d’euros pour 2005 et pourrait atteindre 822,5 millions d’euros par an d'ici 2010.
- plus de 10.000 annonceurs de secteurs d’activités variés auraient recours en France à ces liens commerciaux

  • Où en est-on à ce jour '

Suite à des actions judiciaires récentes, un débat sur la responsabilité de chacun des acteurs lors de la vente de certains mots-clefs, notamment les marques, a été lancé.
Face à la menace de multiplication de ces affaires, le Forum des droits sur l'Internet, réunissant de nombreux acteurs du secteur, a émis des recommandations avec pour objectif de prévenir les litiges et de mieux informer les internautes sur le droit des marques.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #59834
régulée lol, si y'a bien un truc qui n'est pas régulé sur internet c'est la pub.

Moi j'attends avec impatience les anti-adsenses !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]