Microsoft a la main verte...

Le par  |  0 commentaire(s) Source : CNET News

Que vaut-il mieux: laisser une bonne idée sur une étagère, à accumuler la poussière, ou autoriser une jeune pousse de la nouvelle économie à jouer avec' Microsoft s'est posé la question, et y apporte une réponse surprenante.

Que vaut-il mieux: laisser une bonne idée sur une étagère, à accumuler la poussière, ou autoriser une jeune pousse de la nouvelle économie à jouer avec' Microsoft s'est posé la question, et y apporte une réponse surprenante.

Nous le disions dans une news précédente (1), certaines grandes compagnies du monde de l'informatique changent leur fusil d'épaule à propos de la propriété intellectuelle. IBM vend ses licenses à qui les veut, et Microsoft fournit des 'pièces détachées' à des start-ups triées sur le volet. La recherche de profit tous azimuts, en quelque sorte, et une pierre dans le jardin du 'logiciel libre'...

Inrix a deux avantages: cette jeune pousse a des idées innovantes sur un marché en expansion (les logiciels de guidage par satellites embarqués sur nos voitures)... et elle se trouve dans les environs de Seattle, comme... qui vous savez! De là à penser que Bill Gates a voulu aider un voisin dans le besoin, il y a cependant un pas, qu'il vaut mieux ne pas franchir!

Microsoft est une compagnie très rentable, c'est bien connu, et qui dépense chaque année des sommes colossales (régulièrement plus de 6 milliards -oui, oui, vous avez bien lu- de dollars chaque année) en recherche et développement, ce qui l'est moins. Alors quand une start-up vient frapper à la porte avec une idée, et a besoin d'un coup de main, un accord est promptement trouvé.

Cela n'empêche pas David Kaefer, directeur du développement au sein du département Propriété Intellectuelle de Microsoft, de convenir que "(Microsoft) espère bien entendu que la majeure partie des avancées technologiques réalisées en interne intègreront en priorité des produits de la marque". Il reconnait cependant que parfois, de petites sociétés ont des idées "qui ne figuraient pas vraiment dans nos plans..."

Souvent, les échanges de technologies se font entre géants (Symbian et Nokia sont les exemples qui viennent spontanément à l'esprit, sur le marché en expansion des smartphones), mais les petites sociétés comme Inrix ont aussi droit à leur (petite) part du gâteau. A plus forte raison quand elles proposent un produit véritablement innovant: le logiciel présenté par notre start-up de Seattle ne se contente pas de vous indiquer le meilleur itinéraire pour aller du point A au point B; il prend en compte le temps qu'il fait (s'il pleut, et il pleut souvent à Seattle, vous roulerez moins vite, et votre temps de trajet s'en trouvera rallongé), la circulation sur l'axe que vous empruntez. Il peut aussi vous conseiller les meilleures heures de la journée pour passer sur tel ou tel pont, mais aussi à quelle heure partir de chez vous le matin pour éviter les embouteillages...

Quand on sait que les Américains (et parmi eux des employés et cadres de Redmond) passent chaque année 4,5 milliards d'heures dans les encombrements, on comprend mieux l'empressement de Microsoft a 'aider' cette jeune pousse...

(1) Voir: "IBM et Microsoft: les grands seigneurs..."

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]