McAfee transige avec la SEC contre 50 M de $

Le par  |  0 commentaire(s) Source : eWeek
logo McAfee

McAfee a finalement accepté de payer une amende substantielle afin de faire cesser les poursuites judiciaires qui pesaient sur lui.

McAfee a finalement accepté de payer une amende substantielle afin de faire cesser les poursuites judiciaires qui pesaient sur lui.

Logo mcafeeEn 2002, la SEC (Securities Exchange Commission ; autorité de régulation boursière américaine) lançait une enquête sur les comptes que l’éditeur de sécurité informatique McAfee avait publiés entre 1998 et 2000. La commission accusait notamment la firme californienne d’avoir indûment gonflé son chiffre d’affaires de plus de 620 millions de dollars sur la période de référence. Ces chiffres érronés avaient notamment conduit le cours de l’action McAfee à quelques excès, qui n’étaient pas passés inaperçus pour tout le monde…

La SEC avait récemment proposé à McAfee d’enterrer les poursuites en échange du paiement d’une forte amende. Les tractations sont allées bon train, et le compteur s’est finalement arrêté sur 50 (millions de dollars US).

McAfee indique dans un communiqué avoir décidé d’accepter l’offre de la SEC, mais insiste sur le fait que cet accord n’est en aucun cas une admission de culpabilité.

Au moment des faits, McAfee s’appelait encore Network Associates, et aurait enregistré comme du chiffre d’affaires des ventes à des revendeurs, tout en sachant que les produits concernés ne seraient pas réellement vendus au public. L’éditeur aurait ensuite versé de fortes sommes d’argent à ces mêmes distributeurs pour qu’ils conservent ces produits en stock.

McAfee aurait aussi, par l’intermédiaire de sa filiale Net Tools, racheté aux mêmes distributeurs ses propres produits, avant de les restituer à prix cassé à l’éditeur, qui pouvait alors les revendre à plein tarif par d'autres canaux.

Pour la seule année 1998, les comptes de McAfee auraient ainsi été gonflés de plus de 560 millions de dollars US. Les malversations ne s’arrêtent pas là, puisque l’éditeur californien aurait également fait pression sur de nombreux acteurs de l’affaire afin de s’assurer leur silence.

Un volet pénal pourrait donc s’ouvrir prochainement, mais la partie financière de l’affaire trouve ici un épilogue plutôt favorable à McAfee.


Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]