Licenciée pour avoir critiqué sa hiérarchie par mail

Le par  |  3 commentaire(s)
email

On ne dénigre pas sa hiérarchie dans un courrier électronique envoyé à ses collègues sans risquer une éventuelle sanction. Soyez prévenus !

Si l'envie vous prenait de faire partager vos griefs envers vos chefs à vos collègues par email, sachez que si vous vous faites prendre, vous risquez d'être licencié pour cause réelle et sérieuse. Une salariée vient d'en faire les frais et la Cour de Cassation a jugé l'affaire en faveur de son employeur.

La salariée avait effectivement envoyé à ses collègues un mail où elle dénigrait sa hiérarchie et tenait des propos "vexatoires et caractérisait une opposition aux décisions prises". La Cour de Cassation a jugé qu'il s'agissait d'un abus dans la liberté d'expression. Aussi, la salariée a été sanctionnée et licenciée.

On ne sait pas comment l'échange entre les collègues a été divulgué, si l'un d'entre eux a fait preuve de délation ou si la liste de destinataires avait été mal rédigée. Dans tous les cas, s'il est possible et probable que votre hiérarchie puisse parfois vous agacer, ne tenez jamais de propos par écrit sous le coup de la colère et encore moins à froid. Privilégiez la discrétion, les discussions orales et les témoins de confiance. Méfiez-vous, la machine à café a peut-être des oreilles !

email

Complément d'information
  • Depuis la démocratisation d'Internet, les milieux professionnels prennent globalement en considération l'accès à Internet sur les lieux de travail. Des closes s'invitant dans les contrats invitant à limiter son usage dans le cadre du ...
  • Le flou demeure sur les licenciements Facebook avec la justice qui a rendu une décision sur la forme et non le fond dans une affaire de dénigrement de sa hiérarchie sur le réseau social. Pour vice de forme, les licenciements ...

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #940051
C'est comme les critiquer sur FB faut vraiment être bête pour garder des écrits...
"les paroles s'envolent et les écrits" restent c'est bien connus...
Le #940101
«faire preuve de délation» , cette expression n'existe pas. On peut "faire preuve" de lâcheté ou de courage, qui sont un vice et une vertu et tous les deux des éléments du tempérament. La délation n'appartient pas encore à cette catégorie, désolé
Le #940591
Effectivement, "faire de la délation" ou "pour délation".
Mais pas "faire preuve de délation".
Mais je suppose que l'auteur a voulu dire "apporter des preuves de délation" (donc "faire preuve" mais inutilisable dans ce contexte).
dans le doute il suffit de remplacer par "dénonciation"... "Faire preuve de dénonciation" est impossible.

Bref de toute façon ce n'est pas de la "délation" (autorisé uniquement via les forces de l'ordre en ce qui concerne un crime ou un délit et le mot important est "autorisé" ce n'est pas pour ça qu'on vous paiera si vous faites de la délation étant donné que c'est immoral) mais de la "dénonciation" à mon avis (ou alors délation dans le sens si le patron offre une promotion à l'autre, mais ça par contre c'est strictement interdit).

Il y a plus qu'une simple nuance entre les deux...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]