Linux doit s'inspirer de Microsoft, sur 5 points en tout cas

Le par  |  20 commentaire(s)
Tux boit du Windows

Désormais journaliste scientifique, Steven J.

Désormais journaliste scientifique, Steven J. Vaughan-Nichols écrit régulièrement des articles pour le site Linux-Watch au sujet de l' OS du manchot. De par son passif et son expérience au sein de la NASA et du département de la Défense où il a pu exercer ses talents dans plusieurs domaines comme la programmation ou encore l'administration réseau, il bénéficie d'un certain crédit qui fait que ses opinions peuvent être raisonnablement prises en considération.

D'abord adepte du système d'exploitation UNIX, le coeur de Vaughan-Nichols a finalement vacillé pour Linux dont il est devenu un inconditionnel mais un inconditionnel lucide apte à faire preuve de sens critique reconnaissant à plusieurs reprises que tout n'était pas parfait avec cet OS et le monde de l' Open Source.

L'année dernière, Vaughan-Nichols nous avait déjà gratifié d'un article décalé empreint de dérision dont nous vous avions fait l'écho, intitulé 5 raisons de ne pas passer à Linux (il fallait bien sûr comprendre le contraire), dans lequel il avait mis en exergue quelques poncifs éculés concernant cet OS. Aujourd'hui, Vaughan-Nichols récidive dans la même veine (la dérision en moins) avec un nouvel article : Les 5 choses que Linux peut apprendre de Microsoft.


1 : La communauté MSDN
Qualité évidente qui incombe à sa définition même, dans le monde de l' Open Source tout développeur a accès aux sources des logiciels et peut donc participer à l'évolution d'un projet en y apportant ses contributions. Néanmoins, pour Vaughan-Nichols, le mode de fonctionnement mis en place est encore perfectible et il lui paraît bien difficile pour un programmeur de s'y retrouver facilement (par où commencer ' Utilitaire développé pour rien car déjà existant, ...). Bref, avant d'être réellement efficace, un nouveau venu aussi doué soit il, doit se lancer dans un long apprentissage.

A contrario, Microsoft Developper Network (site Web et programme d'abonnement) fournit aux développeurs une véritable aide dans l'écriture d'applications avec plusieurs tutoriels, une communauté en ligne active, des exemples de codes bien détaillés, des outils, le tout dans une bonne organisation et pour un prix modique. Et même si un site comme SourceForge existe pour l' Open Source, il joue le rôle d'incubateur de projets mais ne remplit pas vraiment une fonction pédagogique.


2 : Une interface commune
Dans le monde Microsoft tout est assez semblable en ce qui concerne l'interface. De fait, passer de Office 97 à Office 2003 ou de Windows 98 à XP, ne constitue pas un grand chamboulement pour l'utilisateur qui n'a pas de gros efforts d'adaptabilité à fournir puisqu'il retrouve tout de suite ses billes.

Sous Linux par contre, les choses sont bien différentes et passer d'une application à une autre peut s'avérer plus problématique et désarmant pour l'utilisateur, sans parler du changement d'environnement graphique (KDE vs GNOME).

Dans ce domaine, Vaughan-Nichols concède toutefois que la situation pourrait s'inverser avec d'une part la sortie d' Office 2007 très différent de ses prédécesseurs donc déstabilisant et d'autre part le projet Portland pour Linux (voir notre actualité).


3 : Un format de fichier commun
Bien que propriétaires, les formats de fichiers véhiculés par Office, eu égard à la popularité (en terme d'utilisation) de cette suite bureautique, sont devenus quasi-universels. Importer un fichier enregistré dans ancien format pour le lire dans une nouvelle application est en outre habituellement possible.

Certes, il existe bien le format ODF (OpenDocument Format) mais selon Vaughan-Nichols, pour l'heure, il ne bénéficie pas assez de soutiens et finalement l'expectative est toujours de rigueur.


4 : Le marketing
Voilà bien un domaine dans lequel Microsoft excelle, n'hésitant pas à dépenser des fortunes en campagnes publicitaires (dans les magazines spécialisés, à la télévision, dans les journaux papiers, ...).

Du côté Linux par contre, Vaughan-Nichols constate avec effroi que les efforts fournis en la matière sont bien loin du compte, la communauté affiliée à Linux se contenant de quelques faits d'armes trop rares comme une seule et unique publicité parue dans le New York Times. Il ne s'agit pas forcément d'un problème d'argent et Vaughan-Nichols met par exemple en évidence que les sites type Slashdot ne relatent plus aussi fréquemment les grosses actualités de Linux que par le passé.


5 : Le support OEM (Original Equipment Manufacturers)
Quand un utilisateur " de base " fait l'acquisition d'un ordinateur de bureau, tout ce qu'il veut c'est qu'une fois qu'il appuie sur le bouton, tout fonctionne parfaitement. De ce point de vue là, Microsoft, fort de ses accords commerciaux, a encore une longueur d'avance.

Alors que le plus insignifiant des périphériques possédera immanquablement un pilote pour fonctionner sous Windows, sous Linux ce ne sera pas forcément le cas.


Et Vaughan-Nichols de conclure : " Que beaucoup de fans de Linux détestent Microsoft ne signifie pas pour autant que nous ne pouvons rien apprendre de l' Empire Maléfique. Nous pouvons et nous devrions ".


N.B : cet article ne présente que sommairement les pensées Steven J. Vaughan-Nichols, n'hésitez pas à consulter l'article original.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #121026
Salut
Bon je precise avant de declancher je ne sais quoi, mais je suis tres souvent sous windows, donc j'aime bien
Mais
"Alors que le plus insignifiant des périphériques possédera immanquablement un pilote pour fonctionner sous Windows, sous Linux ce ne sera pas forcément le cas."
Alors faut, j'ai un modem RTC, d'une marque connu ESS, et pourtant ni 98 ni Xp n'integre les drivers.
Dans le meme genre d'idée j'ai aussi un scanner usb qui n'est pas reconnu, car pas de driver, mais c'est moins genant ca .

Bref il est vrai que sous linux les drivers pose probleme, la faute au frabriquant de materiel, car il sortent des drivers windows, mais pas souvent des linux. Ce n'est pas microsoft qui vas faire des drivers.
Le #121029
j'ai voullu instaler un linux sur mon vieux portable : premier probleme : il a fallu choisir parmis la centaine de distributions. J'ai donc mis Mandriva avant de me rendre compte que c'etait gratuit mais un peu payant quand meme. J'ai ensuite installé Ubuntu, mais j'avais le choix entre gnome et KDE j'ai pris gnome qui est l'environnement par defaut.
A mon avis ce qui manque vraiment pour que Linux decolle c'est les jeux videos, parce que un PC ça sert un peu pour travailler mais surtout beaucoup pour jouer.
Le #121030
La solution est évidente il suffit au consortium Linux d'imposer son OS sur tout nouveau PC commercialisé, avec les vastes moyens dont il dispose et ses nombreux appuis ca ne devrait pas poser de problèmes...
Les drivers viendront ainsi d'eux même !
Bah pour l'interface on vire gnome et on garde KDE (Dictature Powaaa )
Et puis pour le marketing je vois bien des gros spots télé remplis de stars avec des filles a moitié nues histoire de vendre...
C'est bizarre j'y crois pas trop...
Le #121034
@Dr Love : le gros manque de Linux ce n'est pas que les jeux... Pour jouer, il vaut mieux éviter le PC et prendre une console de jeu... Ou alors unvestir un sacré paquet d'argent...

Bon article sinon... Le p'tit gars est pas idiot dans son analyse même s'il oublie un point important (oublié par un grand nombre d'utilisateurs de Linux) : l'intégration des logiciels dans l'OS. Le gros intérêt de MS c'est que la plupart des logiciels tournant sous Windows sont parfaitement intégrés dans l'interface, ce qui n'est pas le cas sous Linux à qui il manque une certaine "uniformité"... En fait, utiliser Linux donne l'impression d'utiliser un patckwork...
Ce n'est qu'un avis personnel, mais c'est ce qui fait que j'utilise Windows 85% du temps : la cohérence et l'intuitivité des logiciels (ils fonctionnent tous de la même façon avec à peu pèrs la même logique).
Le #121036
LordFFM >Je ne suis pas d'accord, les jeux sur PC apportent un plus par rapport à ceux de console... Plus d'option, possibilitée de télécharger des maps, skins, mods etc... et pour le moment, pas mal de jeux ne marchent que sur PC. World Of Warcraft par exemple.

Pour ce qui est de la cohérence, je pense qu'il faut plus se tourner vers Mac. Il suffit de voir une grande partie des lecteurs multimedia... la plupart sont skinable et perdent donc leur cohérence avec le system .
Le #121044
Concernant « l'uniformité », ce genre de discours ne tiens pas la route.

Il faut bien comprendre que sur les systèmes POSIX libres (Linux/BSD) il existe deux bibliothèques graphiques dominantes : Qt et GTK.
Qt est utilisé par KDE
GTK est utilisé par Gnome / XFCE

Quand on cherche une application, on en trouve très souvent pour GTK et Qt, quand on veux conserver la cohérence visuelle, on se donne un peu de temps pour chercher une appli qui fonctionne avec SA bibliothèque graphique ... de même que certains gros projet peuvent fonctionner sous les deux selon le cas (OpenOffice, Celestia, ... entre autre !)

Donc la cohérence visuelle est (pour moi) un faux débat car quand on veux, on peut !

Applis variées pour KDE : http://www.kde-apps.org/
Applis variées pour Gnome : http://gnome-apps.berlios.de/news.php

Le plus dur est parfois de savoir OÙ chercher
Bien sur, tout n'est pas parfait, il existe des applications qui n'ont pas forcément d'équivalent mais c'est assez rare.

Pour finir ... si il existe bien un OS skinnable c'est bien sous Linux/BSD, et non pas sur l'inamovible MacOS X !
http://www.kde-look.org/
http://www.gnome-look.org/
http://www.xfce-look.org/
Le #121050
Une grande partie de la suprematie de Windows vient de la vente liée, tout le reste vient se greffer dessus...
Une grande majorite des gens ne vont generalement pas tres loin et ne font qu'utiliser ce qu'on leur propose sans trop se poser de questions, y'a qu'a voir les questions posees aux helpdesks et autres hotlines des fois mais c'est normal a la limite ca n'interresse pas tout le monde de devenir un pseudo-geek

Donc pour que Linux s'impose rapidement sur le marche il faut qu'il pratique egalement la vente liee, ou la donnation liee vu que la plupart des distribs sont gratuites, avec interdiction de mettre windows sur les ordis (un peu comme fait MS dans l'autre sens en donnant en compensation des ristournes de la mort qui tue), sinon si ils ne tombent pas dans ses "basses" pratiques et ben il faudra laisser le temps au temps mais la ca prendra d'un coup beaucoup plus de temps
Le #121061
+ de 95% des utilisateurs de PC ne savent pas ce qu'est Linux, pour eux un PC c'est une machine avec Windows. Même mon médecin ne savait pas ce que c'était et pourtant il à fait des études, c'est quelqu'un d'intelligent.
C'est une très petite minorité qui s'intéresse à Linux, bien souvent par passion informatique, en gros le genre qui poste ici par exemple.
Beaucoup ne s'en sortent déjà pas avec Windows ce n'est pas pour utiliser autre chose, j'ai des cas tous les jours.
Cela dit je suis moi même sous Linux mais c'est par passion, je n'obligerai personne à l'utiliser.
Le #121062
@ panurge

Ton commentaire apporte des points avec des examples et il est très clair, il faut éviter de poser des portes de renault sur une VW
Le #121069
@ poip l'analogie serait plus : « évitez de mettre des portes bleues sur votre voiture verte »
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]