MegaUpload : Kim Dotcom veut se rendre aux USA

Le par  |  1 commentaire(s)
Mega-Song-Kim-Dotcom

Le fondateur de MegaUpload se dit prêt à aller aux États-Unis... de son plein gré. Pas besoin d'extradition.

Simple coup de bluff pour s'attirer une forme de sympathie et se poser en victime ? Actuellement en liberté surveillée en Nouvelle-Zélande, Kim Dotcom est sous le coup d'une extradition vers les États-Unis où il risque une peine de 20 ans de prison s'il est jugé.

Prévue pour le 6 août prochain, l'audience d'extradition a finalement été reportée. Le fondateur de MegaUpload et trois de ses collaborateurs dans le groupe Mega vont ainsi devoir patienter jusqu'en mars 2013. Un report que n'a pas du tout apprécié le principal intéressé ( voir notre actualité ).

Sur Twitter, Kim Dotcom poursuit sa communication et propose un deal en s'adressant directement au ministère de la Justice des USA : " Nous irons aux États-Unis. Pas besoin d'extradition. Nous voulons la liberté sous caution, la libération des fonds pour les avocats et les dépenses de la vie quotidienne ".

Mega-Song-Kim-DotcomPrivée d'une partie de sa fortune, le milliardaire a déclaré au New Zeland Herald avoir accumulé des " millions de dollars en frais juridiques " et ne " pas être capable de payer un seul cent ". Il a indiqué qu'il irait volontiers aux États-Unis si avec ses co-accusés il a la " garantie d'un procès équitable et l'argent nécessaire pour assurer sa défense ".

" Ils ne seront jamais d'accord parce qu'ils ne peuvent pas gagner cette affaire et ils le savent déjà ", déclare Kim Dotcom qui n'a pas renoncé à un retour de son business.

Toujours sur Twitter, il lance un appel pour trouver des hébergeurs et fournisseurs de bande passante " fiables " avec pour condition sine qua non de ne pas être basés aux USA. Il oriente sa recherche vers l'Europe, l'Amérique du Sud et l'Asie.

Kim Dotcom est accusé par les États-Unis d'être le cerveau d'un groupe qui a engrangé 175 millions de dollars depuis 2005 en copiant et distribuant illégalement des œuvres protégées par des droits d'auteur ( films, musique, logiciels, livres ). Un préjudice évalué à 500 millions de dollars pour les détenteurs de droits.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #987061
y'a les petits et les gros et je ne pense pas que ce sont les petits créateurs qui se font piller leurs œuvres sur ce type de plateforme(ils ne sont pas téléchargés car inconnu) mais les majors qui y trouvent un manque a gagné et qui de plus se foutent bien de la création et des artistes tout comme Kim dotcom d'ailleurs.Tout ça c'est du bizness!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]