Martin Bouygues irrité par le manque de vision à long terme des politiques

Le par  |  6 commentaire(s) Source : Challenges.fr
martin bouygues

Lors de l'assemblée générale de son groupe, Martin Bouygues s'est exprimé sur l'avenir de sa branche Bouygues Telecom et a affiché un certain agacement vis à vis d'un pouvoir politique et de régulateurs un peu trop sûrs de leur fait.

L'assemblée générale du groupe Bouygues a été l'occasion de redire la volonté de l'entreprise de maintenir la branche Bouygues Telecom sur le marché malgré le revers du rachat de SFR, dans lequel Vivendi a préféré Numericable malgré les efforts de Martin Bouygues pour l'emporter.

Le patron du groupe a de nouveau affirmé que sa filiale télécom avait toute sa place sur le marché, même si cela va passer par une nouvelle réduction drastique des coûts et une stratégie d'innovation agressive face aux grands acteurs Orange et SFR, et au trublion Free Mobile, dont la perspective manquée de rapprochement doit avoir un goût amer.

martin bouygues Mais c'est à l'évocation du sujet de l'arrivée de Netflix en France et de son impact sur le groupe (et sa filiale TF1) que Martin Bouygues s'est fait plus incisif vis à vis du comportement des hommes politiques dont il estime qu'ils manquent de vision à long terme.

"Il y en a marre des décisions politiques sans prise en compte des conséquences sur le secteur", a-t-il souligné, avec, dans le cas de l'arrivée de Free sur le marché mobile, "ce qui m'a sidéré, c'est que la décision politique d'accorder une quatrième licence s'est faite benoîtement et quand j'ai demandé où était l'étude d'impact, on m'a rétorqué qu'il n'y en avait pas. Même chose pour la TNT. Il faut que les régulateurs assument les conséquences et prennent leurs responsabilités."

Autant dire que Martin Bouygues va devoir être sur tous les fronts du lobbyisme s'il ne veut pas être débordé sur le front de Netflix et voir les politiques céder aux sirènes d'avantages économiques trop prononcés vis à vis des acteurs en place.

Or, le processus du rachat de SFR a montré que les règles du jeu pouvaient changer rapidement et que les ennemis d'hier pouvaient devenir amis...comme l'inverse.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1725702
Ah c'est un nom de famille ça "Bouygues" ? Me suis toujours demandé comment ils avaient trouvé ce nom d'entreprise... lol
Le #1726082
mart666 a écrit :

Ah c'est un nom de famille ça "Bouygues" ? Me suis toujours demandé comment ils avaient trouvé ce nom d'entreprise... lol


ouais c est comme Bell en fait... je me suis toujours demande pourquoi ca s appellait comme ca...
Le #1726282
Putain, si même Martin s'est rendu compte que nos politiques sont nuls ........
....
ça craint encore plus que ce que je pensais !!!
Le #1726512
mart666 a écrit :

Ah c'est un nom de famille ça "Bouygues" ? Me suis toujours demandé comment ils avaient trouvé ce nom d'entreprise... lol


c'est aussi le plus gros groupe de constructions publiques au monde et une chaine de télé, TF1.
Le #1726592
Ce pauvre Martin est juste un homme au bord du gouffre ou presque.

Forcement qu'il en veut a la Terre entiere, et risque d'insulter tout le monde.
Que lsacré dirigeant, meme pas capable de faire face 5 min, pffff

Il devrait demissionner. Ca le soulagerait

Le #1726642
PROMMIX a écrit :

mart666 a écrit :

Ah c'est un nom de famille ça "Bouygues" ? Me suis toujours demandé comment ils avaient trouvé ce nom d'entreprise... lol


c'est aussi le plus gros groupe de constructions publiques au monde et une chaine de télé, TF1.


C'est aussi le principal actionnaire d'Alstom, le prochain truc "un peu technologique" qui arrive sur le devant de la scène entre GE et Siemens.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]