Les industries paient pour le P2P

Le par  |  15 commentaire(s)

  Les diverses luttes contre le piratage des oeuvres numériques ne semblent toutefois pas porter les fruits escomptés, malgré les représailles des grandes compagnies.

 

Les diverses luttes contre le piratage des oeuvres numériques ne semblent toutefois pas porter les fruits escomptés, malgré les représailles des grandes compagnies.

Nous le savons, la SACEM taxe les DVD de 1.35 euro et l' Allemagne vient de voter une loi permettant d'applliquer une taxe de 12 euros sur les PC neufs pour compenser les pertes des maisons de disques.

Ces mesures discriminatoires ne touchent pas seulement le particulier qui ne s' adonne pas au P2P mais nos industries, bassins d' emplois.

Les entreprises devront-elles financer les pertes des maisons de disque '

Petit rappel sur les taxes en vigueur :

  • 0.3 euro sur les CD
  • 1.35 euro sur les DVD
  • 7.5 euros sur les graveurs de CD
  • 9.5 euros sur les graveurs de DVD
  • 12 euros sur les PC en Allemagne 
  • Taxes diverses sur la mémoire etc.


Ces taxes compensent le manque à gagner des artistes et maisons de disques.De quoi donner des idées aux législateurs français qui ont déjà réussi à taxer les baladeurs possédant un disque dur.

Reste que les entreprises qui utilisent des CD et des DVD pour sauvegarder leurs données critiques (comptabilité, bases clients, devis, factures, etc.) n'ont rien en commun avec les pirates du P2P !

 

Le témoignage d' un chef d' entreprise ici.

"Où sont les morceaux pirates ' Dans les devis Excel ou dans les factures émises avec leur logiciel de gestion ' Imposer cette taxe aux entreprises. Il  est de plus en plus difficile de trouver un ordinateur de bureau qui ne soit pas équipé d'un graveur de CD ou de DVD. Cela revient donc à les forcer à financer les artistes et les maisons de disque."

 

Une grande entreprise comme Valéo, qui possède plus de 25 000 PC,  devra verser 564 000 euros à chaque renouvellement de son parc (230 250 euros pour les graveurs, 33 750 euros pour l'image DVD livrée avec le PC et 300 000 euros si la taxe allemande arrivait en France).

A ce tarif, votre serviteur redoute ce que doit payer Microsoft en taxe et espère que les entreprises pourront au moins choisir les artistes qu'elles subventionnent...

 

Visiter le site de Sacem

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #29489
ces entreprises utilisent leur matériel UNIQUEMENT à des fins professionnelles et jamais privées...

"Il est tout beau, il est tout gentil"

:-)
Le #29491
la plupart des entreprises payent pour que ce qui rentre et sort soit filtré, justement pour éviter l'abus de certains employés. Maintenant en plus elles devrons payer des taxes sur ce qu'elles essayent d'éviter. ça tombe bien, nos entreprises ont plein de fric en trop, y'a aucun licenciement économique en France, ni de chomage! (j'en sais qq chose) Bref, tout va bien !
Le #29493
ben ptete que comme y en aura moins chez universale au moins'

enfin au moins ils nous montrent leur vrai visage ces bouffeurs de "créativité" ils se présentent comme les garants de la creation artistique mais ce ne sont que des charognards
Le #29495
Voila la preuve que cette taxe est une tres mauvaise loi .
Anonyme
Le - Editer #29517
Cette loi est scandaleuse car elle part du principe que tous les possesseurs d'ordinateurs, ou autres appareils qui permettent l'enregistrement, sont des pirates
En matière de droit on est pourtant innocent tant qu'on a pas prouvé le contraire, et bien cette loi dit le contraire
C'est rare tout de même de payer des droits sur une consommation que l'on a pas faite
Les artistes n'ont pas besoin de se fatiguer puisque l'argent rentre même sans rien faire
Le plus drôle c'est que ce sont aussi des Entreprises qui ont réussies à taxer d'autres Entreprises
Le #29520
c'est clair !
hallucinant de se rendre compte comme les maisons de disques rammassent du pognon de partout et surtout de secteurs qui n'ont rien à voir avec elles.
p*** comme ils se gavent ça me dégoute.
prochaine étape une taxe de 15 euros sur chaque PC à reverser aux fabricants de machines à écrire qui subissent la concurence déloyale de l'informatique
Le #29521
dans ce cas puisk on paye des taxes pour remunerer les maisons de disks ya plus a se géner pour télecharger...
Le #29523
Ben oui il est bien là le paradoxe... et le problème aussi : je pirate -> j'achète des CD avec une taxe pour le "droit" au piratage -> donc je continue à pirater. Cercle vicieux qui montre que la loi n'est pas au point, mais évidemment comme ce sont les industriels qui commandent aux législateurs...
Le #29527
faudrait voir à pas confondre, quoi qu'il soit dit c'est pas les artistes qui s'en foutent plein les fouilles mais les maisons de siques(enfin les majors plus aprticulièrement).

Ensuite, la "taxe" sur les medias c'est pas une taxe c'est du racket, vu que l'on paye sans que cela ne nous accorde aucun droit....

Je parle même pas des entreprises comme la mienne ou on carburait à pas loin de 200 cds/mois et par site(sauvegarde de fichiers de PAO TRES volumineux et redondance de l'archivage...) je raconte pas ce qu'on a rapporté aux majors alors que nos cds n'ont servi à RIEN d'autre que aux backups de données TOTALEMENT légales... et c'est une taxe que l'on ne peut pas se faire rembourser...
Le #29528
Si une major achète un PC / graveur / média vierge elle va se payer elle-même la taxe '''
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]