Les entreprises et leur parc informatique

Le par  |  11 commentaire(s) Source : Vnunet.com
inventaire

LANDesk Software vient de publier les résultats d'une enquête menée en novembre 2005 auprès des responsables informatiques de 500 entreprises aux Etats-Unis, en Allemagne et en France.

LANDesk Software vient de publier les résultats d'une enquête menée en novembre 2005 auprès des responsables informatiques de 500 entreprises aux Etats-Unis, en Allemagne et en France.

InventaireUn des principaux fournisseurs de solutions de gestion de la configuration et de la sécurité, LANDesk Software a posé la question de savoir comment les entreprises gèraient leurs ressources informatiques tant au niveau matériel que logiciel.

Le constat qui ressort de cette enquête est que les entreprises sont incapables de tenir à jour correctement leur inventaire informatique.

Si 85 % des responsables informatiques affirment que tous les logiciels utilisés en interne ou en externe, disposent d'une licence à jour, seulement 48 % d'entre-eux seraient prêts à se livrer à l'audit d'un éditeur de logiciels. Une certitude bien fragile donc.

Si un tel audit devait avoir lieu :

  • 27 % le laisseraient se dérouler en croisant les doigts
  • 17 % exigeraient plus de temps pour se préparer
  • 6 % demanderaient des licences supplémentaires avant son déroulement

Quand les responsables sont interrogés sur la façon dont ils font leur inventaire, 28 % répondent qu'ils utilisent un seul outil de gestion pour détecter, sécuriser et gérer leur parc informatique.

La majorité elle, s'en réfère à des méthodes manuelles :

  • 32 % consignent tous les achats de l'entreprise
  • 19 % remplissent une feuille de calcul mise à jour manuellement
  • 15 % s'en remettent aux techniciens informatiques en charge de dresser l'inventaire dans chaque bureau

" Cette enquête montre clairement que les entreprises ne sont pas vraiment sûres de leur équipement informatique. Cela souligne également le peu de sophistication des méthodes employées pour l'inventaire qui induit un manque de confiance des responsables face à un audit " a déclaré Dave Taylor, vice-président du marketing mondial pour LANDesk.

Quand la question est posée de savoir pourquoi un suivi est nécessaire, les responsables informatiques répondent à 83 % pour des raisons juridiques, à 55 % dans un souci de sécurité, à 31 % pour informer le service financier et à 19 % pour réduire les coûts de l'entreprise ( cas d'équipements redondants ).

C'est ainsi que 64 % des responsables informatiques ont déclaré que leur recensement dans ce domaine, souffre de quelques lacunes.

J'ai la mémoire qui flanche ...

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #88690

(..) seulement 48 % d'entre-eux seraient prêts à se livrer à l'audit d'un éditeur de logiciels. (...)



Cyniquement je dirais que le role de l'editeur de logiciels et de souligner tout ce qui ne va pas dans l'actuel systeme et de mettre en avant que SON logiciel le fera.

Je ne penses pas qu'il fasse le déplacement si il n'avait pas en tete par tous les moyens de caser SA solution (qui sera d'abord un probleme de toute façons).

Les dés sont relativement pipés dès qu'un aspect commercial rentre en jeux.

Apres il y aussi les luttes intestines dans l'entreprise, par exemple il vaut mieux ne pas mettre avant que tel service X a *encore* obtenu une imprimante laser couleur, alors que le service Y aimerait se debarrasser de sa matricielle. La paix sociale se négocie un peu partout =).

En ce qui concerne les licences, dans ma boite c'est relativement simple. Les licences (LG)(G)(M)PL(1-2) sont de rigueur

Apparté: Sympa et originale cette news =)
Le #88701
Jaajajajaj Ben c est pas demain que tout le monde sera dans la legalite jajajajajaj

Monsieur le 1 Ministre Francais on peut faire un audit dans les administrations de l'etat Francais juste histoire de voir '
Jajajajajaj

" qu'ils utilisent un seul outil de gestion pour détecter, sécuriser et gérer leur parc informatique."
Ben un peu normal perso ca me saoulerais d avoir un soft pour chaque chose.

@KerTiaM
C est quoi toutes ces licences '
Pardon de mon ingnorance.
Le #88702
LGPL, GPL et MPL sont des licences libres, derivées de la GPL.

C'est un des nombreux atouts du logiciel libre en entreprise : comme les licences sont gratuites, on a pas besoin d'acchetter un logiciel supplementaire pour tenir l'inventaire...
Le #88703
Davinken ce sont des licences libres.
Il s'agit un mix (tres personnel) de :
LGPL (Lesser GPL) GPL1 GPL2 MPL (Mozilla Public Licence) qui sont détenues par leurs editeurs respectifs et dont les subtilités m'échappent pas mal.


ah ben NicolBolas a répondu trop vite =)
Le #88708
@NicolBolas @KerTiaM
Ben merci aux deux je connaissais pas.

Ils est ou mon chef ..... faut qu on parle
Le #88723
GLPI + OCSInventory powaaaaa

En effet le libre est une alternative intéressante, mais attention dans certains domaines il a malheureusement encore des limites... qui tendent à dinimuer rapidement ! <img src="/img/emo/cool.gif" alt="8:" />
Le #88731
Cest clair que la ou je suis, impossible de savoir qui a installe quoi... Comment franchement verifier des dizaines de milliers d'ordinateurs/licences quand on a des CDs d'install qui trainent a gauche a droite '!!..
Par ailleurs le logiciel libre, oui pourquoi pas... Sauf quune entreprise va prendre le meilleur, le plus connu, le plus compatible et non pas le moins cher. Et sachant que le "meilleur" toute categorie confondue est tres rarement le gratuit.. (en meme temps, le benevolat, ca n'a jamais rien apporte a personne donc ca se comprend )
Le #88741
@Davinken
"Monsieur le 1 Ministre Francais on peut faire un audit dans les administrations de l'etat Francais juste histoire de voir '"

rassure toi ça se fait[et ils sont très fort(e)] depuis longtemps....

http://www.ssi.gouv.fr/fr/dcssi/



Le #88752
Exacte mais ca reste interne a l etat d apres ce que je lis donc ....

Mais j avoue 1 point pour l etat
Le #88764
Pour avoir travaillé durant trois ans en administration centrale, j'ai pu constaté que les seuls logiciels sans licence étaient ceux apportés par les employés, cela démangeait d'ailleurs le responsable info de les supprimer, mais comme il était censé ne pas être au courant du contenu de nos HD (droit à la vie privée), il n'était que menaçant. Bien sûr en cas de contrôle, sauve qui peut! Un jour un contrôle de sécurité de niveau européen a été réalisé, et les HD ainsi que les ressources réseaux ont été nettoyées en crash test. Ben oui, c'est bien connu, les logiciels que l'on installe sont pleins de backdoor et autres spywares, par contre windows il est niquel!!!
en fait, dans la direction, il y avait surabondance de licence, car chaque ordinateur de marque avait son OS, mais comme il fallait que le tout soit standart, on utilisait une version de windows 2000 licenciée en gros, donc on se retrouvait avec des tas de licence inexploitées (win 98, win XP...).
Mais petit à petit, l'administration s'ouvre au libre, et donc des économies d'échelle seront peut-être réalisées.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]