Le ton monte entre Microsoft et l'Europe

Le par  |  17 commentaire(s) Source : BetaNews
Bill Gates et la Commission Européenne dessin

La guerre de tranchées à laquelle se livrent Microsoft et la Commission Européenne ne semble pas prête de s'arrêter.

La guerre de tranchées à laquelle se livrent Microsoft et la Commission Européenne ne semble pas prête de s'arrêter. Dernier avatar en date : l'éditeur américain accuse à mots à peine couverts l'organe européen de favoriser ses principaux concurrents.

Bill gates commission europeenne dessinA Redmond, siège de Microsoft, on a pointé les batteries de missiles inter-continentaux en direction de Bruxelles, siège de la Commission Européenne, et le compte-à-rebours semble lancé. Sans aucun doute conscient des retombées que peuvent engendrer de tels propos, l'éditeur américain ne fait pourtant pas dans la demi-mesure, et affirme haut et fort que la Commission fait tout ce qu'elle peut pour favoriser ses principaux concurrents, et allègue que des membres de la Commission ont rencontré en secret des dirigeants de Sun Microsystems, Oracle, IBM et Novell.

"La Commission et ses membres ne peuvent satisfaire à leur obligation de neutralité et d'indépendance s'ils travaillent en secret avec des concurrents de Microsoft", écrivait la firme de Redmond dans une lettre adressée aux principaux organes de presse européens, jeudi dernier.

Microsoft estime en outre avoir rempli sa part du marché conclu à l'automne dernier, en proposant une version de Windows XP débarrassée de son lecteur multimédia, et en divulguant une partie du code source de Windows Server, afin de se soustraire à l'astreinte financière de deux millions d'euros par jour que la Commission Européenne comptait lui assigner.

Le torchon brûle donc toujours entre les deux protagonistes de cette bagarre politico-financière, mais jamais encore Microsoft n'avait aussi ouvertement mis en doute l'honnêteté de la Commission. Son principal conseil en matière juridique estime d'ailleurs que "Même si les différents documents envoyés par la Commission ne regroupent pas l'intégralité de la correspondance entre cette dernière, ses membres et leurs experts, ils montrent sans l'ombre d'un doute que les principaux concurrents de Microsoft entretiennent avec la Commission des liens incompatibles avec les obligations de neutralité de cette dernière."

La Commission se refuse pour l'heure à tout commentaire sur ces accusations, qu'elle indique seulement "porter au débit, déjà conséquent, de Microsoft." Une audience devrait avoir lieu à la fin du mois de mars 2006, afin de déterminer si l'éditeur américain a ou non satisfait aux exigences communautaires. Si tel n'était pas le cas, et comme annoncé le 15 décembre dernier, Microsoft pourrait voir son ardoise initiale de 497 millions d'euros encore alourdie. On parle de 100 à 200 millions d'euros supplémentaires, en attendant que la juridiction de première instance de la Cour Européenne de Justice se prononce sur la première décision de la Commission.

Installez-vous confortablement, le feuilleton ne fait que commencer...


Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #90817
c'est " débarrassée de son lecteur multimédia " et non " débarassée de son lecteur multi-média " Il manque un R à débarassé et normalement multimédia est attaché.
La cours européenne est jalouse de Microsoft car elle a un monopôle sur les OS.
Quand on sais bien se servir de Windows ça marche plutôt bien à part IE un peu vieux et nul
Le #90821
S'il est vrai que nous pouvons tous avoir des griefs contre Microsoft,savoir que les opposants sont principalement Oracle, SUN et IBM, trois mastodontes aux pratiques elles aussi extremement douteuses n'inspire pas à la confiance...

C'est vraiment l'hopital qui se moque de la charité.
C'est une reforme globale des comportements qui est necessaire. Attaquer l'un ou l'autre reviendra à placer automaituqement un autre monstre sur le trone.....
Le #90822
oh tiens l'argument choc : « La cours européenne est jalouse de Microsoft car elle a un monopôle sur les OS. »
La cour jalouse '
certains ferait mieux de dormir le dimanche matin plutôt que d'écrire des aneries !
Le #90824

Vincika


Le fait que cela marche bien ou non n'est pas et n'as jamaits été le probléme.
C'est un procés sur le monopôle de M$ et ses pratiques anticoncurrentiel ou il fait clairement un abus de position dominante.

Le probléme n'est pas que son logiciels phare windows soit le systémes d'exploitation le plus utilisé mais qu'il correspondent a plus de 90% du marche et donc que tous concurrent ne pouvant accédé a l'interropérabilité avec ce systéme ce retrouve hors course.
L'informatique c'est la science de l'information, donc il est primodiale de pouvoir l'échangé avec d'autres or M$ est connue pour ses formats et autres pratique afin de réduire cette echnage avec des produits autres que les siens.

Ces patiques ne sont réprésensible que parsqu'ils sont en position dominante de monopôle avec 90% du marche et que cela met en périle notre liberté et le modéle économique actuel.

De plus l'UE n'est pas concurrent de M$ par le simple fait qu'ils ne sont pas la même choses, M$ n'est qu'une entreprise qui tente de dépassé l'espace et les droits donné aux entreprises car ils ne representent que leurs actionnaires.


GammaDelta


La comission n'as pas pour but de détruire M$ mais de rétablir une concurrence saine, c'est a dire sans monopôle, si un autre prend la place de M$(monopôle) il aurrat les même probléme.
Le fait que M$ puisse s'écroulé si il perd son monopôle serait due a une mauvaise gestion de leurs dirigant car on ne doit pas basé de politique commerciale sur des situation d'exéption qui sont de plus contraire aux lois.
Le #90825
dans se cas faut attaquer toutes les entreprises qui ont le monopole sur leur marché, et si on attaquait Intel ' il gagne beaucoup de sous eux aussi
Le #90827
Juste pour rappel, la commission est en train d'enquéter sur les pratiques commerciales d'Intel ... si il s'avère que Intel abuse de sa position pour nuire à AMD, alors Intel sera condamné !

Ce que combat la CE, c'est l'abus de position dominante !
Le #90834
Ca fait plaisir que Microsoft reagissent enfin a ce petit roquet (en allusion à l'image )
Le #90836
D'un côté on a la commission européenne qui attaque MS (avec plus ou moins d'acharnement gratuit selon moi) pour son monopole, de l'autre on a la loi européenne (et l'application française DADVSI) qui cautionne les DRM, donc principalement le lecteur WMP.

Faudrait vous mettre d'accord messieurs
Le #90846
LOIC_RAMMSTEIN ->
Il est ou le "monopole" d'Intel ' tu n'a pas entendu parler d'AMD ' pas confondre avec "position dominante"
GrosSoft non plus n'a pas un "monopole" total puisqu'il y a Apple et les OS libres, mais ils abusent d'une position largement "dominante"

BharatHope ->
Le problème des membres de la Commission c'est qu'ils ne connaisssent pas le sujet

En attendant si la Commission ne réagit pas vigoureusement en faisant cracher M$ elle ne sera plus crédible et toute la CE avec
Le #90848
faut pas se focaliser sur MS Vs CE, MS n'est pas la premiere boite accusee, et ne sera pas la derniere.
S'ils gueulent beaucoup, c'est peut etre qu'ils ont des choses a se reprocher (ou qu'ils ont peur d'avoir ensuite a faire avec une concurrence loyale).
Quant a la guerre intel Vs AMD, intel etait en franc monopole juqu'il y a peu. Maintenant c'est discutable, mais dns tous ls cas, il ne faut jamais relacher sa garde.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]