Rocard remet à Royal un rapport sur l'économie numérique

Le par  |  28 commentaire(s)

Le 5 avril dernier, Michel Rocard a remis à Ségolène Royal, candidate du parti socialiste à la prochaine élection présidentielle, un rapport de 73 pages décrivant le programme pour permettre le développement de l'économie numérique.

Le 5 avril dernier, Michel Rocard a remis à Ségolène Royal, candidate du parti socialiste à la prochaine élection présidentielle, un rapport de 73 pages décrivant le programme pour permettre le développement de l'économie numérique.


Michel Rocard y préconise 94 mesures, dont voici les principales : 

  • Renforcer les filières informatiques dans les universités et tirer parti de la coexistence avec les filières art, cinéma et documentation.
  • Valoriser l’innovation et l’esprit d’initiative des étudiants ( participation à des sites coopératifs ou développement de logiciels libres, projets d’entrepreneurs juniors ), ainsi que leur prise en compte dans l’obtention des diplômes ou par des crédits universitaires.
  • Reprendre sérieusement le projet Europeana en recherchant des partenariats avec des entreprises européennes et en s’associant, réellement, avec d’autres pays européens. Inciter la Bibliothèque nationale de France, au-delà de Gallica, à numériser ses collections sans plus attendre et en veillant à la rendre réutilisable par tous.
  • Proposer à nos partenaires européens une approche commune du soutien à l’industrie du jeu vidéo.
  • La part des actions du Ministère en matière numérique, au sein du budget de la Culture, doit passer, en cinq ans, de 3 % à 10 %.
  • Mettre en place un service public de l’identité numérique. Les  approches actuelles de l’identification, répressives et matérielles, sont archaïques. La logique de la carte d’identité, électronique ou non, doit céder devant celle d’un service public de l’identité, en ligne et hors ligne, qui permette à chacun dans une situation donnée de prouver son identité de manière efficace et non-intrusive.
  • Développer la diffusion des nouveaux outils numériques auprès des enseignants.
  • Atteindre l’objectif de 75% des foyers équipés d’un ordinateur et connectés à Internet.
  • Adapter la fiscalité pour permettre la donation et le recyclage des ordinateurs.
  • Tarif social de l’accès haut débit d’environ 5 euros par mois.
  • Créer un fond numérique pour financer jusqu’à hauteur de 20% les projets des collectivités.
  • Prendre en charge de l’ordinateur portable de 100.000 étudiants.
  • Renforcer les droits des consommateurs de produits et services numériques.
  • Utiliser l’informatique pour améliorer l’inscription sur les listes électorales.
  • Etendre le droit de pétition existant aux pétitions électroniques.
  • Informer le public, en utilisant de façon appropriée les technologies numériques, sur les positions prises par notre pays au Conseil, ainsi que sur les travaux du parlement européen afin de renforcer la légitimité de ce dernier face aux autres institutions.
  • Augmenter le budget de la CNIL et lui permettre de faire face à ses nouvelles missions. 
  • Assurer l’indépendance de la CNIL ( mode de désignation, composition, régime d’incompatibilité qui évite les conflits d’intérêt parmi ses membres ).
  • Interrompre le projet de carte d'identité électronique. Les avantages en matière de sécurité ne justifient pas la constitution d'une base de données biométriques.
  • Rééquilibrer la directive 2001/29/CE ( Directive sur l’harmonisation de certains aspects du  droit d’auteurs et des droits voisins dans la société de l’information ).
  • Promouvoir au niveau européen et national une approche exigeante de l'interopérabilité, qui fasse de celle-ci un droit effectif, et qui pourrait être l'objet d'une directive européenne.
  • Étudier la mise en place d’un dispositif pérenne de financement du fonds de solidarité numérique.
  • Lancer un programme d’action gouvernemental autour des enjeux du numérique.
  • Créer une Délégation interministérielle aux technologies numériques.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #164659
C'est pas pour faire mon médisant mais ca va couter de l'argent encore tout ca !!!

Soutenir le jeu video... Filer des subventions a des entreprises qui délocalisent c'est ca '

Accès a internet a 5 ? /mois... C'est qui, qui va payer la difference ''''

Le budget de la CNIL, avant de l'augmenter faudrait déja le rationnaliser !

"Créer une Délégation interministérielle aux technologies numériques".. En gros encore une occasion d'embaucher ses potes dans une commission fumeuse..

"Adapter la fiscalité pour permettre la donation et le recyclage des ordinateurs." Ah bon on avait pas le droit !!!

Ca ressemble surtout a un effet d'annonce mais concrètement je vois pas l'intérêt d'un tel programme, ca manque d'ambitions tout ca !
Le #164661
groslezard :

C'est pas la droite, à gauche on se contraint pas à baisser les impôts du coup on peut vraiment réaliser ce qu'on dit.

Si les entreprises délocalisent, elles pourront plus avoir ces subventions...

Personnellement je trouve ce rapport intéressant. On va pas cracher sur ça.
J'aime particulièrement le second point ! Récompenser les étudiants qui montent des projets ! .

Beaucoup de points sont apolitiques, ça serai pas mal que la droite (Bayrou et Sarkozy) récupèrent certains points.
Le #164662
Intéressant comme rapport, reste à savoir qui paiera ! Les Français ' !!
Sinon, Rocard est encore vivant ' Vive les mammouth du PS !!

Le #164677
bonjour, c'est marrant pour dénigrer ou rejeter une idée cette réflexion fourre-tout " qui paiera" , oui pour ce programme mais des dépenses sont inutiles certainement ailleurs ou mieux répartir les richesses , c'est que les riches et ceux-qui ont l'habitude du pouvoir comme ce groupe de hauts fonctinnaires " les gracques" qui se prennent pour le nombril du monde répondent toujours par un "qui paiera ", mais ils oublient qu'avec le système oui il y aura forcément des dépenses mais le budget doit aussi être revu et mieux réparti , et puis pourquoi la solidarité n'est pas dans la bouche de tous ! c'est vrai pour certains les emmerdeurs sont toujours les pauvres .
Le #164686
"Sinon, Rocard est encore vivant ' Vive les mammouth du PS !!"

Mieux vaut un mammouth qui pense avant de parler, qu'un singe qui parle avant de penser.....
Le #164688
La methode socialiste :
On taxe, on crée des fonds, on crée des services publics incompetants et bien sur, on s'engraisse entre gens de bonnes compagnies bien de gauche.

De toute facon, Ségolene ne comprendra rien à tout ca. Elle est vraiment trop bete.
Le #164693
La methode socialiste :
On taxe, on crée des fonds, on crée des services publics incompetants et bien sur, on s'engraisse entre gens de bonnes compagnies bien de gauche.

La methode UMP:
On taxe pas, on crée pas de fonds, on supprime des services publics et bien sur, on s'engraisse entre gens de bonnes compagnies bien de droite.

Au final on voit bien que la différence entre droite et gauche est plus subtile qu'il n'y parait.
Le #164699
Enfin un vrai projet de société!
Le #164701
Ce qui me paraît le plus important c'est le respect des libertés individuelles qui transpire dans ce rapport. On voit bien la vraie différence entre la droite et la gauche et elle n'a rien de subtile. Ce n'est pas du tout la même vision de la démocratie. A droite la démocratie c'est des citoyens sous contrôle qui valident les décisions des élites en fonction des informations qu'on veux bien leur donner...
Le gouvernement actuel a castré la CNIL en la sous-dotant de manière honteuse. Aucun pays développé n'a un contrôle aussi faible des bases de données numériques nominatives. Quant à prétendre que la CNIL (groslezard tu sais ce que c'est la CNIL') serait privatisée... n'importe quoi!

Franchement faites gaffe, il n'y a pas tant de différences entre droite et gauche d'un point de vue eco, mais au niveau des libertés individuelles si l'eugéniste de service (alias Joe Dalton, j'adore cette image...) passe on aura très très mal...
A bon entendeur...
Le #164706
Faut pas oublier que Rocard est l'une des personnes grâce à qui les brevets logiciels ne sont pas encore valable en Europe.
Si certains propositions "sociales" sont discutables, les propositions purement techniques sont réellement une évolution.
Faut pas cracher dessus juste à cause du fait que Rocard soit de gauche ...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]