Le début du déclin pour Microsoft '

Le par  |  17 commentaire(s) Source : Slashdot
Logo Apple

Le site MacWorld qui, comme son nom le laisse supposer, est un peu de parti pris dans la querelle entre pro-Apple et pro-Microsoft, laisse entendre que les récents déboires du second nommé pourraient directement profiter aux chiffres de vente du premier.

Logo appleLe site MacWorld qui, comme son nom le laisse supposer, est un peu de parti pris dans la querelle entre pro-Apple et pro-Microsoft, laisse entendre que les récents déboires du second nommé pourraient directement profiter aux chiffres de vente du premier. Mais est-ce bien aussi simple '


Guerre d'image
Dame Nature a horreur du vide, dit-on, et ce qui disparait d'un côté a toutes les chances de se retrouver ailleurs à un moment ou à un autre. Ces quelques expressions sybillines ne sauraient nous faire oublier qu'en "amour comme à la guerre, tout est permis", comme le répétait souvent Winston Churchill. Ainsi les fanatiques d'Apple Computer se réjouissent-ils des retards à répétition du prochain Windows Vista de Microsoft, ou de l'annonce de correctifs à problème que ce dernier serait obligé de revoir. Mais derrière cette guéguerre se cache une réalité moins sympathique : malgré sa position dominante sur le marché du logiciel, Microsoft doit faire face sur plusieurs fronts à la fois, et pour ses concurrents, toutes les occasions sont bonnes lorsqu'il s'agit d'écorner son image.


Enquête d'opinion
Microsoft 1Aussi, lorsque l'institut Forrester Research a publié une enquête sur l'indice moyen de satisfaction et de reconnaissance positive des clients de certains grands noms de l'informatique et de l'électronique grand public, les deux camps ont décortiqué les résultats du sondage, afin de les tourner à leur avantage respectif. Par exemple, le fait que plus de 5 millions de foyers qui utilisent Windows donne à ce dernier un indice de satisfaction très faible fait dire aux pro-Apple que la firme de Redmond est sur le déclin, et que les défections ne vont pas tarder. Le principal bénéficiaire de cet exode technologique serait bien entendu le constructeur de Cupertino, puisqu'il représente l'alternative de choix. Lorsqu'on examine plus attentivement les chiffres, on pourrait penser que cette lecture des évènements est juste, dans la mesure où les critiques les plus acerbes proviennent de consommateurs parmi lesquels Apple recrute le plus souvent ses clients, à savoir des gens jeunes, aisés et d'un haut niveau intellectuel, chez qui la marque à la pomme évoque le hi-tech et la réussite, tant technique que commerciale.

Il faut tout de même dire que la même enquête épingle aussi des marques telles que Gateway et LG, tandis qu'elle dresse un tableau plutôt flatteur pour Sony, ou Hewlett-Packard, qui n'ont pourtant pas été épargnés par les scandales et les rumeurs ces derniers mois.


Popularité mal assise
Assez curieusement, 5,2 millions de foyers reconnaissent utiliser la technologie et les matériels Apple au quotidien, alors qu'il y a environ 42 millions d'iPod en circulation aux Etats-Unis... Il faut dire que dans l'esprit du public, le baladeur musical--et désormais vidéo--n'est pas directement associé à sa marque, au point que son nom est en passe de devenir un vocable générique, au même titre que Frigidaire ou Aspirine.

Finalement, le plus difficile reste à faire, pour Apple, car il y a loin de la coupe aux lèvres, et ceux qui se verraient bien acheter un ordinateur Macintosh n'en auront pas forcément les moyens ni l'opportunité dans un avenir proche. Apple se dit conscient du problème, même si le lancement réussi du Mac Mini a partiellement rapproché la firme de ses clients putatifs. Il reste cependant quelques 7 millions de foyer américains, qui doivent se contenter de rêver d'Apple...


Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #101953
C'est quand même deux boites qui se ressemblent beaucoup... politique agressive, réactivité douteuse sur les failles de sécurité etc... A vrai dire je me demande quelle boite est la plus pourrie de deux...
Le #101957
lvkenny +1

Il nous faudrait une alternative...
Le #101960
"réactivité douteuse sur les failles de sécurité etc..."
Mais bien sûr.
Windows possède des failles non corrigées sur windows XP depuis 2003.

Apple de son côté les corrige rapidement même s?ils pourraient mieux faire (par exemple, faire de la prévention plutôt que de la correction).
Le #101961
Mouais, je suis plus très sur mais il me semble qu'à une époque crosoft à donné pas mal de blé pour qu'apple ne ferme pas histoire de garder un concurrent. A cette époque crosoft avais déjà pas mal de procés avec la loi anti-trust.
Le #101964
@Pelo: regarde l'actu de ces derniers jours...
Le #101976
heu, vive le libre.
Tux forever
bon, je vais trouver tout seul -->[]
Le #101983
@lvkenny
Regarde l'actu sur linux de ses derniers jours. Linus torvald qui est obligé de mettre la main à la pâte pour des questions de sécurité du noyau (zataz).

Par ailleurs, le genre de faille qui touche Mac OS X actuellement a déjà touché Linux et tous les systèmes Unix à cause des librairies PNG, etc ...

Et oui, autant il y a un avantage avec le libre qui est de capitaliser le travail de tous, autant il y a un gros désavantage, comme tout le monde utilise les mêmes librairie, dès qu'une faille est découverte, elle touche tous les systèmes Linux.
Le #101998
Personnellement, je trouve que si on parle de l'usage pro, et bien autant prendre le plus efficace. Dans ma branche, c'est mac, et rien d'autre.
Pour le privé, l'usage fait que windaube est incontournable. C'est comme avoir le satellite, et pas les chaines hertziennes. Apple, c'est le sat, et windows les chaines hertziennes. D'un côté, la qualité et fiabilité. De l'autre, moins bien mais incontournable.
Mais le mieux pour tout le monde serait d'avoir simplement... le choix ! Un pc sans OS...
Le #102005
Ouai, bien sûr les macs sont plus efficaces , je me gausse, ça fait juste 2 ans que les processeurs n'évoluaient plus et maintenant qu'ils sont sous intel, il n'y a que trés peu de logiciels fonctionnant sans rosetta, ce qui rend les logiciels aussi performants que sous g4, c'est à dire juste deux à trois fois plus lent que sur un pc avec windows et un "simple" pentium 4...
Donc oui les macs c'est bien, mais faut pas confondre conviction et réalité, si "ta branche" n'utilisait que des macs, il y aurait surement plus que 6% des parts de marché pour les macs.
Le #102010
C'est en fait assez amusant cette bataille MS/Apple, alors qu'en fait ça fait des années que l'aspect bureautique n'a plus le moindre impact sur les ventes de l'un ou l'autre système, les machines étant largement surpuissantes pour n'importe qu'elle utilisation de ce type. Il semble clair que les deux raisons de la domination de MS sont :
- lobbying chez les revendeurs
- DirectX, les jeux font vendre.

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]