Linux Mobile : Motorola abandonne MotoMAGX pour Android

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Linux Devices
Motorola logo (Small)

Avec l'annonce des résultats financiers mitigés du troisième trimestre, Motorola adapte sa stratégie pour tenter désespérément de redresser sa branche mobile. Concernant Linux Mobile, sa plate-forme MotoMAGX va en faire les frais, au profit d'un développement sur Google Android.

Motorola logo (Small)Le troisième trimestre 2008 a été particulièrement difficile pour la branche téléphonie mobile de Motorola, après une embellie au trimestre précédent. Avec 25,4 millions d'unités vendues et une perte de 870 millions de dollars pour cette activité, Sanjay Jha, le Co-CEO du groupe, se doit d'échafauder de nouvelles stratégies.

Celles-ci passent notamment par Google Android, et Motorola compte s'y impliquer sérieusement. La société travaille depuis longtemps sur les problématiques Linux Mobile et a développé sa propre plate-forme de travail sous le nom de MotoMAGX.

Pour ne pas disperser les efforts sur trop de projets, Sanjay Jha semble avoir décidé de se limiter à deux plates-formes : Windows Mobile, dont la demande reste forte en milieu professionnel, et Google Android, pour des besoins plus grand public.

Exit donc Symbian UIQ, en attendant l'émergence de la plate-forme open source de la Symbian Foundation en 2010, mais aussi fin probable des activités de rapprochement avec la LiMo Foundation, qui a son propre système d'exploitation, utilisé dans certains terminaux Android, et arrêt des activités liées à sa propre plate-forme Linux Mobile MotoMAGX, lancée en 2007, pour les besoins de ses terminaux de milieu de gamme.


Enième réorganisation
Motorola Krave ZN4 01Parallèlement à cette sélection des plates-formes, Motorola se prépare à une nouvelle restructuration qu doit lui permettre d'économiser 800 millions de dollars en 2009 mais qui pourrait aussi se traduire par une suppression de 3000 emplois, alors que la société a déjà largement taillé dans ses effectifs ces derniers trimestres.

D'autre part, la scission de la branche téléphonie mobile, qui aurait pu intervenir au cours du troisième trimestre 2009, est désormais repoussée à 2010 au moins. Cette hypothèse avait déjà été envisagée mais elle souligne que cette activité est encore loin d'un possible redressement et, en attendant, elle noie complètement les autres divisions de Motorola, par ailleurs bénéficiaires.

Sanjay Jha ne s'attend à aucune amélioration significative avant le second semestre 2009, ce qui semble indiquer que la société ne pourra pas se maintenir longtemps au troisième rang mondial. Ponctuellement, pour ce trimestre, elle glisse d'ailleurs en quatrième position, derrière Sony Ericsson.


Une mise à jour Windows Mobile 6.5 ?

Les observateurs qui ont pu assister à la conférence de presse ont noté un point intéressant : le co-CEO de Motorola a mentionné à plusieurs reprises le terme " Windows Mobile 6.5 ". Aucun détail n'est donné sur cette mise à jour mineure du système d'exploitation mobile de Microsoft sinon qu'elle devrait connaître certaines améliorations au niveau de l'ergonomie afin de mieux séduire le grand public.

Cela pourrait expliquer en partie l'indication d'un report du lancement de Windows Mobile 7 au second semestre 2009 et permettre à Windows Mobile de parer au plus pressé face à la critique récurrente d'une interface inadaptée pour cette nouvelle cible à conquérir et souvent masquée par des surcouches tactiles. Affaire à suivre...
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]