Linux pour mobiles : Les autres systèmes d'exploitation n'ont qu'à bien se tenir !

Le par  |  0 commentaire(s)

Les rapports de multiplient pour signaler la forte poussée de Linux sur le marché des systèmes d'exploitation pour appareils mobiles.

Les rapports de multiplient pour signaler la forte poussée de Linux sur le marché des systèmes d'exploitation pour appareils mobiles. Entre propagande et tentatives de rallier l'opinion à sa cause, tout est bon pour parler de Linux pour mobile.

Le rapport d'ARCchart, obile Operating Systems: the New Generation, financé par Trolltech, fait un point en 27 pages librement accessibles sur le marché des système d'exploitation mobiles et vise à aider les sociétés à comprendre les enjeux futurs (au niveau fonctionnalités, partenariats ou compétition) de ce secteur.

Le document liste les différents points-clé d'un OS pour mobile de milieu ou haut de gamme. La tendance recherchée actuellement est la flexibilité de la plate-forme, à un moment où les opérateurs mobiles et autres vendeurs de mobiles tentent de se distinguer par la personnalisation des interfaces, des fonctionnalités et des services proposés.
Si Linux est particulièrement bien adapté pour répondre à ce critère de flexibilité, il reste encore beaucoup à faire pour bâtir un OS crédible.

Si Gartner estime que 12 millions de terminaux Linux se écoulés jusqu'à maintenant, il faut reconnaître que les marchés américains et européens sont pour ainsi dire encore vierges, les différentes distributions n'ayant pas encore réussi à convaincre l'Occident.
Le problème vient en partie du fait que les distributions sont trop différentes entre elles, et donc non compatibles. Les efforts de standardisation menés par de grands lobbies comme le LiPS ou le MLI (Mobile Linux Initiative) viennent donc à point nommé pour apporter ce qui manque encore aux systèmes Linux pour mobiles.

Une quinzaine de plates-formes mobiles sont comparées dans le document incluant Windows Mobile, Symbian OS, ACCESS Linux Platform, mais aussi Sajave OS, Qtopia de Trolltechou Mobilinux de MontaVista.

Pour les auteurs du rapport, tous ces efforts au tour de Linux vont continuer à donner de l'emprise sur le secteur des OS pour mobiles, à mesure que des efforts de standardisation permettront de bâtir une solution commune.
La prévision du marché tend aussi à la verticalisation sur trois à quatre ans, qui ne laissera que quelques acteurs en mesure de s'affronter. Ce mouvement permettra aussi de concentrer les efforts sur une version unique d'un OS Lox mobile.

En conclusion, les auteurs du rapport pensent que Linux est sur le point de devenir un acteur majeur dans la téléphonie mobile, capable même de penser devant Symbian, si Nokia se décidait à porter son son interface S60 sur Linux, un mouvement coûteux mais à considérer par rapport aux 100 millions de dollars versés annuellement au titre des licences. A tel point que la question ne serait pas de savoir si le système S60 de Nokia va migrer vers Linux, mais plutôt quand la société finlandaise va le faire...

2006 serait donc le turning point pour Linux, un moment charnière qui annonce un bel avenir pour Linux et Windows Mobile.


  • LinuxDevices
  • Le rapport de l'ARCchart (.PDF) accessible gratuitement
  • Complément d'information

    Vos commentaires

    Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
    Suivre les commentaires
    Poster un commentaire
    Anonyme
    :) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
    :andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]