La gratuité du temps d'attente prend du plomb dans l'aile

Le par  |  15 commentaire(s)
Hotline

Toutes celles et ceux qui se réjouissaient de l'idée de bénéficier bientôt d'un temps d'attente gratuit à leurs hotlines vont déchanter.

Toutes celles et ceux qui se réjouissaient de l'idée de bénéficier bientôt d'un temps d'attente gratuit à leurs hotlines vont déchanter. Car il faudra être patient. Peut-être même cette fichue communication payante du temps d'attente va perdurer. Le projet de loi qu'a voulu François Loos, le ministre délégué à l'Industrie pour contraindre les opérateurs et fournisseurs d'accès à rendre leur hotlines en partie gratuite a été rangé au placard. Personne n'a gagné, la partie a été annulée, le public est consterné.

Quelle est la raison de cet ajournement ' On évoque un cahier parlementaire surchargé. Des mauvaises langues diront sûrement que cette loi en cette période électorale n'avait pas sa place ou encore que le gouvernement en aurait tiré tous les bénéfices. Toujours est-il que dans l'histoire, le consommateur paiera encore quelques temps cette communication muette, bercée par une douce et entêtante musique jouée en boucle.


Négociation en épisodes
Ce temps d'attente aux services d'assistance n'est pourtant pas une fatalité. Certains FAI ont même franchi le pas de la gratuité partielle ou même complète avec certes plus ou moins de succès. Mais l'argument commercial a fait son temps et les français de plus en plus nombreux à dépendre de ces services de la société des nouvelles technologies ont trouvé quelque peu injuste le fait de devoir payer pour un service non rendu.

HotlineL'impopularité du dispositif n'offusque pas en premier lieu les opérateurs bien-sûr. C'est aussi leur gagne-pain après tout... Ils ont pourtant fait la promesse lors de leurs rencontres avec le ministre que cette gratuité serait effective dans un temps raisonnable.

Car à les entendre, ces opérateurs, techniquement c'est très difficile de ne pas faire payer les gens... Trève d'ironie. Le ministre a bien senti la nécessité de contraindre par la loi les retardataires et par la même occasion ceux qui étaient de mauvaise foi. Seulement une loi tant qu'elle n'est pas votée ne sert à rien sinon à irriter les consommateurs et les associations qui les défendent.

Comme une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule, une autre loi relative à la mise en oeuvre des Class actions (plaintes collectives) qui fait partie du même package est elle aussi mise en berne.

Allo... Vous avez demandé une nouvelle loi '... Veuillez patienter quelques mois s'il vous plaît...
Complément d'information
  • Loi travail : le gouvernement ridiculisé sur Twitter
    Après son incursion sur Snapchat grotesque, le gouvernement cherche à nouveau à communiquer sur Internet autour d'un sujet d'importance, celui du projet de loi relatif au travail en France. Et cette vois c'est sur Twitter que ...
  • Hadopi : le gouvernement décide de promulguer la loi
    Malgré la censure partielle du Conseil constitutionnel, la loi Création et Internet sera bel et bien promulguée, et complétée ultérieurement sur le registre des sanctions dont l'application sera confié à un juge.

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #154087
Par contre pour la DADVSI, ca traine beaucoup moins !!!! Amusant de constater les "priorités" des pantins de la république...

Pas la peine de se demander qui finance la campagne du parti en place...
Le #154090
encore une loi qui va finir au placard... pas vraiment bénéfique pour l'état donc poubelle.

A se demander si celui ci est vraiment a l'écoute du peuple. Il faut croire que Oui mais il faut payer pour ça
Le #154094
ca montre bien l'etat de la france ca tiens

Le #154095
Tiens 2 projets de lois vite torché alors qu'ils allaient dans le sens de la protection des consommateurs, et à coté de ça, ça fait le forcing pour passer coute que coute une loi qui entrave grandement leur liberté la plus élementaire (l'utilisation du produit acheté)

Non, j'oserais jamais croire que c'est fait exprès, ça ne peut etre qu'un hasard malencontreux....
Le #154102
@ Chitzitoune :+100
Je sais plus s'il faut en rire ou en pleurer...
Le #154111
Bah, faut arrêter la parano.

Ce n'est pas le seul projet de loi qui vient de prendre un coup dans l'aile, tout le calendrier parlementaire sérieusement écourté par les prochaines échéances vient d'être encore amputé par la décision de Chirac de modifier la constitution pour l'abolition de la peine de mort.

De plus, le gouvernement ne peut totalement empêcher les députés de discuter, alors...

Plusieurs projets de loi importants ont du plomb dans l'aile comme par exemple celui relatif à l'adaptation en droit français des crimes prévus au Statut de la CPI.
En ce qui concerne la DADVSI, elle a été discuté il y a maintenant un an, et elle n'a pas été un modèle de brièveté, bien au contraire... Malgré l'urgence déclarée sur ce projet, les parlementaires l'auront bien discuté (en vain...). Enfin, les décrets d'application auront mis leurs temps pour arriver.

groslezard: ne confond pas USA et France, les sociétés depuis le début des années 80 ne financent plus les campagnes. D'après-toi pourquoi les scores sont très importants pour les petits candidats: parce que la campagne est quasi-prise en charge par la République quand on dépasse les 5% Demande à Arlette, en 2002, ça lui a fait tout drôle de ne pas avoir un kopeck à débourser, par contre le parti communiste...
Le #154146
Vive la France, Vive la République et Vive la démocratie (non faut pas pousser quand même) !
Le #154162
"les sociétés depuis le début des années 80 ne financent plus les campagnes"

Ahah !!!! C'est interdit donc plus personne ne le fait...

C'est dommage que ce soient toujours des pions qui tombent, dans ce genre d'affaires...
Le #154175
mais oui biensur menerith...

tiens voilà pour toi: http://www.generation-nt.com/actualites/commenter/23789/free-television-impot-internet-cosip/
ca date de aujourdhui aussi..

ce qui confirme ce que disent groslezard et chitzitoune entre autres..
Le #154297
:d et alors! cela fait plus d'un an que l'Assemblée nationale est saisie du projet, plusieurs rapports ont été déjà rédigé sur le sujet... Le projet sur les temps d'attente a été annoncé que courant 2006, ce qui en calendrier parlementaire ne vaut pas grand chose, en particulier si aucune pression communautaire ne joue (ce qui n'est pas le cas de la télévision numérique).
Par ailleurs, le projet n'est pas encore adopté, faut cela passe devant le Sénat, qui ne doit rien modifier, sinon cela repasse devant l'Assemblée nationale. Ensuite cela passe devant le Conseil constitutionnel (on peut pour le coup compter sur le PS), cela ne serait pas très surprenant de voir le projet aboutir après l'élection présidentielle, même si pour le moment l'affaire parait mal engagé pour nous!

En ce qui concerne le financement des partis politiques, ok je me suis gouré, c'est bien sûr le début des années 90 qu'il faut comprendre. Et à mon sens Juppé n'est pas un second couteau. de plus, le Conseil constitutionnel effectue un contrôle très méticuleux des comptes de campagne, et cela en transparence, et je sais que l'on peut parler de la politique avec beaucoup de philosophie "tous pourris" mais je ne vois pas un Lepen ou un Besancenot couvrir les comptes de l'UMP ou du PS...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]